NUMERIQUE/ INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES/SOCIAL : Aperçu saisissant des technologies essentielles d’aujourd’hui et de demain

4 août 2020 | AUTEUR/MISE EN COHERENCE: | A LA UNE, FUTUR & INTELLIGENCE ARTIFICIELLE, FUTUR ET AVENIR, MONDE/TECHNOLOGIES/ INDUSTRIES, RECOMMANDE, TECHNOLOGIES/ INDUSTRIES | Aucun commentaire   //   vue(s) 420 fois

 

« Propriété intellectuelle/ IBM, champion des brevets aux Etats-Unis pour la 27e année consécutive : Pour la 27e année consécutive, IBM demeure l’entreprise qui décroche le plus de brevets aux Etats-Unis. Avec 9 262 obtenus en 2019, il devance Samsung Electronics, Canon, Microsoft ou Intel, et pèse plus qu’Apple, Amazon, Google, Cisco et Oracle réunis. IBM, champion des brevets aux Etats-Unis pour la 27e année consécutive. Le quantique, l’un des domaines où IBM dépose le plus de brevets aux Etats-Unis. Mais au niveau mondial, il détient deux fois moins de brevets actifs que Samsung Electronics. »

 

IBM Think Digital 2020: Quantum Computing - Codemotion Magazine

 

————————-

 

Microsoft builds massive supercomputer for smarter AI - CNET

 

1 – Microsoft dévoile son superordinateur : 285 000 cœurs, 10 000 GPU et 400 Gbit/s (Il entre dans le top 5 mondial)

 

Il fallait bien à Microsoft une annonce explosive pour sa conférence Build 2020. La firme a dépensé sans compter pour développer un nouveau superordinateur. Il se classe immédiatement dans le top 5 des machines les plus puissantes du monde. Dans l’informatique, il y a un sujet qui fascine à tous les coups, c’est celui des superordinateurs.

 

Microsoft unveils 'world's fifth most powerful' supercomputer ...

 

Comme leurs noms l’indiquent, ces machines sont capables d’aller bien au-delà d’un simple ordinateur individuel en termes de puissance de calcul. Il s’agit en général d’appareils occupant toute une pièce, voire un bâtiment, et conçus pour représenter le meilleur de la science en informatique au moment de leur création. Lors de la Build 2020, Microsoft a souhaité créer l’événement en dévoilant un nouveau superordinateur, développé avec l’intelligence artificielle en tête, et bien sûr Azure.

 

Microsoft's new supercomputer will train AI to outperform humans – BGR

 

_ DIRECTEMENT DANS LE TOP 5 DES SUPERORDINATEURS

Le superordinateur développé avec OpenAI a donc pour but de pouvoir entrainer de très larges modèles d’intelligence artificielle sur une énorme quantité de données. Pour Microsoft, l’objectif est de créer des modèles capables par exemple de comprendre les nuances les plus subtiles de la langue pour être capables de nouvelles tâches : modérer le chat d’un streameur en temps réel, comprendre et résumer un long discours, ou encore trouver un extrait pertinent à travers des milliers de documents juridiques. Derrière, l’objectif de la firme n’est pas tant de développer ces applications elle-même, mais bien de les commercialiser aux entreprises à travers Azure AI ou GitHub.

 

Microsoft ne donne pas toutes les caractéristiques de son superordinateur, mais donne quelques chiffres qui donnent forcément le tournis : plus de 285 000 cœurs de processeur (CPU), 10 000 puces graphiques (GPU), et 400 Gbit/s de bande passante réseau pour chaque serveur GPU. Cela permet à la firme d’annoncer que sa machine va entrer dans le top 5 du TOP500 des superordinateurs les plus puissants dans le monde.

 

Microsoft has just created a supercomputer in the top 5 'most ...

 

Le top 5 des superordinateurs était jusqu’à présent occupé par les ordinateurs IBM Summit et Sierra aux États unis, NRCPC et NUDT en Chine, et le Dell EMC aux États-Unis. On imagine que c’est ce dernier qui sera relégué à la sixième place par la nouvelle machine de Microsoft. On parle d’une puissance de calcul d’au moins 38 746 PFLOPS théorique. Reste à découvrir comment les entreprises utiliseront exactement cette puissance de calcul.

