TRANSPORT URBAIN/ INNOVATIONS/ TECHNOLOGIES : réponses, solutions et perspectives en matière de transport en commun

« Transport urbain/ Métros/ Métros les plus fréquentés du monde : Dans certaines villes du monde, il est très facile de voyager d’un point à un autre et notamment grâce au métro. Pourtant, ce même métro peut s’avérer être un enfer pour leurs utilisateurs réguliers. On s’aperçoit généralement de ce phénomène aux heures de pointe. Pékin, Chine : Le système ferroviaire de Pékin est le plus grand du monde. Il totalise 440 km de voies pour plus de 227 stations. En plus de couvrir une grande partie de la capitale, il est très abordable (environ 0.20€ le ticket). Utilisé par environ 2.46 milliards de passagers par an. »

Résultat de recherche d'images pour "rapid train, metro, beijing"

————————————-

Résultat de recherche d'images pour "sotra, autobus au gaz"

0 – COTE D’IVOIRE/ TRANSPORT URBAIN : 450 NOUVEAUX AUTOBUS ACQUIS, LA SOTRA SE MET AU GAZ, 1155 BUS À FIN 2018

La société publique de transport en commun à Abidjan, Sotra se met au gaz pour le fonctionnement de certains de ses nouveaux bus. La SOTRA, la société publique  a en objectif d’acquérir « 2000 autobus neufs, afin d’améliorer la mobilité de nos concitoyens à Abidjan. » « Après les 500 autobus neufs TATA remis à la SOTRA en 2017, commence aujourd’hui, officiellement à travers cette première vague, la livraison des 450 autobus neufs IVECO, au titre de l’année 2018 » a indiqué Amadou Koné, Ministre des Transports représentant le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly à la cérémonie de présentation des nouveaux bus, à la gare sud d’Abidjan ce jeudi 13 décembre.

Dans deux semaines, ces 450 nouveaux autobus seront en circulation pour le bien-être des Abidjanais. « Par sa détermination et sa volonté, Abidjan, notre capitale économique, fait progressivement sa mue vers un transport urbain moderne et multimodal, sécurisé et compétitif. La présente cérémonie illustre parfaitement son engagement à améliorer ce secteur et à apporter des réponses idoines à la problématique de la mobilité urbaine » a soutenu le ministre des Transports.

Il a rappelé que le 9 mai 2016, « au cours de l’atelier sur la Politique du transport urbain à Abidjan, Monsieur le Premier Ministre avait estimé, parlant de la Sotra, qu’en améliorant les conditions de circulation des Abidjanais, vous contribuerez à améliorer les conditions de vie et de sécurité de ceux-ci. »  

Résultat de recherche d'images pour "sotra, autobus au gaz"

L’acquisition de nouveaux autobus, dira Amadou Koné « vise à créer les conditions d’un service de transport de personnes ou de marchandises plus sûr et plus confortable pour les usagers, en harmonie avec les objectifs du développement durable. » « Dans cet environnement, le métro urbain, conçu pour transporter plusieurs milliers de voyageurs par jour, aura également un impact réel sur la mobilité des abidjanais » a fait savoir le ministre Amadou Koné. Bien avant, Méïté Boiké, Directeur Général de la Sotra indiquait que le nombre de voyageurs à transporter au quotidien passera de 450.000 à « près de 900.000 ».

Selon Amadou Koné, « l’acquisition renferme quatre particularités dont le retour des gros porteurs, communément appelés  »articulés », capables de réduire les lignes d’attentes aux heures de pointe ; l’introduction des bus fonctionnant au gaz naturel dans le parc de la SOTRA. Toute chose qui contribuera à la maîtrise de charges de cette entreprise, en lui ouvrant surtout la voie du transport durable.

L’accord entre la SOTRA et IVECO BUS ouvre la voie de l’économie numérique à notre entreprise et digitalise ses prestations, avec une nouvelle billettique  et  permet l’ouverture d’une unité d’assemblage à SOTRA INDUSTRIES, répondant ainsi à la problématique du renouvellement du parc en Côte d’Ivoire, sans oublier les offres d’emplois qu’elle génère. »

Image associée

Pierre Lahute, le président de IVECO estime que avec ses 18 m, les nouveaux autobus appelés « lémergent » sont capables de transporter entre 150-200 personnes pour « cent véhicules en moins dans les rues d’Abidjan » pour une ville sans pollution, conforme aux engagements internationaux signés à la COP 21, à Paris. « Ces véhicules protègent la planète et contribuent à une indépendance énergétique de la Côte d’Ivoire » a-t-il soutenu. IVECO, c’est « 25000 véhicules dans le monde ». Le président de IVECO estime que « la solution pour l’Afrique, c’est le gaz, toute l’Afrique regarde la Côte d’Ivoire et la Sotra. »

Amadou Koné a annoncé « l’extension du périmètre d’exploitation de la SOTRA au grand Abidjan ; la restructuration du réseau de la SOTRA autour de la prochaine ligne de Métro Nord-Sud ; la construction de nouvelles infrastructures  et la réalisation de couloirs BRT destinés à assurer des liaisons rapides. » « Toutes ces dispositions feront de la SOTRA un acteur incontournable dans le nouveau système de transport multimodal intégré que les abidjanais attendent de tous leurs vœux » a-t-il fait savoir.

Amadou Koné a recommandé le civisme à la population après les dégradations auxquelles l’on avait assisté sur des autocars en 2017.

Adam’s Régis SOUAGA/ Source : Rédaction PôleAfrique.info/ Publié par7info / Mis à jour le 13 décembre 2018 / Publié le 13/12/2018/

https://www.7info.ci/transport-urbain-450-nouveaux-autobus-acquis-la-sotra-se-met-au-gaz-1155-bus-a-fin-2018//

Résultat de recherche d'images pour "sotra, autobus au gaz"

———————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "Côte d’Ivoire/ Abidjan/ Transport lagunaire"

1 – Côte d’Ivoire/ Abidjan/ Transport lagunaire : 16 500 passagers supplémentaires transportés par le secteur privé

L’avènement de deux nouveaux opérateurs privés dans le transport lagunaire a rendu la mobilité des populations d’Abidjan plus aisée, avec environ 16 500 passagers transportés par jour à novembre 2017.  Le nombre de voyageurs est estimé à 14 000 pour la Société de Transport Lagunaire (STL) et à 2 500 pour la Compagnie Ivoirienne des Transports (CITRANS). Une offre qui vient s’ajouter à celle de la Société des Transports Abidjanais (SOTRA) qui est de 30 000 passagers par jour.

