SCIENCE/ SANTE/ PARANORMAL : un monde extraordinaire à découvrir et à comprendre

Robots exhibition at the Science Museum

 

« Milina Cunning/ Une Ecossaise aveugle réussit à « voir » son environnement par « perception » : Une Ecossaise aveugle a développé un don qui laisse les scientifiques pantois: malgré sa cécité complète, elle parvient à situer les objets autour d’elle. Plusieurs hypothèses tentent d’expliquer ce phénomène. Deux théories sont avancées: soit Milina reçoit de son nerf optique des informations que ses yeux ne peuvent plus traduire mais qui stimulent encore son cortex cérébral de manière inconsciente, soit –hypothèse plus troublante– les personnes aveugles parviendraient à développer un don encore mal défini leur permettant de percevoir les échos sonores d’objet pour savoir bien les situer, comme le fond par exemple les chauves-souris. La science reste pour l’instant impuissante à expliquer avec certitude cette incroyable capacité. »

 

Résultat de recherche d'images pour "dons extraordinaires, paranormal,"

 

—————————————-

 

gorme-engell-oldugu-halde-goren-kadin

 

1 – Une écossaise aveugle a développé un don qui stupéfie les scientifiques

 

Milina Cunning a développé une sorte de « vision aveugle » qui lui permet de percevoir son environnement. Une écossaise aveugle a réussi à développer une perception fascinante pour la science : elle arrive très précisément à percevoir son environnement, rapporte un reportage de la BBC « the Digital human », repéré par Paris Match.

 

_ « Tout était noir« . Milina Cunning est devenue aveugle à la suite d’un coma qui a duré 52 jours. « Quand je me suis réveillée, tout était noir », raconte-t-elle. Une attaque survenue pendant son coma lui avait coûté la vue. Mais au bout de six mois, elle a commencé à se dire qu’elle réussissait à « voir » des couleurs, mais personne ne la prenait vraiment au sérieux. Après quelques tests, un neurologue, Gordon Dutton, a mis en évidence le don développé par Milina Cunning. 

 

_ Eviter les obstacles sans le faire exprès. Le neurologue a placé des chaises dans un couloir et a demandé à Milina Cunning de le traverser. En marchant d’un pas normal, elle n’arrêtait pas de s’y cogner. Le neurologue lui a alors demandé d’avancer plus vite et sans réfléchir ; elle a réussi à toutes les éviter et à ne pas rentrer dans une seule d’entre elles. En évitant de réfléchir à la situation, ce sont des fonctions cérébrales inconscientes qui lui ont transmis les informations nécessaires pour percevoir son environnement et ainsi éviter les chaises, sans aucun mécanisme conscient de sa part. C’est le phénomène de « blindsight » ou « vision aveugle ».

« S’il y a un obstacle sur la route ou des escaliers, elle est capable d’y répondre de manière adaptée sans même se rendre compte comment », rapporte Jody Culham, scientifique canadienne qui a réalisé un scanner du cerveau de Milina Cunning. « Je ne peux pas voir les choses, mais je sais qu’elles sont là », résume Milina Cunning. 

 

13 mai 2017 /

 

http://www.europe1.fr/sante/une-ecossaise-aveugle-a-developpe-un-don-qui-stupefie-les-scientifiques-3328973

 

Résultat de recherche d'images pour "paranormal, dons extraordinaires"

 

————————————

 

Résultat de recherche d'images pour "dons extraordinaires, paranormal,"

 

2 – Une Ecossaise aveugle réussit à « voir » son environnement par « perception », les scientifiques impuissants à comprendre son don

 

Une Ecossaise aveugle a développé un don qui laisse les scientifiques pantois: malgré sa cécité complète, elle parvient à situer les objets autour d’elle. Plusieurs hypothèses tentent d’expliquer ce phénomène.

Les capacités compensatrices que développent les personnes atteintes d’un handicap, et notamment les aveugles ont déjà été documentées par le monde scientifique. Mais ce qu’a réussi à développer cette Ecossaise atteinte de cécité demeure encore un mystère. Milina Cunning qui a malheureusement perdu la vue quand elle n’avait qu’une vingtaine d’années a réussi à développer des capacités sensorielles telles qu’elle parvient à évoluer avec aisance dans un monde où elle ne voit pourtant strictement rien. Un reportage diffusé sur la BBC montre ce qui s’apparente à un prodige.

 

Résultat de recherche d'images pour "advanced science, human echolocation"Résultat de recherche d'images pour "advanced technologies, human echolocation"

 

Une scientifique qui suit son cas donne par exemple une illustration extraordinaire: « Si je lui jette une balle de ping-pong à la tête, elle tendra le bras et l’attrapera avant même d’en avoir pris conscience ». C’est à cause d’une attaque cérébrale lors d’un coma qui a duré 52 jours que l’Ecossaise a perdu ses capacités visuelles. Prise en charge par un neurologue, celui-ci va d’abord la faire travailler minutieusement pour qu’elle ressente son environnement, en lui faisant par exemple traverser une pièce remplie d’obstacles.

 

Les échecs se multiplient jusqu’à ce que son médecin lui propose alors une idée totalement contre-intuitive: plutôt que de se concentrer pour ressentir l’environnement, il a suggéré à Milina de traverser la pièce d’une traite, sans hésiter et le plus rapidement possible. Elle n’a pas heurté le moindre obstacle. Milina « ressent » l’environnement comme le « voit » n’importe quelle personne valide, de manière automatique et instinctive.

 

Résultat de recherche d'images pour "advanced science, technologies, echolocation, human echolocation"

 

Comment une telle prouesse est possible ?

Les avis scientifiques sont encore partagés. Deux théories sont avancées: soit Milina reçoit de son nerf optique des informations que ses yeux ne peuvent plus traduire mais qui stimulent encore son cortex cérébral de manière inconsciente, soit –hypothèse plus troublante– les personnes aveugles parviendraient à développer un don encore mal défini leur permettant de percevoir les échos sonores d’objet pour savoir bien les situer, comme le fond par exemple les chauves-souris. La science reste pour l’instant impuissante à expliquer avec certitude cette incroyable capacité.

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr/ Publié le : Samedi 13 Mai 2017/ Dernière mise à jour : Samedi 13 Mai 2017 /

 

http://www.francesoir.fr/societe-sante/une-ecossaise-aveugle-reussit-voir-son-environnement-par-perception-les-scientifiques-comprennent-pas-don-nerf-optique-chauve-souris-bbc-coma

 

(Ben Underwood – Human Echolocation sample)

 

————————————-

  

Résultat de recherche d'images pour "Natasha Demkina, x rays medical"

 

3 – Natasha Demkina, la fille aux yeux à rayon X

 

Natasha Demkina, dix-sept ans, occupe régulièrement la une des médias russes pour sa capacité présumée à diagnostiquer une maladie en observant simplement le corps d’un patient. Natasha Demkina a un don extraordinaire : elle peut littéralement voir à travers les gens. Son histoire peut paraître sortir d’une BD de science-fiction mais les médecins ne sont toujours pas en mesure de réfuter ses étonnantes capacités. Natasha a le pouvoir de voir dans le corps des gens et de diagnostiquer correctement leurs problèmes médicaux, sans recourir à une échographie ou une radiographie.