 

Source : www.frandroid.com/ 19 mai 2020/

 

https://www.frandroid.com/marques/microsoft/712135_microsoft-devoile-son-superordinateur-285-000-coeurs-10-000-gpu-et-400-gbit-s/

 

Microsoft Headquarter Germany, Munich - GSP Architekten

 

————————-

 

Le jeu vidéo, premier marché culturel en France - Le Parisien

 

2 – TFLOPS : comment évalue-t-on la puissance d’une console de jeu ou d’un PC

_ Mais enfin, c’est quoi un téraFLOPS ?!

 

La Xbox Series X aura une puissance de 12 TFlops alors que la PS5 se limitera à 10,28 téraflops. Mais que signifie donc ce nombre de téraflops ? Cette unité de mesure couramment utilisée dans l’industrie par Nvidia, AMD, et les fabricants de consoles. Et comment détermine-t-on réellement la puissance d’un ordinateur ou d’une console de jeu ? Réponse avec ce dossier complet !

 

Xbox Series X : la date de sortie dévoilée par Microsoft par erreur ?

 

Les téraFLOPS. Si vous suivez de près l’actualité de la tech, et en particulier des consoles de jeux ou des cartes graphiques, vous êtes forcements tombés sur cette unité de mesure fortement appuyée par les départements marketing des marques. Microsoft a par exemple annoncé en grande pompe que la Xbox Series X aura le droit à une puissance graphique de 12 TFLOPS, ou 12 téraFLOPS. Pourtant il faut faire attention avec cette mesure. Elle a une définition bien précise et il faut prendre soin de bien la comprendre et surtout comprendre ce qu’elle implique quand on parle de la puissance d’un ordinateur ou d’une console, mais aussi les limites de cette seule unité pour mesurer les performances.

 

_ TOUT COMPRENDRE AUX TFLOPS EN VIDÉO (Lien YouTubeS’abonner à Frandroid)

Pour tout comprendre aux TFLOPS, nous avons fait un condensé des informations de ce dossier en vidéo, à retrouver ci-dessous.

 

Arcade Expo Showcases Best of Pinball | RePlay Magazine

 

_ C’EST QUOI UN TFLOPS (OU TÉRAFLOPS) ?

Il suffit de faire un petit tour sur Wikipédia pour lire la définition des FLOPS, ou floating-point operations per second : « il s’agit du nombre d’opérations en virgule flottante par seconde ». Le nombre de FLOPS représente donc le nombre d’opérations que peut effectuer un processeur chaque seconde sur des nombres à virgule (les fameuses « virgules flottantes »). Ce genre de calcul est bien plus complexe que de simples opérations sur des nombres entiers.

On calcule ce nombre de FLOPS à partir de nombres 32 bits (on parle alors de simple précision, ou SP ou FP32), ou d’un nombre 64 bits (double précision, ou DP ou FP64), que l’on n’oubliera pas de préciser au moment d’annoncer le résultat. La plupart du temps, on utilise le résultat simple précision sur 32 bits, donc FP32. Autrement dit, le nombre de FLOPS représente la puissance de calcul mathématique brute d’un processeur.

 

Rappelons que la puce graphique, ou GPU, d’une carte graphique, n’est rien d’autre qu’un processeur spécialisé. Aussi on peut tout aussi bien calculer le nombre de FLOPS d’un CPU ou d’un GPU ou tout autre type de processeurs. Dans ce dossier, nous parlerons parfois de processeurs, mais cela peut tout à fait désigner les composants graphiques d’un PC ou d’une console de jeu. Quant au préfixe « téra », il s’agit tout simplement du préfixe du système international d’unités pour représenter 1 billion, ou 1 000 000 000 000. On connait habituellement ce préfixe aujourd’hui pour les espaces de stockage, notamment sur les disques durs, de 1 ou plusieurs téraoctets (To).

 

Apple Arcade on TV: Eight months later, still not much progress - CNET

 

_ LA PUISSANCE BRUTE DES CONSOLES DE JEUX

Voici une liste des dernières générations de consoles de jeux et la puissance brute en TFLOPS de leurs composants graphiques.

 

_ NE PAS CONFONDRE TFLOPS ET PERFORMANCES

On l’a dit, le nombre de FLOPS représente la puissance brute de calcul mathématique d’un processeur. Le problème, c’est que la puissance brute ne suffit pas à résumer l’architecture si complexe d’un processeur ou d’une puce graphique.

 

_ UN EXEMPLE : AMD RADEON RX 5700 XT VS NVIDIA GEFORCE RTX 2070 SUPER

Prenons un exemple concret. Nous prenons deux cartes graphiques, d’un côté la carte AMD Radeon RX 5700 XT annoncée avec 9,75 TFLOPS FP32, et de l’autre une Nvidia GeForce RTX 2070 SUPER annoncée avec 9,1 TFLOPS FP32 de puissance brute. Sur le papier, la carte graphique AMD semble être la carte offrant les meilleures performances, puisqu’elle a la meilleure puissance brute.