Dans une métropole de près de 5 millions d’habitants, il était nécessaire de faciliter la mobilité des Abidjanais, en offrant de nouvelles opportunités. Ce qui a conduit le gouvernement à opter pour une concession de service pour l’exploitation d’un réseau de transport privé par bateau-bus. L’engouement suscité par la diversification de l’offre par le gouvernement s’avère être un choix judicieux, tant pour les usagers que pour les opérateurs.  

27-08-2018/

http://www.gouv.ci/_actualite-article.php?recordID=9168&d=3/

Résultat de recherche d'images pour "Côte d’Ivoire/ Abidjan/ Transport lagunaire"

————————————-

Résultat de recherche d'images pour "innovations, meilleur métro, Japon"

2 – Transport urbain/ Métros : Les 10 métros les plus fréquentés du monde : Quels sont les métros transportant le plus de passagers dans le monde ?

Dans certaines villes du monde, il est très facile de voyager d’un point à un autre et notamment grâce au métro. Pourtant, ce même métro peut s’avérer être un enfer pour leurs utilisateurs réguliers. On s’aperçoit généralement de ce phénomène aux heures de pointe.

Image associée

  1. Tokyo, Japon

La station de métro de Shinjuku est dans le livre de record comme étant la plus animée de la planète. En effet, avec plus de 3.64 millions de passagers journaliers utilisant les 10 lignes de la station, elle est la plus fréquentée au monde. Chaque année elle transporte plus de 3 milliards de passagers. Les métros sont tellement pleins à cet endroit que les agents ont pour consignes de pousser les passagers à l’intérieur des wagons !

  1. Séoul, Corée du Sud

Moderne, efficace, mais terriblement plein. Le métro de Séoul est à l’image de la capitale de la Corée du Sud. Même si le métro est ultra moderne et les stations très accueillantes, n’espérez pas trouver de places assises aux heures de pointe dans le second réseau le plus emprunté du monde (2.5 milliards par an) !

Résultat de recherche d'images pour "meilleur métro, Pékin,"

  1. Pékin, Chine

Le système ferroviaire de Pékin est le plus grand du monde. Il totalise 440 km de voies pour plus de 227 stations. En plus de couvrir une grande partie de la capitale, il est très abordable (environ 0.20€ le ticket). Utilisé par environ 2.46 milliards de passagers par an.

  1. Moscou, Russie

Avec ses nouvelles stations très « design », le métro de Moscou est l’un des plus animé de la planète avec 2.4 milliards de passagers par an.

Résultat de recherche d'images pour "métro,Shanghai, Chine"

  1. Shangaï, Chine

Un nouveau record a été établi par le métro de Shangaï avec plus de 8.48 millions de passagers en un jour ! La station de métro « Place du Peuple »  est le plus fréquentée du réseau de plus de 2.28 milliards de passagers par an.

  1. Guangzhou, Chine

Le métro de Guanghzou a été ouvert en 1997. Il s’est vite affirmé comme le meilleur moyen de se déplacer dans la ville chinoise. C’est le troisième réseau ferroviaire d’Asie avec ses 1.8 milliards de passagers et ses 144 stations de métro.

Résultat de recherche d'images pour "meilleur métro, New York, Etats-Unis"

  1. New York, Etats-Unis

Lors d’un jour de travail normal, plus de 195 000 passagers transitent par « Times Square », la plus fréquentée des 468 stations de New York. 1.65 milliards de passagers par an. 

  1. Mexico, Mexique

Quand il fut inauguré en 1967, le métro de Mexico était un bon échappatoire au trafic routier complètement chaotique ! De nos jours, le trafic ferroviaire est plus ou moins similaire à son homologue routier. 1.61 milliard de passagers annuel.

Résultat de recherche d'images pour "métro, Paris,"

  1. Paris, France

Construit pour l’exposition universelle de 1900, le métro de Paris est un vrai symbole de la capitale française. Un moyen de parcourir la ville la plus touristique du monde très facilement. Plus de 1.5 milliards de passagers par an sur les 14 lignes de Paris.

  1. Hong Kong

Moderne et efficace, le métro de Hong Kong (MTR) vous fait parcourir toute l’île de manière très pratique. Plus de 1.4 milliards d’utilisateurs chaque année, le métro de Hong Kong est l’un des métros les plus sûrs du monde où il est pratiquement impossible de se retrouver sur les rails.

  1. Londres, Royaume-Uni

Le métro de Londres est le plus vieux du monde et fête ses 150 ans en 213. 270 stations pour 19 000 employés et 1.23 milliards de passagers qui utilisent le « Tube » annuellement.

 Résultat de recherche d'images pour "métro, Sao Paulo, Brésil"

  1. Sao Paulo, Brésil

Des wagons pleins et des conditions de voyages précaires, c’est ce à quoi on peut assister sur le métro de Sao Paulo. Essayez notamment la station « Palmeiras » sur la ligne rouge…Actuellement en travaux, le métro de Sao Paulo transporte chaque année 1.1 milliards de passagers. 

  1. Osaka, Japon

La troisième plus grande ville du Japon possède un réseau qui transporte plus de 836 millions de passagers par an. La station la plus fréquentée est « Umeda » où passent chaque jour plus de 2.2 millions de passagers.

 Résultat de recherche d'images pour "métro, Singapour"

  1. Singapour

Moderne et technologique, le métro de Singapour transport 794 millions de passagers par an.

