ESPACE/ SCIENCE/ DEFENSE ET SECURITE : civilisations extraterrestres avancées et approches scientifiques

635056main_hubble033012_946-710

 

« Extraterrestres/ environ 80 espèces recensées selon l’ex-ministre canadien Paul Hellyer : L’ancien ministre de la Défense canadien Paul Hellyer s’est exprimé sur l’existence de formes de vie extraterrestres intelligentes visitant régulièrement notre Terre. C’est la première fois qu’ un dignitaire politique de son rang s’exprime en détails sur le sujet. « Elles visitent notre Terre depuis des milliers d’années et sont originaires d’Andromède, des Pléiades ou encore de Zeta Reticuli. On en dénombre pas moins de 80 espèces différentes et certaines nous ressemblent à s’y méprendre. »

Voilà ce qu’a déclaré l’ancien ministre de la Défense canadien Paul Hellyer dans une interview accordé à la journaliste Sophie Shevardnadze de Russia Today le 30 décembre dernier. C’est en 2005 que l’ancien dirigeant des forces armées canadiennes, aujourd’hui âgé de 90 ans s’était exprimé publiquement pour la première fois sur le sujet lors d’une conférence de presse donnée à l’Université de Toronto.

« Les OVNIs sont aussi réels que les avions qui volent au dessus de nos têtes » avait-il lâché à l’époque. Neuf ans plus tard, l’ex-politicien continue d’enquêter sur le sujet et rappelle que si le dossier OVNI est discrédité par un enrobage de fantaisie, il s’agit d’un phénomène bien réel, connu des forces armées et surtout pris extrêmement au sérieux par ces dernières. »

 

Résultat de recherche d'images pour "Paul Hellyer"

 

————————————

 

Résultat de recherche d'images pour "ufo giant galaxy, galaxies"

 

1 – Les scientifiques trouvent 234 signaux potentiels de civilisations extraterrestres

 

Des astrophysiciens canadiens ont découvert 234 cas de ce qu’ils ont appelé «des modulations spectrales périodiques particulières dans une petite partie des étoiles de type solaire». Après avoir analysé les données spectrales de 2,5 millions de corps célestes, en particulier un changement d’intensité lumineuse en fonction de la longueur d’onde, des scientifiques canadiens ont constaté que 234 étoiles de type solaire pouvaient abriter des civilisations extraterrestres avancées.

 

L’analyse statistique des observations, publié sur le site arXiv.org a montré que les signaux de ces étoiles avaient la même période, soit 1,65 picosecondes (une picoseconde fait une un billionnième du seconde). Selon les auteurs de l’étude, les propriétés de ces signaux ne peuvent pas être expliquées par des erreurs instrumentales connues ou par des caractéristiques naturelles des étoiles. Les scientifiques croient que les représentants de la civilisation changent le signal lumineux consciemment de telle sorte que des habitants intelligents d’autres planètes puissent les recevoir.

 

Il est intéressant de constater que tous les signaux étranges proviennent des étoiles de type solaire, appartenant aux classes spectrales F2-K1. Les chercheurs canadiens estiment que pour produire un tel rayonnement, les extraterrestres utilisent, par exemple, des lasers. Les scientifiques ont décrit en 2012 les caractéristiques de ce signal, qui pourrait être modulé par une civilisation extraterrestre très développée.

 

SCI-TECH/ 12.10.2016/ Mis à jour 12.10.2016/

 

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201610121028156168-scientifiques-234-signaux-extraterrestres/

 

Résultat de recherche d'images pour "ufo giant galaxy, galaxies"

 

—————————————–

 

extraterrestres

 

2 – Étude scientifique : présence ou non de civilisation extraterrestre de type III ?

 

Une récente étude explique que des civilisations extraterrestres avancées sont probablement absentes ou extrêmement rares dans notre univers. De nombreux scientifiques, spécialistes de l’Espace, ont de plus en plus tendance à mettre en évidence le fait que des civilisations extraterrestres avancées puissent être décelées grâce à la chaleur des déchets qu’ils engendreraient, et que ces civilisations auraient potentiellement pu exploiter des énergies considérables pour se développer.