 

Source : www.frandroid.com/ 09 juin 2020/

 

https://www.frandroid.com/produits-android/console/677943_dossier-tflops-teraflops-puissance-performance/

 

Cessons de nous inquiéter : les jeux vidéo sont bénéfiques en ...

 

****

 

Jeux vidéo : à l'E3 2019, Sony laisse le champ libre à Microsoft ...

 

COMMENT DÉFINIT-ON LA PUISSANCE D’UNE CONSOLE DE JEU ?

 

Pour évaluer les performances d’une machine, il faut prendre en compte tous ses composants, et pas seulement sa puce graphique. Concrètement, voici comment évaluer les performances ou la puissance d’un appareil comme une console de jeu.

 

_ LE PROCESSEUR

Dans le cas d’une console de jeu, cela signifie par exemple le processeur central, basé sur AMD Jaguar pour les consoles PS4 et Xbox One, et AMD Zen 2 pour les consoles de nouvelle génération PS5 et Xbox Series X. Aujourd’hui, des consoles comme la PS4 Pro ou la Xbox One X sont fortement limitées par la puissance de leur processeur, qui a une répercussion directe notamment sur la définition d’affichage et le nombre d’images par seconde.

 

_ LA PUCE GRAPHIQUE

Quand on parle de consoles de jeu, l’un des éléments les plus importants est sans aucun doute sa puce graphique qui va être chargée de calculer le rendu 3D du jeu en temps réel. Comme on l’a vu, il faut prendre en compte sa puissance brute, mais aussi l’architecture utilisée. Beaucoup d’autres éléments sont à considérer, notamment les composants additionnels. On pense notamment ici aux cœurs spécialisés dans le ray tracing qui sont arrivées chez Nvidia avec la génération RTX Turing, et chez AMD avec RDNA 2. La puissance du GPU en TFLOPS ne tient pas compte de ces composants additionnels.

 

Nintendo a vendu 3,3 millions de consoles Switch en France

 

_ LE STOCKAGE

On peut aussi mentionner le stockage des jeux. Au cours des précédentes générations, les jeux étaient stockés sur les disques avec une vitesse de lecture peu élevée de 9 Mo/s dans le cas des Blu-ray de la PlayStation 3. On est passé ensuite au disque dur interne sur la PS4 avec une vitesse de lecture de 40 à 120 Mo/s pour une vitesse d’écriture de 40 à 120 Mo/s également. La prochaine génération promet d’utiliser un stockage SSD de plusieurs Go/s en lecture, comme en écriture, avec un temps d’accès quasi instantané.

Sony a justement mis l’accent sur la vitesse de son architecture de stockage sur la PS5, appuyé par une démonstration de l’Unreal Engine 5. De son côté, Microsoft veut aussi miser sur les optimisations permises par son Xbox Velocity Architecture pour améliore encore les prouesses graphiques des futurs jeux.

 

Foxconn uses forced labour to assemble PS4 consoles - MWEB Gamezone

 

_ LA BANDE PASSANTE MÉMOIRE

C’est un autre élément important à prendre en compte, l’utilisation de la mémoire vive et de la mémoire vidéo est cruciale dans les jeux vidéo. Ici, les fabricants de consoles peuvent faire des choix différents pour des raisons de coûts de fabrications ou de philosophie d’architectures qui peuvent avoir un impact direct sur la simplicité de développement des jeux.

Sur la précédente génération de console, Microsoft avait fait le choix critiqué d’intégrer un peu de mémoire ESRAM très rapide, 32 Mo avec une bande passante de 102 Go/s, associée avec une quantité de RAM DDR3 plus large, mais plus lente, 8 Go à 68 Go/s. De son côté, Sony avait été applaudi pour l’intégration de 8 Go de mémoire unifiée GDDR5 à 176 Go/s.

 

Jeux vidéo : de la guerre des consoles à la guerre du streaming ...

 

_ LES AUTRES COMPOSANTS

Bien sûr il y a encore d’autres éléments à prendre en compte pour évaluer une console que nous n’avons pas listée ici. Les Xbox One S et Xbox One X intègrent un lecteur Blu-ray 4K alors que la PS4 Pro se contente d’un lecteur Blu-ray classique. Il faudrait aussi prendre en compte le refroidissement, permettant de mieux dissiper la puissance de calcul, la puce audio, la connexion réseau en filaire ou en Wi-Fi, la compatibilité Bluetooth, ou encore d’éventuels composants additionnels dans la machine et propre à chaque fabricant.