 

Résultat de recherche d'images pour "métro,Saint Petersbourg, Russie"

  1. Saint Petersbourg, Russie

De belles et surprenantes stations comme « Avtovo » font le charme du métro de Saint Petersbourg. Ce réseau transport chaque année plus de 786 millions de personnes et, propose même les indications en alphabet latin pour ceux qui ne comprendraient pas le cyrilliques…Pas mal pour les touristes !

  1. Taipei, Taïwan

652 millions de voyageurs par an à Taipei.

Résultat de recherche d'images pour "métro,Santiago de Chile, Chili"

  1. Santiago de Chile, Chili

Le plus grand réseau ferroviaire d’Amérique du Sud se trouve à Santiago avec plus de 108 stations modernes et des trains efficaces, il transporte chaque année environ 650 millions de passagers !

  1. Madrid, Espagne

La première ligne de Madrid a été inaugurée en 1919. Le métro madrilène transporte chaque année plus de 635 millions de personnes et l’une des stations les plus surprenantes est celle de « Nuevos Ministerios ».

Résultat de recherche d'images pour "métro, New Delhi, Inde"

  1. New Delhi, Inde

Les nouveaux réseaux métropolitains indiens promettent de devenir parmi les plus grands et les plus fréquentés du monde. Ouvert en 2002, le métro de New Delhi est aujourd’hui très important avec 600 millions de voyageurs par an. Le métro de la capitale indienne est d’ailleurs un vrai exemple de modernité et d’écologie à côté du trafic routier complètement dément de la ville.

Les métros des grandes métropoles n’en finissent pas d’être saturés. Il s’agit d’un vrai défi d’adaptation des infrastructures pour un futur dans lequel la population des villes n’en finit pas d’augmenter !

Par Eric Gerardin/ 26 décembre, 2013/ Juin 2019

https://generationvoyage.fr/10-metros-frequentation-du-monde/

Image associée

————————————-

Résultat de recherche d'images pour "France, Germany, Italy, Innovations, tramways, tramway,"

3 – Le tramway, une spécialité européenne

Activité minoritaire au sein du transport urbain, le tramway est en forte croissance depuis plusieurs années. Pour le plus grand bonheur des constructeurs européens. Le tramway, une spécialité européenne © Bombardier Transport, leader mondial, exporte ses tramways jusqu’en Australie.

Résultat de recherche d'images pour "tramway, innovations, technologies, france, france"

_ Un outil d’aménagement urbain en France

Le constructeur français, qui réalise 5 % de son chiffre d’affaires avec le tramway, a également dévoilé à Milan sa nouvelle solution de recharge statique par le sol, SRS, qui s’appuie sur sa technologie APS (système d’alimentation électrique au sol) éprouvée à Bordeaux. Alors que l’APS alimente le tram pendant qu’il roule, la solution SRS (biberonnage) stocke l’énergie pour charger le tramway lorsqu’il est à l’arrêt en gare, en une vingtaine de secondes. Des supercondensateurs accumulent l’énergie sur le toit du véhicule et lui permettent de rouler quelques kilomètres.

Avec cette solution, Alstom espère rattraper ses concurrents Bombardier et Siemens, qui ont pris un tram d’avance. L’allemand va ainsi livrer une dizaine de rames de tramways à Doha, la capitale du Qatar. Saft produira les batteries au lithium-ion qui seront intégrées au système hybride embarqué à bord de ces trams. « L’avenir est dans les batteries et les supercapacités », indique Régis Hennion, le directeur métro et tramway chez Keolis.

Résultat de recherche d'images pour "tramway, innovations, technologies, france, france"

Le tramway a envahi les villes européennes, à commencer par la France, qui avait démonté tout son réseau – à l’exception de quelques sites – à la fin des années 1950. Il y a trente ans, il ne subsistait que trois lignes dans l’Hexagone. La ligne T1, reliant Saint-Denis et Bobigny, a été mise en service en 1992, sept ans après la première ligne de tram moderne ouverte à Nantes.

En 2020, une trentaine de métropoles françaises se seront dotées d’un tram. « Fin 2014, il y avait 105 kilomètres de lignes et 187 stations dans la région francilienne transportant chaque jour 860 000 voyageurs, contre 41 kilomètres en 2010. Le réseau sera porté à 123 kilomètres en 2020 sur les lignes T1 à T10, précise Laurence Debrincat, la responsable de la division des études générales au Syndicat des transports d’Île-de-France (Stif).

Résultat de recherche d'images pour "France, Germany, Italy, Innovations, tramways, tramway,"

Il faut y ajouter les projets de tramways express, qui correspondent aux tangentielles ». Ces tram-trains, représentant plus de 90 kilomètres, seront mis en service à partir de 2017. Par ailleurs, le Stif a lancé les premières phases d’études pour prolonger le tramway parisien (T3) jusqu’à la porte Maillot, et a commandé 17 rames Citadis à Alstom, pour 63 millions d’euros.

Si le marché des grandes villes françaises arrive bientôt à maturité, celui des villes de taille moyenne pour des tramways moins chers et plus petits est encore en développement [lire le reportage page 34]. Le plus petit tram de France se trouve à Aubagne, mais cette ligne minuscule (2,5 kilomètres) a fortement renchéri le coût au kilomètre (40 millions d’euros, contre 16 millions à Besançon).

Résultat de recherche d'images pour "France, Germany, Italy, Innovations, tramways, tramway,"

Heureusement, un prolongement est prévu… En moyenne, le coût d’un tramway atteint 25 millions d’euros : c’est trois fois plus qu’une ligne de bus, mais quatre ou cinq fois moins qu’un métro. « En France, les réseaux existants continuent à grandir. L’équilibre économique se situe autour de vingt-deux ans. Cela revient moins cher que pour des bus articulés », estime Régis Hennion de Keolis.