 

La mère de Natasha, Tatyana Vladimovna, dit que sa fille a grandi en paraissant être une enfant comme les autres, même si elle était en avance pour son âge. Natasha a appris à faire tout plus vite que les autres enfants ; elle savait parler à six mois seulement et elle pouvait réciter Pouchkine à un an. À trois ans, elle avait appris l’alphabet et savait utiliser une moto-neige.

 

A l’âge de dix ans, Natasha est hospitalisée pour une appendicite. L’opération est suivie de complications et on découvre que des tampons d’ouate ont été laissés dans son abdomen. Natasha subit une deuxième opération pour retirer ces tampons et un mois plus tard, elle commence à dire qu’elle peut voir à l’intérieur des gens. Elle déclare à sa mère qu’elle a vu à l’intérieur d’elle quelque chose qui ressemblait à un aspirateur, deux haricots et une tomate. Tatyana pense qu’elle décrit ses intestins, ses reins et son coeur bien que sa fille ne connaisse pas les termes corrects.

 

 Résultat de recherche d'images pour "Natasha Demkina, x rays medical"

 

A l’hôpital pour enfants de sa ville natale de Saransk en Russie occidentale, les médecins lui font passer une batterie de tests pour découvrir si la petite fille est vraiment douée d’une vision de type rayons X. Natasha dessine ce qu’elle voit à l’intérieur de l’estomac d’un médecin, marquant une tâche sombre à l’endroit exact de son ulcère. Par ailleurs, elle conteste le diagnostic d’une patiente atteinte d’un cancer en disant qu’elle voit seulement un petit kyste. Des tests approfondis réalisés sur la femme démontrent que Natasha avait raison.

 

Natasha est désormais une vedette en Russie. Elle reçoit des douzaines d’appel tous les jours et les gens font la queue devant le minuscule appartement de ses parents pour la consulter. Maintenant âgée de 17 ans, Natasha veut entrer à la faculté de médecine de Moscou. Mais son seul moyen de payer ses études est de demander 400 roubles pour chaque consultation (soit 11 euros).

 

Natasha souffre fréquemment de maux de tête après ces séances qu’elle trouve éprouvantes sur le plan émotionnel en raison des maladies qu’elle diagnostique. Comble de l’ironie, elle est la seule personne sur laquelle sa vision de type rayons X n’a aucun pouvoir. Au début du reportage, nous assistons aux divers diagnostics établis par la Natasha chez elle, dans son petit appartement en Russie ; et là tout est  » magique « .

C’est une jeune fille paraissant beaucoup plus jeune que son âge, qui nous apparaît dans une gentillesse non simulée. Avec facilité et décontraction, elle diagnostique rapidement en dialoguant un peu avec ses patients divers maux les emmenant à la consulter. Plus d’une vingtaine de personne se présentent chaque soir pendant 5 jours par semaine chez Elle (chez sa mère et sa soeur).

 

Image associée

 

Sa réputation s’étend sur toute la Russie, mais elle souhaiterait que cette reconnaissance devienne mondiale. Elle nous dit percevoir la structure interne de l’organisme humain, de percevoir tous les processus internes, et de pouvoir focaliser plus spécialement sur un organe en se concentrant dessus. Elle nous décrit les couleurs qu’elle perçoit comme étant extraordinaire (comme un coucher de soleil, dit-elle) Elle nous donne l’impression de voir réellement à l’intérieur du corps de  » ses  » patients. Patients dont certains reviennent la consulter pour suivre l’évolution de leur problème médical précédemment diagnostiqué par Natasha. Depuis plus de 6 années sa réputation ne cesse de grandir et sa mère prétend qu’aucune erreur de diagnostic ne peut lui être reprochée.

 

On y apprend qu’elle a pu percevoir et localiser à l’intérieur du corps d’une patiente (parmi tant d’autres) une  » condensation « de cellules cancéreuses, situées sur le lobe supérieur du poumon gauche, à opérer d’urgence (opération qui sauva la patiente en confirma l’état et la localisation du problème).

 

Un autre patient , après plus d’un an d’échec de diagnostic  » officiel « , put se faire opérer grâce à un croquis dessiné par Natacha . Un journaliste sceptique nous raconte qu’il lui demande de localiser une fracture qu’il eut au bras gauche, elle montra son propre poignet, qu’elle encercla de sa main droite, et c’était exact. Dans cette première partie d’émission, elle nous donne le sentiment de diagnostiquer très facilement les  » maladies  » en regardant simplement les patients et en échangeant quelques mots avec eux. Si le documentaire se serait arrêté à ce moment, notre conviction intime aurait accrédité totalement la possibilité que cette jeune fille pu  » voir  » réellement au travers du corps humain….mais la suite de l’enquête déstabilisa notre croyance primaire.

 

Image associée

 

Encouragée pour diverses raisons à universaliser et crédibiliser par le plus  » impitoyable  » des organismes d’enquête sur la véracité des phénomènes dits paranormaux (le SCICOP) son don extraordinaire, elle dut se rendre au USA pour réaliser 2 séries de tests dont la seconde série en seraient la plus déterminante. A noter un manque technique du documentaire qui ne traduisait point en français les différentes interventions du chercheur Ray HYMAN responsable avec son collègue psychologue Richard WISEMAN de la méthodologie de la seconde série de tests. La première série de tests consistait à laisser diagnostiquer Natacha suivant sa méthode habituelle, en dialoguant avec les patients.

 

Résultat de recherche d'images pour "Natasha Demkina, x rays medical"

 

Sur 6 patients, 5 furent impressionnés par son diagnostic qu’ils trouvèrent exact.(Arythmie, problème de circulation, migraine, problème sur un ovaire et je ne sais plus quoi d’autre) . Une seule patiente resta dubitative. (Problème potentiel au foi non diagnostiqué). Puis vint le tour de la seconde série plus  » draconienne « . 7 personnes en face d’elle ; 5 réponses exact sur 7 étaient attendues pour valider ce test (une cote de 250 contre 1 ).

Pour cela, les patients portaient des lunettes opaques pour ne pas savoir que Natacha les regardait. Elle ne devait pas leur parler et établir seulement un diagnostic (et non plusieurs comme dans le test informel). Pour cela , on lui présenta avant l’expérience des radiographies et le problème des patients. 

 

Un était en bonne santé.

Un avait une prothèse de la hanche

Un avait l’appendice en moins.

Un avait une partie de l’œsophage en moins.

Un avait des agrafes sur la poitrine suite à une opération du cœur.

Un avait une plaque métallique dans la tête suite à une tumeur cérébrale.

Enfin, un avait le lobe supérieur du poumon gauche enlevé. 

Pour établir le premier diagnostic, elle mit plus d’une heure…cela changeait de sa rapidité habituelle !