 

_ CE QU’IL FAUT RETENIR

Voici quelques éléments qu’il faut garder à l’esprit lorsque l’on parle de la puissance d’une machine. D’abord, le nombre de TéraFLOPS représente la puissance brute de calcul mathématique d’un processeur ou d’une puce graphique. C’est une donnée importante qui ne suffit pas à déterminer la puissance totale du processeur. Pour cela il faut d’abord tenir compte de l’architecture utilisée, qui peut faire varier radicalement les performances à TFLOPS égal, mais aussi des composants additionnels du processeur comme sa gestion du ray tracing ou l’optimisation de la couche logicielle.

Il faut également garder à l’esprit que le processeur graphique n’est pas le seul point important pour les performances d’une machine : le processeur central, la vitesse du stockage ou la bande passante mémoire sont autant d’autres points qu’il ne faut pas négliger pour ne pas créer un goulot d’étranglement.

 

https://www.frandroid.com/produits-android/console/677943_dossier-tflops-teraflops-puissance-performance/

 

Chinese publishers set sights on global expansion - Chinadaily.com.cn

 

————————-

 

Intelligence artificielle : IBM et Salesforce font matcher Watson ...

 

3 – Propriété intellectuelle : IBM, champion des brevets aux Etats-Unis pour la 27e année consécutive…

 

Pour la 27e année consécutive, IBM demeure l’entreprise qui décroche le plus de brevets aux Etats-Unis. Avec 9 262 obtenus en 2019, il devance Samsung Electronics, Canon, Microsoft ou Intel, et pèse plus qu’Apple, Amazon, Google, Cisco et Oracle réunis. IBM, champion des brevets aux Etats-Unis pour la 27e année consécutive. Le quantique, l’un des domaines où IBM dépose le plus de brevets aux Etats-Unis. Mais au niveau mondial, il détient deux fois moins de brevets actifs que Samsung Electronics. Rien à faire, IBM reste indétrônable dans la propriété intellectuelle. Du moins aux Etats-Unis. Pour la 27e année consécutive, le vétéran informatique américain, pourtant fortement bousculé par des géants du numérique tels que Google, Amazon et Salesforce, reste le champion des brevets décrochés outre-Atlantique.

 

IFI CLAIMS Announces 2016 U.S. Patent Ranking, IBM Tops the List ...

 

Selon les chiffres  d’IFI Claims Patent Services, il a obtenu 9 262 brevets en 2019, contre 9 100 en 2018 et 9043 en 2017. Il fait 43% mieux que le numéro deux du classement, le coréen Samsung Electronics (6 469 brevets) et près de trois fois mieux que le japonais Canon (3 348 brevets) numéro trois, Microsoft (3 081 brevets) numéro quatre, ou Intel (3 020 brevets) numéro cinq. Il pèse plus qu’Apple, Amazon, Google, Cisco et Oracle réunis (8 956 brevets).

 

IBM shares AI tools to better understand and treat COVID-19 | Engadget

 

. 2 500 brevets sur le cloud

Les brevets obtenus en 2019 par IBM protègent des inventions réalisées par 8 500 de ses chercheurs, scientifiques et concepteurs dans 54 pays. Ils concernent pour 2 500 d’entre eux le cloud computing et 1 800 l’intelligence artificielle. Les autres se rapportent à différents domaines dont la cybersécurité, le quantique, la Blockchain ou encore les semi-conducteurs même si Big Blue est sorti en 2016 de la production et la vente de puces électroniques au profit du fondeur américain GlobalFoundries.

 

IBM investit environ 7% de son chiffre d’affaires en R&D, ce qui représente un effort annuel autour de 5,5 milliards de dollars. Le groupe, dirigé par Ginni Rometty, ne fait pas partie des 20 plus gros investisseurs en recherche et développement. Mais il s’impose comme un grand pourvoyeur de technologies sur le marché de la propriété intellectuelle. La valorisation de son portefeuille de brevets lui rapporte bon an mal an 1 milliard de dollars de revenus.

 

IBM MWC 2017 | SOFTlab | Archinect | Ibm, Booth design, Conceptual ...