 

L’Astronome russe Nikolai Kardashev avait de son côté développé un système de classification des civilisations extraterrestres avancées. L’échelle de Kardashev (Шкала Кардашева en russe, Kardashev scale en anglais), proposée en 1964 par l’astronome soviétique, est une méthode théorique de classement des civilisations en fonction de leur niveau technologique et de leur consommation énergétique. Cette échelle a été largement adoptée par les chercheurs du projet SETI et les futurologues, bien que l’existence de civilisations extraterrestres reste encore hypothétique. La classification hypothétique dite de l’échelle de Kardashev distingue trois stades d’évolution des civilisations selon le double critère de l’accès et de l’utilisation de l’énergie

 

Afficher l'image d'origine

 

_ Type I planétaire, Type II stellaire, Type III galactique.

 

. Une civilisation de Type I peut gérer les ressources énergétiques et matérielles entières de la planète. Le physicien Michio Kaku, citant Dyson, estime que la Terre parviendra à une civilisation de Type I en 2200 environs. Il parvient à cette date en se fondant sur une extrapolation du taux de croissance actuel de la consommation énergétique de notre planète.

 

. Une civilisation de Type II est capable d’exploiter les ressources énergétiques et matérielles d’une étoile et son système planétaire. Selon le physicien Michio Kaku, Kardashev aurait prévu le développement d’une civilisation de Type II pour l’année 5200 environ.

 

. Une civilisation de Type III est en mesure de mobiliser les ressources énergétiques et matérielles d’une galaxie entière. Selon le physicien Michio Kaku, Kardashev prévoyait le développement d’une civilisation de Type III pour les années 7800 environ de notre calendrier.

 

L’idée que des civilisations extraterrestres avancées puissent être détectées par des émissions d’ondes infrarouges avait été émise par le physicien Freeman Dyson en 1960. Il avait indiqué : « S’il existe de gigantesques structures capables de collecter l’énergie à une échelle massive, celles-ci doivent nécessairement dissiper de l’énergie sous forme de rayonnement infrarouge, en vertu des lois de la thermodynamique. De la même manière que le font un radiateur, une chaudière ou panneau solaire. De telles émissions, si elles sont assez intenses, pourraient donc être détectées par un télescope infrarouge en orbite autour de la Terre… ».

 

Plus tôt cette année, Roger Griffith de l’Université de Penn State a compilé un catalogue de 93 galaxies candidates avec des émissions mi-IR. Ce type d’émission peut également être généré grâce à des processus astrophysiques naturels liés à l’émission thermique de la poussière chaude. Le Professeur Garrett a effectué des mesures radio sur les meilleures galaxies candidates et constaté que la grande majorité de ces systèmes génèrent des émissions expliquées tout simplement par des processus astrophysiques naturelles, et pas par des usines toxiques par exemple…

 

Afficher l'image d'origine

 

« Une civilisation de type III n’existe pas dans notre univers local » a déclaré, en l’occurrence, le professeur Garrett, auteur d’un article publié dans la revue Astronomy & Astrophysics. Il ajoute : « À mon avis, cela signifie que nous pouvons tous dormir en toute sécurité dans nos lits ce soir et qu’une invasion extraterrestre ne semble pas du tout probable. »  

 

Selon le professeur Garrett, sa méthode pourrait également être utilisée pour aider à identifier des civilisations moins avancées, de type II par exemple. Il admet tout de même qu’ « une civilisation de type III pourrait exister dans les conditions actuelles si on admet qu’elle arrive à considérablement se développer en consommant très peu d’énergie… Ce qui est important, c’est de continuer à chercher les signatures d’intelligence extraterrestre jusqu’à ce que nous comprenions parfaitement ce qui se passe. »

 

Toutefois, il faudrait admettre qu’à supposer qu’une civilisation de type III ait pu se développer via un processus industriel et technologique extrêmement polluant (au point de dégager des gaz de pollution détectables dans la galaxie), aurait-elle été capable de survivre ? 

Par conséquent, nous supposons que si une civilisation extraterrestre extrêmement évoluée est capable d’atteindre un niveau technologique pour entreprendre des voyages interstellaires, c’est qu’elle maitrise de nombreux facteurs environnementaux (écologiques…) et d’auto-suffisance ainsi qu’un important degré de conscience pour ne pas s’autodétruire.