 

Le test dura plusieurs heures. En cours de test , elle demande de faire pivoter les patient sur le côté gauche pour  » chercher  » celui qui avait la plaque métallique. Un fois le test finit, elle s’avoua insatisfaite de ses réponses avant même les résultats donnés.

 

Qui étaient :

Patient n° 1 : sans problème de santé = Exact .

Patient n° 2 : Plus d’appendice = Faux (une partie de l’œsophage en moins )

Patient n° 3 : Agrafes = Exact

Patient n° 4 : Œsophage = Faux ( Plaque métallique )

Patient n° 5 : Lobe poumon enlevé = Vrai

Patient n ° 6 : Plaque métallique = Faux (Appendice )

Patient n° 7 : Prothèse hanche = Vrai  

 

Comme excuse au fait de n’avoir pu trouver, (si elle avait vraiment la vision  » x « ), la plaque métallique , serait qu’elle aurait du examiner plus attentivement les patients et non pas d’un rapide coup d’œil…(portant elle eut tout son temps…et le prit, me semble t-il ! ) 

Le sentiment de l’équipe de chercheurs se résumait au fait que Natacha croyait totalement en son don, ne cherchait pas intentionnellement à tromper ses  » patients  » , avait un fort pouvoir de persuasion , et projetait sans doute (pour certains cas)une vision imaginaire reconstruite par diverses perceptions (non élucidées) de l’intérieur des corps visionnés.(…)

 

Résultat de recherche d'images pour "Natasha Demkina, x rays medical"Résultat de recherche d'images pour "Natasha Demkina, x rays medical"

 

Comment pouvons-nous comprendre les facultés de cette jeune fille ?

Natasha n’entre pas en communication avec des Esprits. Elle explique que sa faculté de clairvoyance lui est propre ; c’est ce que l’on nomme l’animisme. Le terme animisme vient du latin anima qui signifie âme. On peut rappeler que la dénomination de phénomènes médiumniques proprement dits désigne un ensemble de manifestations supranormales, d’ordre physique et psychique, qui se produisent au moyen d’un médium. Quand un vivant agit, il peut le faire en vertu de ses facultés spirituelles, ce sont des phénomènes animiques. Quand elles sont le résultat de l’œuvre d’un défunt, elles entrent dans la catégorie des phénomènes spirites. Il est évident que les deux classes de manifestations se complètent l’une et l’autre.

 

Pour mieux comprendre la différence entre une communication avec un Esprit et l’animisme, je vous invite à lire l’ouvrage Animisme et Spiritisme d’Alexandre Aksakov, dont voici un extrait qui définit l’animisme : “Phénomènes psychiques inconscients se produisant en dehors des limites de la sphère corporelle du médium comme la transmission de pensée, la télépathie, la télékinésie, les mouvements d’objets sans contact ou la matérialisation…

Nous avons ici la manifestation culminante du dédoublement psychique ; les éléments de la personnalité franchissent les limites du corps et se manifestent à distance par des effets non seulement psychiques, mais encore physiques et même plastiques, et allant jusqu’à la pleine extériorisation ou objectivation, prouvant par là qu’un élément psychique peut être non seulement un simple phénomène de conscience, mais encore un centre de force substantielle pensante et organisatrice, pouvant aussi, par conséquent, organiser temporairement un simulacre d’organe, visible ou invisible, et produisant des effets physiques.

 

D’après la notion spirite, l’âme n’est pas le moi individuel mais l’enveloppe, le corps fluidique ou spirituel de ce moi. Par conséquent, nous aurions, dans les phénomènes animiques, des manifestations de l’âme, comme entité substantielle, ce qui expliquerait que ces manifestations peuvent revêtir aussi un caractère physique ou plastique, d’après le degré de désagrégation du corps fluidique ou du périsprit. Et, comme la personnalité est le résultat direct de notre organisme terrestre, il s’ensuit naturellement que les éléments animiques sont aussi les porteurs de la personnalité.”

 

(Source : cslak.f)/

 

http://messagesdelanature.ek.la/le-don-extraordinaire-de-natasha-demkina-p994258

 

Résultat de recherche d'images pour "Natasha Demkina, x rays medical"

 

————————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "advanced science, paranormal experiences"

 

4 – Le paranormal, un sujet d’étude scientifique

 

L’Institut métapsychique international se consacre à la recherche sur les expériences dites « hors normes ». L’étude des phénomènes paranormaux n’est pas réservée à quelques illuminés ou farfelus. Le week-end dernier, psychologues et psychiatres de plusieurs nationalités se sont réunis à Paris pour échanger sur leurs pratiques avec des personnes vivant des expériences dites « paranormales » ou « exceptionnelles » : perceptions extrasensorielles, apparitions, hantises, déplacements inexpliqués d’objets, « sortie » du corps, vécus de mort imminente, etc.

 

« Ces expériences sont de plus en plus étudiées par les scientifiques du monde entier, mais rares sont les professionnels de la santé mentale spécialisés dans l’accueil de ces vécus, sans jugement psycho-pathologique prématuré ou injustifié », explique Renaud Évrard, psychologue, chargé de cours à l’université de Strasbourg, un des organisateurs de la manifestation qui se déroulait au siège parisien de l’Institut métapsychique international. Cette fondation reconnue d’utilité publique depuis 1919 se consacre à la recherche sur les expériences dites « hors normes », présentes de tout temps et dans toutes les cultures.

 

Paul-Louis Rabeyron, pédopsychiatre des hôpitaux, membre du comité directeur de l’IMI et enseignant à l’Université catholique de Lyon depuis plus de quinze ans, s’intéresse aux questions que pose le paranormal dans son cours : « Sciences, société et phénomènes dits paranormaux. » Il veut étudier le paranormal avec les outils des sciences humaines et des sciences exactes. Et il constate régulièrement combien ce thème dérange, tant du côté des agnostiques que des croyants.

 

Résultat de recherche d'images pour "advanced science, paranormal experiences"

 

« Si je voulais être un peu provocant, je dirais que les seules personnes qui s’intéressent au réel sont celles qui s’intéressent à la parapsychologie et donc à la grande complexité du réel. Le problème, quand on parle du paranormal, est qu’on confond les praticiens – voyants, magnétiseurs, astrologues – et ceux qui, comme nous, essaient d’avoir une approche scientifique sur le sujet. Nous abordons les choses rationnellement. Les parapsychologues ne sont pas naïfs et savent aussi être sceptiques », explique-t-il.

 

Le principal écueil auquel se confrontent ceux qui abordent avec une démarche scientifique ces phénomènes inexpliqués est la difficulté de les reproduire en laboratoire. « On ne peut affirmer scientifiquement l’existence de phénomènes paranormaux car une démarche scientifique suppose la reproductibilité, mais on a de bons arguments pour penser que quelques individus – environ 1 % de la population – seraient des “sujets psi”, autrement dit, auraient des compétences paranormales. Cela pourrait expliquer certains phénomènes extraordinaires. »

 

MARIE AUFFRET-PERICONE / MARIE AUFFRET-PERICONE, le 24/04/2012/

 

http://www.la-croix.com/Famille/Parents-Enfants/Dossiers/Enfants-et-Adolescents/13-a-18-ans/Le-paranormal-un-sujet-d-etude-scientifique-_NP_-2012-04-24-798551

 

Résultat de recherche d'images pour "advanced science, paranormal experiences"

 

————————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "ufo, alien in earth, advanced technologies, ufo, alien"

 

5 – Des documents officiels du FBI confirment que des extraterrestres vivent sur Terre ?