 

. IBM, moins innovant qu’Apple ou Netflix

Mais le nombre de brevets n’est qu’un indicateur de la valeur d’innovation d’une entreprise. Selon le dernier rapport du cabinet PwC (ex-Booz & Company) sur l’innovation, IBM ne fait pas partie des 10 entreprises les plus innovantes au monde en 2018. Il est dépassé par Apple, Google, Amazon, Microsoft, Samsung, Intel, GE et même Facebook, Tesla et Netflix, qui figurent pourtant parmi les plus petits déposants de brevets. Au niveau mondial, la situation d’IBM en matière de propriété intellectuelle reste moins réjouissante. Avec 37 304 brevets actifs, Big Blue se situe deuxième dans le classement d’IFI Claims Patent Services, loin derrière Samsung Electronics qui en détient 76 638, soit près de deux fois plus.

 

Source : www.usinenouvelle.com/ Source: Top 250 monde d’IFI Claims en 2019/ RIDHA LOUKIL/ PUBLIÉ LE 17/01/2020/

 

https://www.usinenouvelle.com/article/ibm-champion-des-brevets-aux-etats-unis-pour-la-27e-annee-consecutive-mais.N920474/

 

IBM va étendre son cloud mondial avec 18 nouveaux datacenters ...

 

————————-

 

Google, Microsoft et Intel nouent une alliance pour la ...

 

4 – Alibaba, Intel, IBM, Google, Microsoft et consorts forment un groupe dédié à l’informatique confidentielle

 

Technologie : Ce groupe industriel qui comprend d’autres géants chinois fera la promotion des environnements d’exécution approuvés. Officialisé jeudi, le Confidential Computing Consortium réunit les principaux poids lourds du cloud computing et du hardware : Alibaba, Arm, Baidu, Google Cloud, IBM, Intel, Microsoft, Red Hat, Swisscom et Tencent. Ce groupe a pour but de promouvoir les bonnes pratiques en matière d’informatique confidentielle, en favorisant l’adoption des environnements d’exécution approuvés (trusted execution environments, TEE) que l’on appelle aussi des enclaves.

 

Les géants du cloud forment un consortium pour la sécurité des ...

 

Il s’agit d’un ensemble de solutions matérielles et logicielles pour isoler les données des utilisateurs au sein de la mémoire d’un ordinateur dans des zones où seules quelques applications approuvées peuvent lire et écrire des informations. Pour accélérer l’adoption des TEE, les membres du Confidential Computing Consortium s’engagent à développer des outils open source qui simplifieront le travail avec des enclaves, travailleront à la définition de standards et évangéliseront aussi bien leurs clients que les développeurs. (Eureka Presse)

 

Source : www.zdnet.fr/ La rédaction de ZDNet/ Par L’agence EP/ Jeudi 22 Août 2019

 

https://www.zdnet.fr/actualites/alibaba-intel-ibm-google-microsoft-et-consorts-forment-un-groupe-dedie-a-l-informatique-confidentielle-39889349.htm/

 

Swisscom News f on Twitter: "Pour des standards uniformes en vue ...

 

————————-

 

Intel Corporate Headquarters... - Intel Corporation Office Photo ...

 

5 – INFORMATIQUE : Les dix innovations majeures qui ont jalonné les 50 ans d’histoire d’Intel

 

Le géant américain des semi-conducteurs Intel fête aujourd’hui ses 50 ans. L’occasion de revenir sur ses innovations qui ont accompagné l’incroyable développement de l’industrie informatique. Coup de projecteur sur dix d’entre elles. Intel fête aujourd’hui ses 50 ans. L’entreprise a été en effet créée le 18 juillet 1968, à Santa Clara, en Californie, par Robert Noyce et Gordon Moore, deux anciens de Fairchild Semiconductor, rejoints dans la foulée par Andy Grove. Les trois acolytes vont se succéder à la tête de la société pour en faire le leader mondial de la microélectronique et la référence absolue dans les technologies de conception et de production de circuits intégrés électroniques.

 

Intel Corp's (Nasdaq: INTC) Oregon workforce hits new high ...

 

C’est aujourd’hui un groupe de 103 000 personnes dans le monde et 68 milliards de dollars de chiffre d’affaires, champion américain des puces électroniques et numéro deux mondial derrière le coréen Samsung Electronics. Il jouit d’un quasi-monopole dans les processeurs à architecture X86 au cœur des PC et serveurs. L’histoire d’Intel se confond avec celle de l’informatique. Ses innovations, combinées à celles de Microsoft dans le logiciel, ont accompagné le développement incroyable de cette industrie : d’abord les PC, puis les serveurs, et aujourd’hui le cloud computing. Retour sur dix dates clés et dix innovations majeures qui ont marqué, non seulement l’histoire de cette entreprise mythique de la Silicon Valley, mais aussi toute l’industrie.