 

http://ovnis-direct.com/tude-scientifique-sur-la-presence-ou-non-de-civilisation-extraterrestre-de-type-iii-2555695.html

 

Afficher l'image d'origine

 

—————————————

 

Résultat de recherche d'images pour "giant galaxy"

 

3 – Des technosignatures extraterrestres

 

Tout récemment, une équipe d’astronomes, sous la direction du Jason T.Wright, professeur d’astronomie et d’astrophysique à l’université d’État de Pennsylvanie chargée de l’étude (Glimpsing Heat from Alien Technologies Survey, ou G-HAT), a utilisé le télescope Wise de la Nasa qui observe dans l’infrarouge pour sonder de très nombreuses galaxies nous entourant. Avant cela, ce télescope a surtout été utilisé pour observer l’univers dans l’infrarouge afin de cataloguer et recenser les objets qui seront par la suite observés par l’observatoire James Webb, le successeur du télescope spatial Hubble.

 

L’idée est que si l’énergie d’une galaxie entière, ou peu s’en faut, est utilisée par une civilisation extraterrestre de type III sur l’échelle de Kardashev, ce ne peut être qu’au moyen d’une sphère de Dyson. De telles sphères entourant des étoiles dont elles capteraient presque tout le rayonnement n’en seraient pas moins des sources détectables dans l’infrarouge moyen, une longueur d’onde pour laquelle le télescope Wise a aussi été conçu mais à des fins plus astronomiques en quelque sorte. La longueur d’onde dont il est question permet de voir des objets dont la température est comprise entre 100 et 300 kelvins (environ -173 °C à 27 °C).

 

Afficher l'image d'origine

 

Peine perdue : parmi les 100.000 galaxies observées par Wise, quasiment aucune ne semble habitée à grande échelle par une telle civilisation extraterrestre. Seule une cinquante d’entre elles présentent tout de même un niveau anormalement élevé de ce rayonnement infrarouge. Des investigations plus poussées sont prévues afin de déterminer si ce surcroît inhabituel a pour origine des processus astronomiques ou s’il trahit la présence d’une civilisation avancée. Cette recherche de civilisations extraterrestres n’en est qu’à ses débuts. À mesure que nos détecteurs spatiaux infrarouges vont devenir plus sensibles, il sera ainsi possible d’étendre cette recherche à l’intérieur des galaxies en se focalisant sur des régions bien précises.

 

Rémy Decourt, Futura-Sciences/ Publié le 20/04/2015

 

http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/wise-nasa-chasse-civilisations-extraterrestres-reste-echec-57932/

 

Afficher l'image d'origine

 

———————————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "Paul Hellyer"

 

4 – Extraterrestres : environ 80 espèces recensées selon l’ex-ministre canadien Paul Hellyer

 

L’ancien ministre de la Défense canadien Paul Hellyer s’est exprimé sur l’existence de formes de vie extraterrestres intelligentes visitant régulièrement notre Terre. C’est la première fois qu’ un dignitaire politique de son rang s’exprime en détails sur le sujet. « Elles visitent notre Terre depuis des milliers d’années et sont originaires d’Andromède, des Pléiades ou encore de Zeta Reticuli. On en dénombre pas moins de 80 espèces différentes et certaines nous ressemblent à s’y méprendre. » Voilà ce qu’a déclaré l’ancien ministre de la Défense canadien Paul Hellyer dans une interview accordé à la journaliste Sophie Shevardnadze de Russia Today le 30 décembre dernier.

 

C’est en 2005 que l’ancien dirigeant des forces armées canadiennes, aujourd’hui âgé de 90 ans s’était exprimé publiquement pour la première fois sur le sujet lors d’une conférence de presse donnée à l’Université de Toronto. « Les OVNIs sont aussi réels que les avions qui volent au dessus de nos têtes » avait-il lâché à l’époque. Neuf ans plus tard, l’ex-politicien continue d’enquêter sur le sujet et rappelle que si le dossier OVNI est discrédité par un enrobage de fantaisie, il s’agit d’un phénomène bien réel, connu des forces armées et surtout pris extrêmement au sérieux par ces dernières.

 

Publié par David Jarry/ Webmaster sur 18 Janvier 2014/

 

http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-extraterrestres-environ-80-especes-recensees-selon-l-ex-ministre-canadien-paul-hellyer-122120037.html

 

Résultat de recherche d'images pour "ufo crash plane" Résultat de recherche d'images pour "ufo crash plane"

 

—————————————

 

Résultat de recherche d'images pour "real ufo advanced technologies"

 

 

 

Soyez le premier à réagir à "ESPACE/ SCIENCE/ DEFENSE ET SECURITE : civilisations extraterrestres avancées et approches scientifiques"

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publié