En France, le tramway s’accompagne généralement d’une profonde métamorphose du paysage urbain. Difficile de critiquer l’embellissement des boulevards des Maréchaux et la réduction de la circulation automobile de 30 % dans cette zone de la capitale. « L’avantage d’être reparti de zéro en France, c’est de s’être vraiment posé les bonnes questions et de conduire de front le tramway et l’aménagement urbain », explique Vincent Cordonnier, le directeur général de Transamo, filiale de Transdev qui exploite le tramway dans une vingtaine de pays.

Résultat de recherche d'images pour "china, Innovations, energy, tramway, new technologies, China"

« C’est un outil d’aménagement urbain, un outil de transport pour trente ou quarante ans. Même la droite l’a compris. Regardez Alain Juppé à Bordeaux », ironise Jean Bergé, le président de Bombardier Transport France, qui se plaint par ailleurs de ne pas pouvoir accéder au marché français. Même discours de la part de l’allemand Siemens et du suisse Stadler, même si ce dernier a fourni six rames pour le tram-train Rhônexpress à Lyon.

Mais le marché ne se limite pas à la France. « Sur le tram et le métro, d’énormes besoins existent dans le monde. Plus de 200 villes de plus de 500 000 habitants ne disposent ni de l’un ni de l’autre. Le potentiel est énorme en Chine, où le réseau est encore balbutiant, rappelle Jean-Pierre Audoux, délégué général de la Fédération des industries ferroviaires (FIF). Les constructeurs européens exportent un matériel roulant de plus en plus performant, avec des planchers bas, une alimentation par le sol (APS) en attendant les supercondensateurs. Ils vendent aussi les infrastructures, la signalisation, la communication… » Sans oublier l’ingénierie (Egis, Systra…).

Résultat de recherche d'images pour "china, Innovations, energy, tramway, new technologies, China"

_ La Chine, marché d’avenir

Les constructeurs européens profitent d’une manne non négligeable avec une forte croissance (10 % par an). Les deux tiers du marché mondial sont détenus par les trois grands acteurs du secteur – le leader Bombardier et ses challengers Alstom et Siemens –, aux côtés desquels se trouvent le suisse Stadler, l’espagnol CAF qui possède une usine française à Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées), le tchèque Skoda, les polonais Pesa et Solaris…

Les commandes, qui ralentissent actuellement en France, continuent à progresser en Europe. Bombardier a obtenu une commande ferme pour la livraison de 119 tramways à la régie des transports de Vienne, en Autriche, pour un montant de 431 millions d’euros. Alstom a vendu 2 100 Citadis dans 51 villes depuis 2000, dont 1 700 sont en circulation. Il a récemment mis un pied en Chine via la coentreprise Satco, dont il détient 40 %. Le contrat de 72 millions d’euros prévoit la fourniture de 72 rames pour les deux premières lignes de Songjiang (district de Shanghai).

En 2020, six lignes doivent être réalisées. En 2014, Stadler a gagné des contrats à Aarhus (Danemark) et Mayence (Allemagne) pour 34 rames. Les exploitants, comme les français Keolis, RATP et Transdev, se réjouissent également de l’essor du tramway. Keolis, très présent en France, mais aussi exploitant au Canada, en Australie, en Europe, évoque une croissance annuelle de 10 %. Pourtant, le pré carré des acteurs européens pourrait ne pas durer. « En Chine, 2 000 à 3 000 kilomètres sont prévus dans les dix ans et une filière industrielle se structure », prévient Vincent Cordonnier.

Résultat de recherche d'images pour "Innovations, energy, tramway, new technologies"

_ Trois technologies pour avancer

. Caténaires La technologie la plus ancienne et la plus utilisée, mais aussi la moins onéreuse et la plus fiable. Le tram est alimenté par des caténaires. Les pantographes captent l’électricité. Problème, les caténaires ne plaisent pas toujours, surtout dans les quartiers historiques. . APS L’alimentation par le sol (APS) peut être utilisée comme système unique d’alimentation ou en complément des autres systèmes (caténaires, batteries). L’alimentation est assurée par un troisième rail au niveau du sol. L’APS implique toutefois un surcoût d’environ 50 %.

. Supercondensateurs La technologie d’avenir. Appliquée aux trams ou aux bus électriques, elle permet de s’affranchir du troisième rail et des caténaires sur l’ensemble de la ligne ou sur certains secteurs. Le tram est rapidement rechargé par contact quand il s’arrête à une station, selon le principe du biberonnage. Plus cher que l’APS, il est difficile d’estimer son coût.

Résultat de recherche d'images pour "Innovations, Siemens, tramway"

_ L’industrie du tram dans le monde

3,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires, dont 50 % en Europe. 10 % de croissance annuelle. Parts de marché Bombardier (35 %), Siemens (17 %) et Alstom Transport (13 %)

Source : FIF, chiffres 2013/ Mis à jour : juin 2019

https://www.usinenouvelle.com/article/le-tramway-une-specialite-europeenne.N338833/

Résultat de recherche d'images pour "Innovations, Alstom, tramway autonome"

****

 Résultat de recherche d'images pour "Innovations, Alstom, tramway autonome"

Innovations/ Alstom/ Mobilité de demain : Un tramway qui rentre tout seul au dépôt5

 Alstom veut devenir le leader des transports ferroviaires autonomes d’ici 2020. Demain, les trams seront capables de rentrer tous seuls au dépôt en détectant d’éventuels obstacles. Un test a d’ailleurs été mené ce printemps sur la ligne 7 du tramway en région parisienne. De quoi permettre une gestion plus flexible des réseaux urbains.

 PUBLIÉ LE 28 AVRIL 2017

 https://www.usine-digitale.fr/photos/technologie/en-images-5-innovations-numeriques-d-alstom-pour-la-mobilite-de-demain.533459/un-tram-qui-rentre-tou.5/

Résultat de recherche d'images pour "Innovations, Alstom, tramway, Paris"

————————————-

Résultat de recherche d'images pour "Airbus, RATP, transport urbain volant"

4 – Selon Airbus et la RATP, le transport urbain volant est pour bientôt

 Lors du sommet Tech for good, qui s’est tenu le 15 mai à l’Élysée, les deux fleurons français du transport ont déclaré unir leurs forces pour développer un réseau de taxis volants autonomes d’ici cinq ans. Si, de l’avis des partenaires, les briques techniques sont d’ores et déjà disponibles, ce projet ambitieux aura à relever de nombreux défis. Airbus et la RATP nous propulsent entre les gratte-ciels du film Le Cinquième élément. Ce mercredi 15 mai, lors du sommet Tech for good à l’Élysée, le géant français de l’aéronautique et la régie des transports parisiens ont annoncé un partenariat pour « explorer la faisabilité » de véhicules volants autonomes comme transports publics dans la capitale.