 

Suite aux récentes divulgations de Wikileaks concernant les mails d’Edgar Mitchell (pilote de la mission Apollo 14, sixième homme à avoir marché sur la Lune en 1971, docteur en sciences de l’aéronautique et de l’astronautique au MIT, décoré de la médaille présidentielle de la liberté) à l’intention de John Podesta (actuel directeur de campagne d’Hillary Clinton), nous avons fait des recherches sur les documents révélés grâce à des requêtes FOIA (Freedom of Information Act) et il se trouve que nous sommes tombés sur un document du FBI, quelque peu intrigant…

 

Rappelons que le MUFON a déjà fait beaucoup de tri dans de nombreux dossiers divulgués grâce au FOIA. Le MUFON (le Réseau Mondial d’Étude des OVNI), dont la mission est d’étudier les témoignages d’apparitions d’objets volants non identifiés, ouvre les portes du Hangar n°1 où sont stockées ses archives, soit plus de 70 000 dossiers brûlants. Journalistes, historiens et enquêteurs spécialistes en ufologie reviennent sur certaines des affaires d’OVNI les plus controversées et tentent d’y apporter un nouvel éclairage grâce aux archives du MUFON. Même les plus sceptiques pourraient bien se laisser convaincre !

 

Le 19 janvier 2015, 129 491 pages de documents secrets de l’U.S Air Force couvrant la période 1947 à 1969, et relatifs aux Objets volants non identifiés – les OVNI –, ont été déclassifiés. Ils sont désormais accessibles en ligne sur le site d’un célèbre « chasseur d’extraterrestres », John Greenwald, qui a obtenu leur déclassification par voie juridique.

Les Ufologues, ainsi qu’on nomme ceux qui s’intéressent au phénomène Ovni (de UFO ou unidintified flying object), seront particulièrement intéressés par les documents sur le projet Blue Book, mené par une commission de l’U.S.A.F qui, de 1952 à 1969, était chargée d’étudier ce phénomène. On y découvre que 12 618 cas d’OVNI ont été répertoriés, dont 3 201 ont fait l’objet d’une analyse plus poussée : parmi ceux-ci, 706 sont restés inexpliqués. Les autres ont pu être clarifiés et attribués à plusieurs types de causes : phénomènes atmosphériques, essais aéronautiques secrets, hallucinations, etc.

 

Le MUFON a présenté un certains nombre dans une série de documentaires (Hangar N°1), notamment diffusés sur la chaîne de télévision Française : Numéro 23Un rapport très intrigant a été découvert par Tercer Milenio, révélant des documents du gouvernement confirmant l’existence des extraterrestres sur notre planète. 

 

Voici le Doc. 6751 :

 

 doc-geant

 

Cette lettre du FBI, datant de 1947, relate que ces êtres qualifiés d’interdimensionels seraient présents sur notre planète. Elle était destinée à Edgar Hoover aurait été publié récemment et porte le numéro 6751. Elle stipule que ces personnages ne vivent pas sur une planète à proprement parler, mais dans une sorte de monde qui serait relié au nôtre. De plus, il est écrit que si ces soucoupes volantes venaient à attaquer la terre, nos avions les plus performants ne seraient pas capables de les arrêter.

 

Ce document est une véritable lettre d’informations sur ces engins et sur les pilotes. Il est aussi écrit que, pour le moment, leurs visites ont un but pacifique et qu’ils ressemblent à des êtres humains, mais en plus grand. Ils se matérialiseraient en entrant dans l’atmosphère. Ce document serait une sorte de mise en garde, car si pour le moment, ils ne sont pas une menace, ils pourraient un jour le devenir. Par ailleurs, ce dernier date de 1947 et depuis, notre technologie a considérablement évolué. Peut être même avec des études sur la récupération de certains engins…

 

Résultat de recherche d'images pour "intergalactic launch ufo"

«  Nous avons déjà les moyens de voyager parmi les étoiles, mais ces technologies sont bloquées dans le programmes secrets et cela prendrait un actes de Dieu pour les sortir et en faire profiter l’Humanité  » Ben Rich (1995) Ancien directeur de la Lockheed

  

Souvenez-vous, en mai 1989, Bob Lazar révélait au monde entier que le gouvernement américain procède en secret à de la rétro-ingénierie sur des OVNIS cachés dans un lieu secret nommé S4, situé à 20 km au sud de la zone 51, près de Groom Lake dans le Névada. Il déclara aussi que le fonctionnement de ces engins, basé sur l’antigravité, dépend d’un mystérieux élément inconnu, nommé élément 115. Ridiculisé et attaqué de toute part, personne ne l’avait cru à l’époque. Pourtant, en 2004 (15 ans après), une équipe de scientifiques découvre l’existence de l’ununpentium, l’élément 115 du tableau périodique. Incroyable : Bob Lazar avait donc raison ! (Au moins sur ce point)

 

Résultat de recherche d'images pour "Bob Lazar , ovni"

 

Ce qui pourrait corroborer les dires de Gary McKinnon, connu pour avoir réalisé l’un des plus grands piratages informatiques de tous les temps, accusé d’avoir fouillé dans 97 serveurs du Gouvernement Américain (dans les réseaux informatiques de la NASA et de l’armée américaine) entre 2001 et 2002.

 

Pouvez-vous imaginer que les premiers drones datent en réalité du 19e siècle? C’est à cette époque en tout cas que Nikola Tesla évoque dans un brevet, récemment découvert par l’ingénieur Matthew Schroyer, des appareils qui sans câbles ni fils sont capables de se déplacer au moyen des « ondes, impulsions ou radiations reçues depuis la terre, l’eau et l’atmosphère » et d’atteindre tout objet se trouvant dans leur région active. Le brevet contient également des réflexions concernant les sphères d’emploi des appareils. Outre les fonctions logistiques et la liaison avec des terrains d’accès difficile, Tesla mentionne leur possible emploi militaire: « La capacité destructive certaine et illimitée de mon invention permettra d’assurer et de maintenir éternellement la paix entre les peuples ». Bref !

 

PAULO / 11 mai 2017/

 

https://consciousnews.info/2016/10/17/1780/

 

Résultat de recherche d'images pour "alien in earth"

 

————————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "brazil, ufo, official"

 

6 – Reconnaissance OVNI officielle de l’armée aérienne brésilienne depuis le 20 mai 2005 (20 OVNI d’au moins 100 mètres ont volé le 19 mai 1986 au-dessus du Brésil)

 

A l’époque ministre de l’Aviation, le Brigadier Général Otavio Moreira Lima, avait confirmé les faits et par la suite il révéla le fond de sa pensée en déclarant que selon lui l’humanité établirait prochainement le contact avec des extraterrestres. Le ministre ajouta que les autorités Brésiliennes avaient le droit de révéler au peuple la réalité de l’existence des aliens, en se passant au besoin de la permission des Américains.

