Conflits sociaux et attentats ont affecté les réservations d’Air France

Attentat de Nice, grève des hôtesses et des stewards, la saison estivale a été calamiteuse pour Air France. Jean-Marc Janaillac, PDG d’Air France-KLM, était d’humeur chagrine à l’ouverture du salon du tourisme Top Resa, mardi 20 septembre, à la porte de Versailles, à Paris. « Entre juin et août, les réservations ont baissé de 5 %. Les attentats et les mouvements sociaux ont fortement affecté notre activité », a déploré le PDG. Pire, pour Air France, le recul des réservations « s’accentue pour la fin de l’année avec une baisse de 5 % à 10 % », a-t-il précisé. Une fois encore ce sont les passagers chinois, japonais, américains et désormais italiens qui font principalement défaut.

Sans surprise, la baisse de la recette unitaire sur les vols long-courriers, le gain par passager, continue de piquer du nez. Un malheur n’arrivant jamais seul, M. Janaillac a pointé à son tour « une phase de surcapacités », notamment sur l’Asie, qui provoque « une pression sur les prix ». Malgré cette accumulation de déconvenues,…

A propos de l'auteur

Moi meme

Soyez le premier à réagir à "Conflits sociaux et attentats ont affecté les réservations d’Air France"

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publié




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.