L’objectif de ce tandem : proposer des services de mobilité urbaine aérienne (Urban Air Mobility, UAM) « à coût maîtrisé » pour être « accessible au plus grand nombre », précise le communiqué. La RATP table sur « des navettes de quatre à six places dans les cinq ans à 1 ou 2 euros par kilomètre ». Contacté par téléphone, Mathieu Dunant, directeur de l’innovation du groupe public, nuance et vise une échéance entre cinq et sept ans pour « la mise en place des premiers services ». D’ici là, les deux sociétés prévoient « un large écosystème de partenaires pertinents » mais ne précisent pas à quelles entreprises elles feront appel.

Résultat de recherche d'images pour "Airbus, RATP, transport urbain volant"

Des technologies à affûter

Les taxis volants ne sont « plus de la science-fiction », assure dans ce communiqué Guillaume Faury, président exécutif d’Airbus. « C’est un fait. Nous disposons des briques techniques mais il faut les harmoniser afin de les intégrer dans la vie quotidienne des usagers sans remettre en cause notre priorité, la sécurité. La connaissance [de la RATP dans] l’usager, ses besoins et les services associés en fait le partenaire idéal pour Airbus. »

L’avionneur, de son côté, n’en est pas à son premier coup d’essai en ce qui concerne les véhicules volants autonomes. Après le projet d’hybride drone quatre hélices-voiture autonome, baptisé Pop.Up Next, développé en 2018 avec Italdesign et Audi, Airbus travaille sur deux taxis volants. Vahana, aéronef de 745 kilos pour une longueur de 5,8 mètres et une envergure de 6 mètres, accueillant deux passagers et équipée de huit moteurs électriques de 45kW chacun, a réalisé un vol complet en février depuis l’aéroport de Pendleton, dans l’Oregon. L’engin est développé par A³, une filiale d’Airbus basée en Californie. CityAirbus, véhicule plus imposant encore (quatre places), a, lui, réussi son premier vol d’essai le 3 mai dernier à Donauwörth, en Allemagne.

Résultat de recherche d'images pour "Airbus, RATP, transport urbain volant"

_ S’adapter au milieu urbain

Mais pour l’instant, s’il pointe à 120km/h grâce à ses huit moteurs de 100 kW chacun, CityAirbus n’a que 15 minutes d’autonomie… Et ce n’est qu’une des nombreuses contraintes de ces véhicules volants, qui doivent aussi faire face à des problèmes de stockage et de recharge d’énergie, de sécurité, de communication avec la base au sol et de législation de vol – particulièrement en milieu urbain.

En pleine transition de sa flotte de 4 500 bus alimentés aux deux-tiers en électrique et un-tiers en biogaz, la RATP veut apporter son expertise en recharge de batteries : « Que ce soit un bus ou un taxi volant, certes les puissances de charge sont différentes mais les problématiques restent les mêmes », affirme Mathieu Dunant. Autre défi : adapter les gares RER en « vertiports » pour le décollage et l’atterrissage de ces aéronefs.

Résultat de recherche d'images pour "Airbus, RATP, transport urbain volant"

« Ces taxis volants ne remplaceront pas les moyens de transports actuels, précise Mathieu Dunant. Mais on cherche à offrir la palette de services la plus large possible à nos utilisateurs. A l’heure où je vous parle, nos ingénieurs ont déjà commencé à travailler avec ceux d’Airbus. »

Les deux géants français du transport sont pressés par leurs concurrents, eux aussi très présents sur la scène tech ces derniers jours. Le Français Ascendance Flight Technologies était ce 16 mai à l’Espace Discovery d’EDF au salon Viva Tech, à Paris. Quant à l’entreprise allemande Lilium, elle vient tout juste de diffuser une vidéo du premier vol d’essai de son Lilium Jet, un aéronef autonome entièrement électrique pour cinq personnes.

Kévin Poireault/ LA RÉDACTION D’INDUSTRIE ET TECHNOLOGIES/ Publié le 17/05/2019/

https://www.industrie-techno.com/article/selon-airbus-et-la-ratp-le-transport-urbain-volant-est-pour-bientot.56130/

Résultat de recherche d'images pour "Airbus, RATP, transport urbain volant"

 ————————————-

Résultat de recherche d'images pour "Chine, bus anti embouteillages"

5 – La Chine invente le bus qui survole les embouteillages : tout simplement, génial !

Afin de résorber un minimum les problèmes des embouteillages, une société chinoise a dévoilé le projet de construction d’un bus gigantesque qui pourra circuler au-dessus des autres voitures…

Voilà une innovation qui pourrait bien donner des idées à de nombreux pays, dont les grandes métropoles sont souvent en proie aux problèmes d’embouteillages. En Chine, la société China TBS Limited a dévoilé un modèle réduit de sa dernière conception technologique qui pourrait bien révolutionner l’avenir des transports en commun, à l’image du train supersonique Hyperloop présenté aux États-Unis il y a quelques semaines.

Résultat de recherche d'images pour "Chine, bus anti embouteillages"

En effet, lors d’une exposition à Pékin, cette société a présenté au grand jour le projet d’un bus anti-embouteillages. Baptisé « Transite Explore Bus », ce bus ne permettra pas de supprimer les bouchons dans les grandes villes (ne rêvons pas non plus !) mais aura la capacité d’enjamber les axes de circulation et de rouler au-dessus des autres voitures ! Dingue.