Puis il avait conclu par cette remarque intéressante : si beaucoup de gens sont prêts à accepter l’idée de la présence aliène, il y en a encore un grand nombre qui ne sont pas préparés à recevoir ce genre d’information.

 

Par Laurent Freeman/ Août 18, 2016

 

http://stopmensonges.com/reconnaissance-ovni-officielle-de-larmee-aerienne-bresilienne-depuis-le-20-mai-2005/

 

Résultat de recherche d'images pour "brazil, ufo, official"

 

————————————–

 

Résultat de recherche d'images pour "nuclear, ufo, official"

 

7 – Les ovnis et le nucléaire

 

Il y aurait un lien entre l’apparition d’Ovni et le nucléaire. En France, nous avons cette histoire au sujet du plateau d’Albion, mais ce n’est pas la seule. Il semblerait que nos visiteurs s’intéressent aux activités nucléaires de notre civilisation. Des conseillers américains auraient eu l’idée de provoquer des explosions volontairement afin de mesurer le temps que mettaient les OVNIS pour arriver sur site. Il est à noter que le site de Roswell n’est pas très loin de la base ou la première bombe atomique fut créée! Des cas français démontrent le même intérêt nucléaire de la part des OVNIS, notamment une observation au-dessus de la zone de tests atomiques de Colomb-Béchar dans le désert algérien en décembre 1965.

 

Le Projet Révélation (un groupe d’intérêt public de recherche sans but lucratif) a recueilli ses nombreux premiers témoignages, parmi lesquels des gens provenant de l’intérieur des services, dont les documents et les témoignages en faveur de l’existence des OVNIS, ces mêmes personnes ayant dirigé des installations nucléaires dites sensibles, depuis au moins les années 50. Jusqu’à ce que les OVNIS ne furent pas hostiles, il était clair qu’ils étaient préoccupés par les armes de destruction massive des humains. Les OVNI ont même, une fois, pris possession de plus d’une douzaine d’engins balistiques intercontinentaux (ICBM) provenant d’une zone de lancement du Commandement des forces aériennes stratégiques hors ligne.

 

Il semblerait que les effets secondaires d’un tir nucléaire soient devenus le maillon faible de nos visiteurs et l’argument d’une stratégie nucléaire globale conduite par la superpuissance américaine. Cette dernière semble préparer les conditions de son protectorat contre les extraterrestres à l’échelle mondiale.

 

Jean-Claude Sidoun fut l’un des rares enquêteurs civils à avoir participé aux activités du GEPAN (Groupe d’Étude des Phénomènes Aérospatiaux Non-identifiés), le prédécesseur du SEPRA. Il veut donc montrer que la « guerre froide », qui perdure encore, est un prétexte, par la surenchère qu’elle entraîne en terme d’investissements militaires, au maintien de la Recherche et du Développement en vue d’aboutir à une défense spatiale globale contre des envahisseurs. Nous constituons donc une menace pour les extraterrestres qui ne semblent pas prêts à accepter l’usage de l’arme nucléaire. N’importe quelle confrontation atomique pourrait impliquer une réponse venant de l’espace contre l’humanité qui menace collectivement d’autres civilisations.

 

Dans son livre Ovnis et Guerre froide, Jean-Claude Sidoun démontre de façon convaincante des points essentiels :

– Les ovnis ne sont pas des technologies humaines.
– Ils sont apparus massivement avec l’ère nucléaire.
– Les ovnis se concentrent sur les sites stratégiques.
– Une politique de désinformation est habilement menée aux USA, comme ailleurs.
– Les USA n’ont eu de cesse d’alimenter une course mondiale aux armements en provoquant les conflits potentiels et avérés.
– Cette politique militaro-industrielle américaine vise à maintenir son leadership planétaire.
– Leur but ultime est de faire face à une menace extraterrestre, imminente aujourd’hui.

 

Résultat de recherche d'images pour "nuclear, ufo, official"

 

_ TÉMOIGNAGES

Plusieurs services militaires et de renseignements savent qui sont les membres du Commandement des forces aériennes stratégiques et d’autres spécialistes du nucléaire se sont mis en avant pour témoigner sur le fait que les OVNIS sont bel et bien réels et semblent être en corrélation avec notre armement nucléaire :

 

. Capitaine Robert Salas (Responsable du Lancement pour le Commandement des forces aériennes stratégiques 1964-71)
« L’incident relatif à l’Ovni est arrivé le 16 mars 1967, à Oscar Flight, une des cinq installations de contrôle de lancement, sous la garde de la 490e escadre de missile de lancement. J’ai reçu un appel provenant du garde de la sécurité le plus important… et il m’a dit que lui et quelques gardes ont été les témoins d’étranges lumières flottant près du site et de l’installation de contrôle de lancement. Je lui ai demandé s’il voulait dire Ovni. Et bien, il a répondu qu’il ne savait pas ce que c’était, mais il y avait des lumières qui flottaient autour de la base.

Ce n’était pas des avions, ni des hélicoptères, ils ne faisaient aucun bruit… (peu après) nos missiles ont commencé à s’arrêter de fonctionner un par un. Lorsque je dis s’arrêter de fonctionner, cela veut dire qu’ils affichaient « hors d’état de marche », une condition qui signifie qu’ils ne pouvaient être lancés. Cet arsenal se compose de missiles de type Minuteman one, et étaient bien sûr des missiles nucléaires de charge militaire… cet incident a extrêmement inquiété le quartier général Commandement des forces aériennes stratégiques, car ils étaient dans l’incapacité d’en expliquer les origines. »

  

. Le Colonel Ross Dedrickson (US Air Force, membre de la Commission relative à l’énergie nucléaire)
« Après que je suis parti en retraite de l’armée de l’air des États-Unis, j’ai rejoint la compagnie Boeing, j’étais en charge du recensement de toute la flotte nucléaire pour les missiles de type Minuteman. Au cours de cet incident, ils ont bel et bien pris en photo l’OVNI qui suivait le missile, lorsque ledit OVNI montait dans le vide, avec un faisceau lumineux tout autour, et neutralisa le missile. J’ai aussi appris qu’un nombre d’incidents, tel que le cas de quelques armes nucléaires envoyées dans l’espace, puis détruites par les extraterrestres.

Notre gouvernement a envoyé une arme nucléaire en vue d’une explosion sur la surface lunaire… (et) les extraterrestres ont détruit l’arme sur sa trajectoire vers la lune. (Apparemment) l’idée de quelconque explosion dans l’espace par quelconque gouvernement terrien était intolérable pour les extraterrestres, et on a eu très souvent la preuve. »

 

. Professeur Robert Jacobs (Lieutenant de l’US Airforce, 1369e escadron photo)
« …nous étions en train de tester des missiles balistiques qui devaient larguer des charges nucléaires sur la cible… ma tâche était de superviser les instruments de photographie de chaque missile qui s’échouait sur la tranche ouest de la zone de test… et à l’intérieur de l’écran, quelque chose d’autre fit son apparition. Cela traversa l’écran et heurta un faisceau lumineux sur la charge militaire. Maintenant, vous devez garder en mémoire que tous ces trucs étaient en train de voler à plus de 1000 miles à l’heure, donc, ces objets ont engendré un faisceau lumineux sur la charge militaire, et l’a percutée. La charge militaire a tourbillonné dans l’espace.