 

The Story of the Intel® 4004

 

. 1969 : première mémoire Sram

Intel fabrique la première mémoire vive Sram, la Intel 1101. Elle offre une capacité de 256 bits. La technologie a été inventée en 1964 chez Fairchild Semiconductor où les deux fondateurs ont travaillé. Mais c’est la première fois qu’elle est mise en production et commercialisée. La Sram est une mémoire volatile : les perd les données quand le courant est coupé. Mais contrairement à sa cousine Dram, elle n’a pas besoin d’être rafraichie et elle est plus rapide.

 

. 1970 : première mémoire Dram

Intel fabrique la première mémoire vive Dram, la Intel 1103. Elle offre une capacité de de 1 Kbit. La technologie a été inventée chez IBM en 1966. Elle devient le composant électronique de base des PC, serveurs, mobiles et tous les autres équipements électroniques. Dans les années 1980, les mémoires sont devenues le monopole des fabricants japonais (NEC, Fujitsu, Hitachi, Mitsubishi Electric, Toshiba…) avant de tomber ensuite sous le contrôle des coréens (Samsung Electronics et SK Hynix). Un bouleversement qui conduit Intel a se retirer en 1985 de ce marché au profit d’une activité à plus fort potentiel et à plus grand savoir-faire technologique : les microprocesseurs.

 

Inventors of the Modern Computer

 

. 1971 : naissance du microprocesseur

Intel réalise un circuit intégré de traitement, l’Intel 4004, dédié aux calculatrices du japonais Busicom. C’est la naissance du microprocesseur. Sur une puce de 10,6 mm2, il intègre 2 300 transistors en gravure de 10 micromètres. Avec une capacité de traitement de 92 600 opérations par seconde à la fréquence maximale de 740 kHz, il offre une puissance de calcul comparable à l’ENIAC, le premier ordinateur construit par IBM en 1946 mais qui occupe une pièce de 167 m3 et pèse 30 tonnes. Les derniers microprocesseurs de génération SkyLake, disponibles aujourd’hui, renferment des milliards de transistors et sont gravés avec une finesse de 14 nanomètres.

 

Intel's next-generation 7nm chips delayed until 2022 - BBC News

 

. 1975 : réévaluation de la loi de Moore

Gordon Moore réévalue la loi de Moore, une règle empirique de progression des circuits intégrés électroniques qu’il avait déjà constatée en 1965. La densité (nombre de transistors par unité de surface) double tous les deux ans. Intel fera de cette loi la feuille de route de son innovation et mettra un honneur à la respecter en passant tous les deux ans à une technologie de gravure plus fine. Tout le reste de l’industrie microélectronique tente de suivre. A partir de la génération de puces en 20 nanomètres, seuls quatre industriels restent dans course : Intel, Samsung Electronics, TSMC et GlobalFoundries.

 

. 1978 : coup d’envoi de l’informatique personnelle

Intel introduit le 8086, premier de la famille de microprocesseurs à architecture X86, donnant le coup d’envoi au développement de l’informatique personnelle. C’est la variante 8088, lancée en 1979, qui est utilisée par le premier PC d’IBM. Cette architecture de processeurs est aujourd’hui au cœur de presque tous les PC, mais aussi de serveurs. Elle reste le monopole d’Intel, avec pour seul challenger : AMD. Cette architecture échoue toutefois à s’imposer face à ARM dans les mobiles.

 

Intel® Wi-Fi série 6

 

. 2003 : vers la banalisation du Wi-Fi

Intel lance Centrino, une plateforme qui combine microprocesseur, jeu de circuits de carte mère et interface sans fil Wi-Fi. En simplifiant aux constructeurs l’intégration de ces trois composants, cette solution ouvre la voie à la banalisation du Wi-Fi dans les PC portables et prépare la connectivité sans fil à Internet.

 

. 2007 : premier toilettage du transistor

Le transistor, l’élément de base des circuits intégrés électroniques, subit son premier toilettage. Intel change la grille en passant à un métal à constante diélectrique plus élevé qui réduit les fuites de courant dans le transistor, ouvrant la voie à la poursuite de la miniaturisation et donc de la loi de Moore. C’est la technologie de transistor high-k, développée également par IBM et ses partenaires dans le cadre de son alliance de recherche. Mais c’est Intel qui la met en œuvre le premier dans sa génération Penryn de processeurs en gravure de 45 nanomètres. Les autres attendront la génération suivante de 32 nanomètres.