Ce bus « avaleur de bouchons », d’une longueur de 60 mètres et d’une largeur de 8 mètres, pourra circuler en s’élevant à 5 mètres au-dessus du sol, porté par des glissières qui seront situées sur les bords des routes. Son gabarit énorme permettra de transporter jusqu’à 1400 passager et pourra rouler jusqu’à 65 km/h. Pendant ce temps-là, les autres véhicules mesurant jusqu’à 2,1 mètres pourront tranquillement circuler en-dessous, ou se faire dépasser quand elles seront à l’arrêt dans les bouchons.

Résultat de recherche d'images pour "Chine, bus anti embouteillages"

En plus de pouvoir enjamber les autres véhicules, ce bus sera écologique puisqu’il fonctionnerait essentiellement à l’électricité. Sa capacité d’accueil gigantesque lui permet de pouvoir remplacer 40 bus lambda et donc d’économiser 800 tonnes d’essence par an… Selon Soug Youzhou, chef designer de ce projet, le plus grand avantage de ce bus est qu’il pourra « économiser beaucoup d’espace routier ». Il précise également que son coût de production équivaut à 20% du coût de production d’un train urbain.

Selon Xinhua, l’agence de presse de l’État chinois, la société China TBS Limited aurait déjà commencé la construction de son premier prototype grandeur nature. Un premier test serait même prévu pour cet été dans la ville de Changzhou, située à 300 km à l’est de Pékin.

Par Jérémy B. il y a 3 ans

https://www.demotivateur.fr/article/bus-anti-bouchons-embouteillages-chine-invention-innovation-high-tech-5925/

Résultat de recherche d'images pour "Chine, bus anti embouteillages"

————————————-

Résultat de recherche d'images pour "Uber, Taxis, innovation"

6 – Uber/ Taxis/ innovation : une success story semée d’embûches

De la création D’UberCab en 2010 à l’entrée en bourse cette année, le géant Uber a parcouru des chemins bien sinueux. Retour sur l’évolution d’une startup phare du monde de la tech. Face aux risques juridiques, Uber se diversifie vers des modes de mobilité moins polémiques que les voitures. Uber, qui a officialisé jeudi son projet d’entrer en Bourse — l’une des plus grosses entrées en Bourse de l’histoire — est une entreprise mondialement connue, à la réputation controversée, devenue le symbole d’une nouvelle mobilité et des bouleversements économiques et sociaux induits par la technologie et les applications mobiles.

Résultat de recherche d'images pour "Uber, transport, innovation"

_ Un peu d’histoire

Décembre 2008, par une soirée enneigée à Paris, Travis Kalanick et Garrett Camp n’arrivent pas à trouver un taxi. C’est ainsi que leur vient l’idée d’une application mettant chauffeurs et clients en relation. En juillet 2010, UberCab — raccourci en Uber en octobre– met en contact son premier passager avec un chauffeur à San Francisco avant de se lancer à Paris l’année suivante. En avril 2014, Uber est présent dans 100 villes et lance Pool, la course partagée. En 2015, il passe le cap des 300 villes et en fin d’année, dépasse le milliard de courses. En mai 2017, Uber a effectué 5 milliards de courses.

Aujourd’hui leader mondial du secteur, il revendique 75 millions de passagers et 3 millions de chauffeurs, 10 milliards de courses effectuées dans plus de 700 villes situées dans quelque 65 pays. Travis Kalanick, devenu PDG, est poussé à la démission en juin 2017, par des investisseurs inquiets d’une accumulation de scandales qui ternissent fortement l’image du groupe.

Venu du voyagiste Expedia, son successeur Dara Khosrowshahi a une image diamétralement opposée et sa mission est claire: solder les errements du passé, assainir les finances et préparer l’entrée en Bourse. Le néologisme « ubérisation » — parfois utilisé de façon péjorative– sert aujourd’hui à désigner la mise en relation directe par application mobile de clients et de fournisseurs de services ou de biens, professionnels ou non, également appelée économie du partage.

Résultat de recherche d'images pour "Uber, Taxis,"

_ Beaucoup de controverses

Du logiciel pour échapper aux autorités aux soupçons de corruption d’officiels étrangers en passant par des accusations de sexisme et de harcèlement en 2017 ou encore un piratage de données personnelles caché pendant des mois, Uber a multiplié les polémiques, qui ont durablement terni son image et lui valent enquêtes et poursuites dans plusieurs pays.

Début 2018, un procès l’oppose à Waymo, filiale de Google, qui l’accuse de lui avoir volé des secrets technologiques sur la conduite autonome. Uber finira par signer un accord amiable pour stopper le procès. En mars 2018, une piétonne meurt percutée par une voiture autonome Uber en test dans l’Arizona. Le groupe doit interrompre ses essais sur voie publique avant de les reprendre timidement après plusieurs mois.

Uber reste confronté de façon récurrente à des problèmes juridiques dans plusieurs pays, contesté voire interdit ou soumis à des restrictions dissuasives, le plus souvent accusé de concurrence déloyale face aux taxis traditionnels. Début février encore, Uber a jeté l’éponge en Catalogne. Il est bloqué en Bulgarie, en Hongrie, absent au Danemark. Le service est limité à certaines villes d’Allemagne et il est actuellement en sursis à Londres, l’un de ses plus gros marchés mais aussi en Italie, entre autres exemples. Dans plusieurs pays, dont la France, des chauffeurs contestent en justice leur statut de travailleurs indépendants et veulent être reconnus comme salariés.

Résultat de recherche d'images pour "Uber, transport, innovation"

_ Des gros sous

Pour beaucoup, le principal problème d’Uber aujourd’hui, ce sont ses finances: le modèle économique n’est pas rentable du tout. La rémunération des chauffeurs et la nécessité de garder des tarifs attractifs pour les clients coûtent très cher. L’année dernière, Uber a engrangé un chiffre d’affaires de 11,3 milliards de dollars (+42% sur un an) et un bénéfice net de près d’un milliard de dollars contre une perte de 4 milliards en 2017. Mais ce bénéfice est dû à des cessions d’activités à des concurrents en Russie et en Asie.