L’objet, c’est-à-dire les points lumineux que l’on a aperçus, la charge militaire et tout le reste, ont voyagé tout droit à travers la frontière entre l’atmosphère et l’espace, à une distance d’environ 60 miles, et allaient à une vitesse avoisinant entre 11 et 14 milles miles à l’heure, lorsque cette chose a rattrapé son retard sur les missiles, les a traversés, et a flotté tout autour d’eux, puis s’est retirée. »

 

. M. Harland Bentley
« J’ai pris part à un programme d’études supérieures en ingénierie nucléaire… travaillant sous contrat depuis 1963 : la NASA, le Département à l’Énergie, et plusieurs industries de l’électronique autour de Washington DC. J’étais en poste dans une installation en Californie… classant des travaux… donc, je ne peux pas trop parler… Nos astronautes effectuaient des boucles autour de la lune en 1967 et 1968… Je les ai entendus dire qu’ils possédaient un boggie (terme utilisé pour qualifier les OVNIS)… c’était un autre type de vaisseau. Ils ne pouvaient pas voir à l’intérieur de certaines entrées. Ils ne pouvaient discerner des êtres de quelque sorte que ce soit. Ils ne pouvaient pas décrire ces êtres, ils jetèrent juste un coup d’œil sur les photographies. Ils ont seulement dit que c’était une soucoupe volante. Puis, ils ont dit :  » Voilà par où ils rentrent, puis il (le boggie) disparu de ma vue presque immédiatement. » »

 

. Lieutenant Colonel Joe Wojtecki (US Air Force, octobre 2000)
Le Lt. Colonel Wojtecki a passé 20 ans dans l’Air Force et s’est retiré en 1988. Il a passé la plupart de son temps avec le « Strategic Air Command » et le « Tactical Air Command ». Une nuit d’avril 1969 lorsqu’il était stationné à Loring AFB dans le Maine, lui et son instructeur de vol ont tous les deux vu trois lumières très brillantes en triangle équilatéral parfait volant silencieusement à travers le ciel. Ils ont estimé que cet OVNI était plus bas que 3’000 pieds (1’000m, Ndt). Il a découvert le matin suivant que pendant six heures, un OVNI avait été vu stationnant au-dessus d’un groupe de B-52 contenant des armes nucléaires.

Chaque fois qu’un avion s’approchait des lumières, elles partaient et volaient d’une manière totalement non conventionnelle. Lorsque les avions partaient, les lumières revenaient de nouveau ensemble et se concentraient au-dessus du groupe de B-52. Plusieurs années plus tard, le Lt. Col. Wojtecki assista à une conférence donnée par SG (Steven Greer, Ndt) et vit une photographie d’un OVNI qui avait exactement la même configuration qu’il avait vue des années auparavant.

 

. Sergent Stoney Campbell (US Air Force, octobre 1999)
Le Sergent Campbell est entré dans l’Air Force en 1966. Pendant l’été 1967, il gardait un B-52 sur une base du SAC dans l’Oklahoma lorsque tout d’un coup, directement au-dessus d’un B-52, une gigantesque brume bleue est apparue. Cela avait la forme d’une aile de boomerang et c’était brillant et pas solide. Cela a été relevé sur le radar et vu par de nombreuses personnes.

 

Source : http://science-ovni.e-monsite.com/pages/les-ovnis-et-le-nucleaire.html

 

Résultat de recherche d'images pour "nuclear, ufo, official"

 

————————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "Dons, Pouvoirs, Sixième sens, science avancée, paranormal "

 

8 – Capacité paranormale ?

 

Dons ? Pouvoirs ? Sixième sens ? Capacités paranormales ? Peu importe le terme qui permet de qualifier ce que nous possédons en nous et dont vous pourrez facilement vérifier que ces potentialités sont bien concrètes, en pratiquant les tests que nous vous proposons dans cet article.

Pour certains chercheurs, nos dons paranormaux seraient explicables par le concept d’intuition. Pour d’autres, il s’agirait d’interactions entre notre cerveau droit et notre cerveau gauche. Pour d’autres encore, de l’action de notre inconscient.

 

Résultat de recherche d'images pour "tesla, einstein"

 

_ L’intuition, facteur de découvertes scientifiques

Pour l’américain Herbert Simon, prix Nobel d’économie en 1978, « Notre intuition est avant tout fondée sur nos expériences passées. Il s’agit de la reconnaissance d’une situation familière dont les caractéristiques ont été analysées et stockées dans notre mémoire ». Le grand mathématicien français Henri Poincaré ajoutait même : « La logique reste stérile si elle n’est pas fécondée par l’intuition ». Quand on analyse l’histoire des principales découvertes scientifiques, on se rend compte qu’il avait parfaitement raison.

 

. Au V’ siècle avant J.-C., le philosophe grec Démocrite a l’intuition que la matière est un assemblage d’éléments invisibles en perpétuel mouvement dans le vide. Il appellera ces éléments « atomes ».

 

. Deux siècles plus tard, son compatriote Archimède a la révélation du principe physique qui, depuis, porte son nom: « Tout corps plongé dans un fluide, subit une poussée verticale, dirigée de bas en haut. égaIe au poids du fluide déplacé ». Le savant se trouve alors face un important défi à relever : prouver, sans l’abîmer, que la couronne en or du roi n’est, en réalité, qu’un alliage d’argent. Pour faire sa démonstration, Archimède remplit sa baignoire d’eau et comprend qu’il peut calculer la densité de la couronne en la plongeant dans le bain. Étonné par sa découverte, il se précipite nu dans la rue, en poussant son fameux « Eureka ! » , « J’ai trouvé ! ».

 

Résultat de recherche d'images pour "August Kekule, chemical"

 

. En 1865, le chimiste allemand August Kekulé (1829-1896) découvre la structure hexagonale de la molécule du benzène, au cours d’un rêve où il aperçoit un serpent enroulé sur lui-même et se mordant la queue, appelé « ouroboros » par les Grecs. Kekulé est, à ce moment-là, en train de somnoler au coin du feu, à contempler les flammes de sa cheminée. Cet état de conscience modifié est probablement à l’origine de sa découverte.

 

. De son côté, Albert Einstein a avoué avoir eu, à l’âge de seize ans, un flash intuitif qui fut à l’origine de la découverte de sa théorie de la relativité : il se vit en train de chevaucher un point sur une onde lumineuse.