 

3D transistors from Intel

 

. 2011 : passage au transistor en 3D

Pour poursuivre la miniaturisation tout en contenant la montée des courants de fuites, Intel transforme une deuxième fois le transistor en lui donnant une structure 3D. C’est la technologie FinFET explorée à l’University of California de Berkley au début des années 2000. Intel est le premier industriel à la mettre en œuvre en 2012 dans sa génération Ivy Bridge des processeurs en gravure de 22 nanomètres. Cette technologie devient le standard pour les circuits numériques à hautes performances au cœur des PC, serveurs, mobiles ou consoles de jeux. Elle est reprise, deux ans plus tard, par Samsung Electronics, TSMC et GlobalFoundries pour leurs technologies de gravure de 14 nanomètres.

 

Intel's Pohoiki Beach, a 64-Chip Neuromorphic System, Delivers ...

 

. 2017 : cap sur les puces neuromorphiques

Intel rejoint IBM dans la course au calcul neuromorphique ave la puce Loihi. Développée en partenariat avec le Caltech (California Institute of Technology), elle imite le cerveau humain pour prendre en charge plus vite des tâches d’auto apprentissage statistique (Machine learning). Réalisée en gravure de 14 nanomètres, elle comporte 130 000 neurones et 130 millions de synapses. Elle serait un million de fois plus rapide et 1 000 fois plus économe en énergie que les processeurs classiques à usage général. Elle est dédiée exclusivement à la recherche.

 

Intel makes progress with quantum and neuromorphic chips - DCD

 

. 2018 : un œil sur le calcul quantique

Intel dévoile son dispositif de test quantique Tancle Lake à 49 qubits, battant le leader du domaine, IBM, de 20 qubits. Il s’agit d’un dispositif à supraconducteurs qui réclame des conditions de froid sévères, compliquées à réaliser dans des vraies applications. Intel explore aussi, avec le Leti, le laboratoire d’électronique du CEA à Grenoble, la voie de semiconducteurs sur silicium, une voie prometteuse du fait qu’elle réclame un froid moins sévère et bénéficie de la fabrication collective en mesure de réduire considérablement les coûts. Il en est aujourd’hui à une puce prototype de 2 qubits.

 

Source : www.usinenouvelle.com/ RIDHA LOUKIL/ SEMI-CONDUCTEURS , INNOVATION , INTEL/ PUBLIÉ LE 18/07/2018

 

https://www.usinenouvelle.com/article/les-dix-innovations-majeures-qui-ont-jalonne-les-50-ans-d-histoire-d-intel.N721229/

 

Intel in Oregon

 

————————-

 

22 Innovative Technology Startups To Watch At CES 2019

 

6 – Les 10 tendances qui contribuent à la transformation numérique d’entreprise en 2020

 

2020 s’annonce comme l’année de l’exécution de la transformation numérique des entreprises. Les précurseurs du numérique commencent maintenant à engranger des profits et des gains réels, en particulier en rapport aux clients et plus concrètement aux technologies d’expérience humaine. Les entreprises qui ne se sont pas engagées dans cette voie, comme celles ayant décidé de privilégier l’optimisation des coûts aux dépens des investissements en réseau et en technologies, souffriront bientôt ou souffrent déjà d’attrition des innovations, ce qui les rend incapables de rivaliser efficacement.

 

How your business can succeed in a digital transformation project

 

En 2020, les entreprises doivent déterminer comment utiliser la technologie pour répondre aux objectifs opérationnels de leurs clients en ces temps difficiles. Elles doivent renforcer leur agilité, leur sécurité et leurs performances, et mettre l’accent sur l’expérience client, à laquelle les technologies de base comme de niche apportent une réponse. Dans cette optique, voici le point de vue de Verizon Business quant aux tendances technologiques d’entreprise les plus susceptibles d’impacter nos clients professionnels et gouvernementaux en 2020 à travers le monde.

 

The digital transformation of Mauritius: Q+A with Minister ...