La perte d’exploitation, qui reflète mieux la situation opérationnelle de la firme, était quant à elle d’1,8 milliard de dollars. Il a racheté très récemment son rival au Moyen-Orient Careem pour 3 milliards de dollars. Face aux risques juridiques, Uber se diversifie vers des modes de mobilité moins polémiques que les voitures: vélos en libre-service, trottinettes électriques, transport de fret, de repas… Son nouveau crédo est clair: devenir l’Amazon des transports.

  1. avril 2019/ PAR AWP/AFP

https://www.bilan.ch/techno/uber-une-success-story-semee-dembuches/

Image associée

————————————-

Résultat de recherche d'images pour "Innovation, monorail SkyTran"

7 – Innovation : Les navettes aériennes Skytrain : le transport de demain ?

Un nouveau mode de transport va bientôt voir le jour à Tel Aviv : le train aérien. Ce vendredi, Alain Juppé a également évoqué l’idée de développer le projet pour équiper les boulevards de Bordeaux. Le Skytrain deviendra-t-il notre nouveau mode de transport à tous ? A Tel-Aviv en Israël, la société américaine Skytrain ambitionne de mettre en oeuvre un train aérien.

Celui-ci servirait à désengrener les grandes villes où le trafic routier est dense. Pour le moment, ce train aérien n’en est qu’au stade de projet. Selon, The Times of Israel, des ingénieurs de SkyTran basés au centre de recherche de la NASA en Californie, vont utiliser le projet pour tester et affiner le système en vue de l’installation dans la ville. Le parcours de démonstration devrait être achevé d’ici deux ans.

Résultat de recherche d'images pour "Innovation, monorail SkyTran"

_ Comment ça marche ?

Le système SkyTran est un monorail sur lequel sont suspendues des nacelles sous forme de capsules capables de transporter deux à quatre personnes. Une technologie par suspension magnétique qui permet à la navette de se déplacer le long du rail. Ce transport individuel sera modulable et sur-mesure ; Les passagers pourront réserver leur nacelle avec leur smartphone. Une fois dans la capsule, ils pourront choisir leur destination grâce à une console de bord. Des garages intermédiaires seront mis en place, ainsi que des rails de déviation de sorte à ce que les voyageurs puissent faire des trajets directs sans arrêt.

Résultat de recherche d'images pour "Innovation, monorail SkyTran"

_ Les avantages

Le système est très économe en énergie et il peut être alimenté entièrement par panneaux solaires. Il est également silencieux et rapide (100km/h). Autre argument, et pas des moindres pour un transport, il est économe ; Le coût estimé pour équiper Tel-Aviv est de 15 millions de dollars par kilomètre, soit 10 fois moins qu’une ligne de tramway classique.

Source : http://www.itele.fr/ Publié il y a 2nd July 2014 par Unknown/

https://gabrielsounouvou2020.blogspot.com/2014/07/innovation-les-navettes-aeriennes.html/

Résultat de recherche d'images pour "Innovation, monorail SkyTran"

————————————-

Résultat de recherche d'images pour "Transport, innovations, mobilité"

8 – Transport : Top 30 des innovations révolutionnaires, le futur de la mobilité

 

Le transport est une industrie en pleine transformation. Grâce aux nouvelles technologies telles que l’intelligence artificielle, l’internet des objets ou même la physique quantique, de nouveaux moyens de transport s’apprêtent à voir le jour. Par les airs, les routes ou la mer, découvrez comment nous voyagerons demain à travers ce top 30 des innovations qui façonnent le futur. Chaque jour, des milliards d’humains se déplacent. Pour se rendre au travail, pour commercer ou pour voyager, l’humanité est en perpétuel mouvement. Il n’est donc pas surprenant que le transport ait toujours été l’un des secteurs les plus dynamiques en termes d’innovations technologiques. Nous vous proposons de découvrir les inventions qui vont révolutionner le transport dans les années à venir.

Résultat de recherche d'images pour "Transport, innovations, mobilité"

_ Transport routier : Le transport routier est de loin le plus employé à l’échelle mondiale, aussi bien par les particuliers que par les professionnels. Il est aussi celui qui devrait connaître le plus d’innovations dans les années à venir.

Résultat de recherche d'images pour "voitures autonomes, IA"

_ Les voitures autonomes : bientôt tous conduits par l’IA ?

Autrefois, les voitures autonomes n’étaient qu’une utopie fantasmée par les auteurs de science-fiction. Désormais, grâce aux progrès réalisés dans le domaine de l’intelligence artificielle, il s’agit d’une technologie qui s’apprête à transformer la façon dont nous voyageons au quotidien. De nombreuses entreprises telles que Tesla ou Uber ont commencé à effectuer des tests de voitures sans chauffeur. On déplore malheureusement deux incidents tragiques survenus lors de ces tests, mais la technologie va continue à s’améliorer au fil du temps.

Les experts s’accordent à dire que le risque d’accident reste malgré tout nettement moins élevé lorsqu’un ordinateur est au volant que lorsqu’un être humain conduit. Les constructeurs automobiles tels que Ford ou Wolkswagen investissent massivement pour devenir des leaders de ce nouveau marché, au même titre que des géants de la technologie comme Apple ou Nvidia. D’ici quelques années, il est probable que les voitures autonomes replacent totalement les voitures traditionnelles.

Résultat de recherche d'images pour "innovations, camions autonomes"

_ Les camions autonomes, l’intelligence artificielle au service de l’industrie

Si les voitures autonomes s’apprêtent à révolutionner le transport pour les particuliers, les industries elles aussi vont profiter de l’intelligence artificielle. Les camions autonomes sont eux aussi en plein développement. Ils pourront être utilisés dans le domaine du transport et de la livraison de marchandises, mais également pour effectuer d’autres tâches comme pour chasser la neige ou pour ramasser les ordures. Quelle que soit la tâche à laquelle ils sont assignés, les camions sans chauffeur vont jouer un rôle majeur dans l’automatisation du travail, à tel point que certains experts redoutent de voir certains métiers disparaître en conséquence.