 

Par Jacques MANDORLA (Auteur de « 66 tests pour développer vos capacités paranormales »)

 

http://paranormal.blogspirit.com/archive/2011/08/03/les-dons-paranormaux-existent-ils-vraiment.html

 

Résultat de recherche d'images pour "Dons, Pouvoirs, Sixième sens, science avancée, paranormal "

 

————————————–

  

Résultat de recherche d'images pour "paranormal, technologies, nazca, egypt"

 

3 – Les 10 phénomènes étranges qui intriguent toujours les scientifiques

 

La revue Science Uncovered a recensé les phénomènes les plus bizarres et inexpliqués de la planète. Des sphères mégalithiques du Costa Rica aux Pierres Mouvantes de la Vallée de la Mort, en passant par les pluies d’animaux, certaines manifestations ont été expliquées mais d’autres restent totalement mystérieuses. Pourquoi le sable péruvien est-il parcouru par d’étranges lignes ? Pourquoi pleut-il des animaux ? Comment les papillons monarques se repèrent-ils durant leurs migrations massives ? Depuis des centaines d’années, les scientifiques tentent de percer les mystères de la nature. Pourtant, quelques phénomènes mettent encore en échec les esprits les plus pointus. Pour mettre en évidence tous les secrets qu’ils nous restent à percer, Science Uncovered a compilé 10 phénomènes se produisant dans le monde entier mais qui peinent encore à être expliqués.

 

Résultat de recherche d'images pour "lumières des tremblements de terre"

 

1 – Les lumières des tremblements de terre

Pour ce qui est de la controverse, du mystère et de l’échelle planétaire, rien ne bat les lumières des tremblements de terre. Ces illuminations, inexpliquées, éclairent le ciel avant et après un épisode sismique. Qu’est-ce-qui les cause ? Existent-elles vraiment ? Est-ce un tremblement de terre combiné à un violent orage lumineux ? Autant de questions qui subsistent. Selon Cristiano Ferugia, physicien italien, les preuves de la présence de lumières sismiques remontent à 2000 ans avant Jésus-Christ. Pendant longtemps, les géophysiciens sont restés sceptiques face au phénomène.

Mais, en 1966, des photos du séisme de Matsushiro au Japon, apportent des indices. Désormais, il existe de nombreuses images de ces lumières qui varient autant en couleurs qu’en formes. En 2003, le physicien de la NASA Friedemann Freund suggère que ces phénomènes lumineux résultent de l’activité électrique des roches. Selon lui, les tremblements de terre peuvent altérer les propriétés électriques du silicium et de l’oxygène contenant des minéraux. Ces derniers seraient alors capables de transmettre du courant et d’émettre de la lumière. Toutefois, le Professeur David Brumbaugh, de l’Arizona Earthquake Information Center, estime que cette théorie n’est qu’une « possible explication », au mieux.

 

Résultat de recherche d'images pour "géoglyphes de Nazca"

 

2 – Les géoglyphes de Nazca

Couvrant plus de 450 kilomètres carrés de sable du désert, les géoglyphes de Nazca sont d’immenses dessins figurant dans le désert péruvien et incluant des formes géométriques, des animaux, des plantes et de rares silhouettes humaines. Ces figures auraient été créées par le peuple Nazca, une civilisation pré-inca, entre 500 avant J.-C. et 500 après J.-C., mais personne ne sait réellement pourquoi. En dépit de son statut de Patrimoine Mondial, les autorités péruviennes ont du mal à protéger les géoglyphes.

Les archéologues eux tentent toujours de découvrir la signification cachée de ces dessins, avant qu’ils ne soient détruits. Selon certains, les formes feraient partie d’un calendrier astronomique, mais cette théorie a été abandonnée depuis longtemps. Depuis 1997, les chercheurs ont tourné leur attention vers l’histoire et la culture du peuple les ayant créés : comment ils avaient vécu et ce qui leur était arrivé. En 2012, l’Université de Yamagata, au Japon, a ouvert un centre de recherche sur le site dans le cadre d’une étude de plus de 1.000 géoglyphes, sur 15 ans.

 

Résultat de recherche d'images pour "L'orientation des papillons monarques"

 

3 – L’orientation des papillons monarques

Chaque année, des millions de monarques, originaires d’Amérique du Nord, effectuent plus de 2.000 km pour migrer vers le sud avec l’arrivée de l’hiver. Pendant des années, personne ne connaissait leur destination. Puis, dans les années 50, deux zoologues ont commencé à suivre les papillons. En 1976, ils ont escaladé la « Montagne aux Papillons » pour découvrir que pratiquement l’ensemble de la population de monarques passait l’hiver dans une forêt d’une montagne mexicaine. Il semblerait donc que les papillons ciblent moins de 15 sites montagneux.

Cependant, personne ne sait vraiment comment ils s’orientent jusque-là. Des études suggèrent qu’ils utilisent la position du Soleil, s’ajustant à l’heure locale grâce aux cycles circadiens de leurs antennes. Toutefois, l’astre ne leur indique pas précisément les montagnes Michoacan. Il est probable que les monarques se servent donc de repères géographiques. Récemment, les chercheurs ont pu acquérir le code génétique complet de l’animal pour en savoir plus sur son système de navigation. Affaire à suivre…

 

Résultat de recherche d'images pour "foudre en boule"

 

4 – La foudre en boule

De nombreux chercheurs doutent de l’existence même de ces boules de lumière. Toutefois, un certain nombre de personnes ont observé le phénomène de leurs propres yeux. Des témoignages qui remontent aussi loin que la Grèce Antique. Le phénomène de la foudre en boule est généralement décrit sous la forme de sphères lumineuses qui apparaissent lors d’un épisode orageux. Dans certains cas, elles auraient même traversé des fenêtres ou encore seraient descendues le long des conduits de cheminées. Plusieurs théories suggèrent que la foudre en boule est composée de plasma, alors que d’autres penchent plutôt pour une manifestation lumineuse due à une réaction chimique.

En août 2013, des chercheurs de l’Académie de l’US Air Force ont réussi à reproduire et photographier des boules de plasma blanches dans leur laboratoire. Ces dernières ont été générées à partir d’étincelles électriques de très fort courant libérées par des électrodes partiellement submergées dans une solution d’électrolytes. S’ils ne sont pas sûrs d’avoir reproduit de la foudre en boule, ils s’en sont, en tous les cas, approchés, sans pour autant comprendre le phénomène.

 

Résultat de recherche d'images pour "pierres mouvantes de la Vallée de la Mort"

 

5 – Les pierres mouvantes de la Vallée de la Mort

À Racetrack Playa, dans le Parc National de la Vallée de la Mort, d’étranges forces sont à l’oeuvre. Des forces capables de déplacer de lourds rochers à la surface du lac asséché. Et les scientifiques se creusent la tête depuis le début du 20ème siècle, où les traces laissées par les pierres ont été observées pour la première fois. En 1960, des géologues ont débuté le programme de surveillance des roches. Ils ont ainsi observé 30 pierres, pesant jusqu’à 25kg. Sur sept ans, la plupart du temps en hiver, 28 d’entre elles se sont déplacées, parfois sur plus de 200 m.