Résultat de recherche d'images pour "innovations, camions de livraison automatisés"

_ Les camions de livraison automatisés, pour faciliter les livraisons en tout genre

Les véhicules autonomes vont transformer le transport de marchandises, mais aussi les livraisons destinées aux particuliers. Les camions de livraison de nourriture autonomatisés commencent déjà à fleurir à San Francisco, et rencontrent un franc succès malgré les bugs. Dans un futur très proche, la livraison automatisée de nourriture et de colispourrait devenir la norme dans toutes les grandes villes. Ainsi, les délais de livraison pourront être réduits.

_ Les systèmes de gestion de trafic vont faire disparaître les embouteillages

Grâce à l’intelligence artificielle, au Machine Learning et aux techniques d’analyse prédictive, il sera bientôt possible de prédire et donc d’empêcher les embouteillages de se former sur les routes. En Chine et à Singapour, des ingénieurs travaillent activement sur des systèmes de gestion de trafic basés sur ces technologies. Leurs systèmes seraient capables de traiter des données complexes très rapidement pour suggérer aux conducteurs les trajets optimaux et ainsi éviter les embouteillages.

Résultat de recherche d'images pour "innovations, voyages ferroviaires automatisés"

_ Les trains autonomes pour des voyages ferroviaires automatisés

Début 2018, la ville de Londres a effectué avec succès un premier trajet de test pour son métro autonome. De nombreux autres villes et pays devraient suivre cette tendance. Les trains autonomes présentent de nombreux avantages, à commencer par la possibilité de transporter davantage de passagers. En effet, il n’est plus nécessaire de consacrer un wagon au conducteur, et la place gardée peut être allouée aux passagers.

Résultat de recherche d'images pour "innovations, Hyperloop"

_ Hyperloop, le train du futur

Imaginé par Elon Musk, l’Hyperloop est une invention révolutionnaire qui permettra dans le futur de voyager à plus de 1000 kilomètres. Les passagers embarquent dans des pods, et flottent dans des tunnels dépourvus d’air pour supprimer l’effet de friction. Plusieurs entreprises sont investies dans le développement du projet. L’une d’entre elles, Hyperloop Transportation Technologie, est en train de construire un circuit d’essai à Toulouse, en France.

Résultat de recherche d'images pour "innovations, taxis drones"

_ Les taxis drones pour voyager par les airs

Des entreprises comme Amazon utilisent déjà les drones pour effectuer des livraisons, mais les drones pourraient bientôt être utilisés pour assurer le transport de passagers. En effet, Uber a signé un contrat avec la NASA pour développer un système logiciel pour des taxis électriques volants. De même, un drone taxi a fait son baptême de l’air à Dubai en 2017. Dans un futur proche, se déplacer en taxi volant pourrait donc devenir banal…

_ Les avions autonomes, pour tester votre niveau de confiance envers la technologie

D’ici quelques années, les avions seront eux aussi autonomes. Ceci permettra aux compagnies aériennes d’économiser beaucoup d’argent : jusqu’à 35 milliards de dollars selon les études les plus récentes. Toutefois, même si les avions reposent déjà beaucoup sur le pilotage automatique, un avion entièrement autonome ne serait pas très rassurant pour les passagers. D’autant que ces appareils présenteraient bel et bien des risques de sécurité. Il serait notamment possible pour une personne mal intentionnée de détourner l’engin en en prenant le contrôle à distance… il est donc préférable qu’un pilote humain reste à bord.

Résultat de recherche d'images pour "innovations, bus sans chauffeurs"

_ Les bus sans chauffeurs, le transport en commun du futur

Dans le domaine des transports en commun aussi, l’intelligence artificielle va jouer un rôle disruptif. Les bus sans chauffeur ont déjà commencé à voir le jour en Allemagne. Ces véhicules reposent sur des capteurs, des caméras et des GPS pour transporter leurs passagers de façon sécurisée. D’ici quelques années , il est fort probable que les bus, les trains et autres transports en commun soient tous autonomes.

Résultat de recherche d'images pour "innovations, Transport maritime"

_ Transport maritime

Principalement utilisé pour le commerce, le transport maritime n’est pas pour autant laissé de côté par l’innovation technologique. Par ailleurs, de nouvelles inventions vont permettre aux particuliers d’explorer les fonds marins ou de naviguer sur les flots plus rapidement que jamais.

_ Cargos contrôlés à distance : le transport maritime passe à l’ère du 2.0

Le transport maritime aussi s’apprête à entrer dans une nouvelle ère. Depuis quelques années, Rolls-Royce travaille sur des cargos contrôlables à distance, dépourvus d’équipage, reposant sur l’intelligence artificielle. Avec un lancement prévu pour 2020, cette innovation devrait rapidement révolutionner le secteur. Par la suite, elle pourrait servir de fondation pour le développement de navires entièrement autonomes…

Résultat de recherche d'images pour "innovations, Virgin Galactic,"

_ Virgin Galactic et le tourisme spatial…

Virgin Galactic est une entreprise fondée par le célèbre groupe Virgin. Son objectif est de proposer des voyages touristiques dans l’espace à bord de vaisseaux spatiaux. À l’origine, la firme envisageait de commencer à proposer ses services de luxe à partir de 2009, mais le lancement a été retardé à maintes reprises. En 2014, la mort d’un pilote lors d’un test a beaucoup retardé le projet. Toutefois, en avril 2018, l’entreprise a réussi un vol de test avec succès.

Bastien/ 3 mai 2018/

https://www.objetconnecte.net/transport-innovations-futur/

Image associée

————————————-

Résultat de recherche d'images pour "tramways, marocco"

 

 

A propos de l'auteur

Moi meme

Soyez le premier à réagir à "TRANSPORT URBAIN/ INNOVATIONS/ TECHNOLOGIES : réponses, solutions et perspectives en matière de transport en commun"

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publié




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.