Leur analyse a permis de déterminer une vitesse d’environ un mètre par seconde. En 2013, un chercheur de l’Université de Prague a associé ce phénomène au mauvais temps. Selon lui, il se produirait lorsque l’eau à la surface de Racetrack Playa gèle. Ainsi, parce-que les pierres évacuent la chaleur plus rapidement, elles restent plus longtemps gelées. Cela réduirait la force entre la roche et la surface du sol, permettant au vent de les déplacer. Pourtant, personne ne les a jamais observées en action et elles sont restées étrangement sages ces derniers temps. D’après le chercheur, la présence d’un fossé artificiel drainant l’excès d’eau de la Playa en serait la cause.

 

Résultat de recherche d'images pour "Cicadidae (Magicicada ou Cigale de dix-sept ans)"

 

6 – Les Cicadidae (Magicicada ou Cigale de dix-sept ans)

Les larves des Magicicada, de la famille des cigales, émergent de leur tanière souterraine au bout de 17 ans, toutes ensemble. Leur arrivée bruyante n’a qu’un seul but : l’accouplement. Ces Cicadidae, présentes aux États-Unis, ont des cycles de reproduction de 13 à 17 ans. Calmes et solitaires, elles passent une grande partie de leur vie sous terre. Ces insectes ne sont donc pas mature avant leur 17ème année. Et cet été-là, tout change. Elle émergent en masse du sol à la recherche d’un partenaire. Deux ou trois semaines plus tard, elles meurent à peu près au même moment, créant des nécromasses de cigales.

Leurs petits creusent leur trou dans le sol pour commencer un nouveau cycle. Mais comment font-elles pour rester sous terre aussi longtemps ? En 2013, elles n’avaient pas été vues depuis 1996. Plus bizarre encore, si les Magicicada du nord-est des États-Unis émergent au bout de 17 ans, celles du sud-ouest se contentent de 13 ans sous terre. Selon les chercheurs, les cycles des cigales auraient évolué pour éviter de coïncider avec celui de leurs prédateurs. Ainsi, elles évitent chaque prédateur ayant un cycle de vie de plus d’un an mais moins long que le leur. Mais cela n’explique toujours pas comment elles déterminent exactement quand émerger.

 

Résultat de recherche d'images pour "pluies d'animaux"

 

7 – Les pluies d’animaux

En janvier 1917, le biologiste Waldo McAtee présente son papier, appelé « Averses de matières organiques ». Ce dernier contient une liste, évoquant une potion magique, et allant du foin à la peau en passant par les fourmis et les crapauds. Selon lui, des larves de salamandres seraient apparues dans le ciel du Minnesota tandis que des poissons pleuvaient sur le Royaume-Uni. En Serbie, ce sont des grenouilles qui seraient apparues et des têtards au Japon.

Depuis longtemps, les chercheurs sont assez sceptiques à propos des pluies d’animaux. Un physicien français du 19ème siècle, a affirmé que des vents violents de hautes altitudes auraient soulevé les animaux avant de les lâcher. Une théorie plus poussée implique une tornade marine, aspirant la vie aquatique d’un lac ou d’une mare. Les poissons ou les grenouilles seraient alors attirés par le vortex et relâchés au moment où la tornade s’essouffle. Mais aucune étude n’a confirmé ce phénomène.

 

Résultat de recherche d'images pour "sphères mégalithiques du Costa Rica"

 

8 – Les sphères mégalithiques du Costa Rica

Pourquoi les peuples du Costa Rica ont-ils décidé de tailler des centaines de boules géantes de pierre, avant la colonisation espagnole, reste un mystère. Découvertes par la United Fruit Company dans les années 30 alors que l’entreprise créait des plantations de bananes, certaines sphères mesurent deux mètres de diamètre. Connues localement sous le nom de Las Bolas, elle dateraient de 600 avant Jésus-Christ à 1000 ans après J.-C.

Ce qui rend ce phénomène particulièrement difficile à comprendre est qu’il n’existe pas d’écrits des sphères dans la culture du peuple qui les a créées. En effet, les colons hispaniques se sont appliqués pour que l’héritage culturel de cette population disparaisse complètement. Leur distribution fut cartographiée en 1943. Depuis, le Professeur John Hoopes s’évertue a exclure la plupart des théories sur leur rôle, notamment celles liées aux cités perdues et aux extraterrestres.

 

Image associée

 

9 – Les fossiles impossibles

Depuis des siècles, les scientifiques font face à de surprenantes découvertes, qui semblent les défier. Les plus dérangeantes ? Les fossiles humains trop vieux ou apparaissant à des endroits improbables. Des doigts fossilisés ou encore des traces de pas ont ainsi été découverts dans des régions géographiques ou des époques archéologiques auxquelles ils ne devraient pas appartenir, alimentant les théories créationnistes. Si la plupart sont probablement contrefaits ou même faux, certains fossiles pourraient pourtant apporter de nouvelles informations sur l’évolution humaine.

En 1911, l’archéologue amateur Charles Dawson prétend avec découvert un crâne sur dimensionné, vieux de 500.000 ans et décrit comme le lien manquant entre les singes et les hommes. À partir des années 50 toutefois, les chercheurs se sont aperçus que le crâne de l’Homme de Piltdown avait été constitué par Charles Dawson à partir d’une mâchoire de primate et d’un crâne vieux de moins de 1.000 ans. D’autres fossiles, encore non élucidés, ont été retrouvés comme une batterie de presque 3.000 ans ou un modèle réduit d’un avion retrouvé en 1898.

 

Résultat de recherche d'images pour ""hum" à basse fréquence"

 

10 – Le « hum » à basse fréquence

Le hum est le nom donné à un bruit, de faible fréquence, mais particulièrement irritant. Certains penseront à des extraterrestres, d’autres à un moteur de diesel. Généralement, ce bruit, perturbant les habitants de Bristol à Taos en passant par Wellington, est décrit comme une sorte de bourdonnement. Oui, mais le problème majeur, c’est que tout le monde ne peut pas l’entendre. Moins d’une personne sur 20 y est sensible. En 2012, en Irlande, des habitants demandent au conseil municipal de régler le problème de bourdonnement persistant. Le conseil a temporairement éteint les pompes à eau, que les résidents remettaient en cause, mais cela n’a rien changé. Plus généralement, les scientifiques attribuent ce phénomène aux acouphènes, au fracas lointain des vagues, au bruit industriel ou encore au déplacement de dunes de sable. Publié par Morgane Henry, le 28 décembre 2013

Publié par Morgane Henry, le 28 décembre 2013/ Copyright © Gentside Découverte/

 

http://www.maxisciences.com/ph%e9nom%e8ne/les-10-phenomenes-etranges-qui-intriguent-toujours-les-scientifiques_art31687.html

 

Résultat de recherche d'images pour "paranormal, technologies, nazca, egypt"

 

————————————–

 

Résultat de recherche d'images pour "paranormal, dons extraordinaires, technologies, robots"

Image associée

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Moi meme

Soyez le premier à réagir à "SCIENCE/ SANTE/ PARANORMAL : un monde extraordinaire à découvrir et à comprendre"

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publié