 

_ Retour aux fondamentaux des investissements technologiques

Les initiatives high-tech trouveront également leur niche : dans un monde centré sur le client et au sein d’un environnement commercial international qui n’a jamais été aussi compétitif, les entreprises devront prendre conscience qu’il n’existe aucun raccourci en matière d’investissements technologiques. Elles doivent revenir aux fondamentaux quant aux besoins opérationnels, mais également déterminer comment les technologies de niches peuvent être employées pour améliorer l’expérience client tout en la rendant plus humaine, par exemple en utilisant une image en réalité virtuelle d’un agent de service qui transmet des émotions et des sentiments humains véritables. Tout cela était encore trop coûteux il y a encore quelques années. Désormais, nous pouvons déployer des technologies qui facilitent la vie, nous font gagner du temps et axent les opérations commerciales sur les besoins personnalisés de chaque individu.

 

Why China Will Win the Tech Race?

 

_ Faire appel à la technologie pour gérer les incertitudes

Nous vivons à une époque marquée par les incertitudes politiques et économiques. C’est pourquoi la capacité d’une entreprise à évoluer rapidement pour saisir des opportunités en ignorant les distractions déterminera son succès. Les réseaux définis par logiciel continueront ainsi à être prisés par les entreprises du monde entier afin de bénéficier d’une orchestration réseau flexible, agile, et prenant en charge la délivrance d’applications par type, ainsi que de la croissance de leurs activités lorsque des opportunités se présentent à elles. L’objectif consiste à offrir aux organisations la possibilité d’opérer un revirement en concrétisant rapidement et efficacement leurs investissements dans les réseaux et les technologies.

 

Equinix Completes US$175 Million Acquisition of Three Data Centers ...

 

_ Restructurer et redéfinir le cloud

En 2020, les entreprises analyseront leur capacité à structurer leur environnement multi-cloud afin de délivrer un potentiel de calcul rapide, flexible et agile, et de générer des économies, en d’autres termes des « clouds répondants à des besoins précis ». Le but est de migrer d’un flux de données transitant par le réseau à un flux de transmission directe (5G-cloud-5G) de manière à bénéficier d’applications de périphérie telles que l’intelligence artificielle, la vidéo et l’IdO. La croissance de l’informatique en périphérie mobile entraînera celle des types et de l’ampleur de ces applications, qui, grâce à leur conteneurisation, pourront être facilement déployées, déplacées entre différentes piles cloud, et mappées. L’objectif est la connectivité virtualisée.

 

Digital Erskine Park 2 Data Center 3D Walk through - YouTube

 

_ Prendre conscience de la gravité des données

En parallèle à la croissance du volume de données à l’ère de la 5G, les données développeront leur propre gravité. Les données seront reines et leur volume trop grand pour être transmis aux applications : ce seront les applications qui devront se rendre à l’emplacement des données. À l’époque de l’informatique en périphérie et de l’analytique distribuée, les applications devront s’axer sur les données, et la gestion de l’emplacement et de la sécurité des données deviendra une priorité essentielle.

 

Intersolar AWARD - Award

 

_ Désirer tous plus de visibilité et de contrôle

Les applications deviennent axées sur les données, mais l’environnement multi-cloud deviendra également axé sur les applications. La difficulté consistera donc à prendre le contrôle de ces applications pour privilégier et gérer les flux de données via une gestion automatisée des politiques. Les entreprises devront disposer d’une visibilité et d’un contrôle sur les performances des applications de bout en bout, et connaître le contexte des utilisateurs des applications afin de tirer parti du potentiel de leur environnement réseau et de remédier aux éventuels dysfonctionnements.

 

Numérique et innovation | AFD - Agence Française de Développement

 

_ Adopter un nouveau modèle opérationnel

Dans un monde virtualisé, nous devrons adopter un nouveau modèle opérationnel pour acheter et nous procurer nos actifs informatiques. En 2020, le processus d’achat se fluidifiera dans le cadre de partenariats d’écosystèmes plus vastes et d’un environnement multipartenaire remplaçant les fournisseurs uniques. Cependant, la gestion de cet espace se révèlera être un défi de taille. Les sociétés devront prendre conscience qu’au sein d’un environnement extrêmement compétitif, la marque constitue le seul avantage décisif. Produire des résultats pour les clients deviendra l’objectif premier, et il s’agira donc de faciliter la tâche au client pour résoudre son problème.

 

OCBC Bank - a Digital Transformation Success Story - Digital ...

 

_ Les connexions des clients se multiplieront

Les interactions avec les clients s’effectuent désormais en personne, en ligne ou via les réseaux sociaux, par le biais d’un centre d’appel ou en magasin, oralement ou en réalité virtuelle ou augmentée : dans cette décennie, la réussite reviendra aux entreprises capables de gérer le mieux ces connexions. La question est de savoir si nous devons nous fondre dans ce monde de connectivité axée sur le client, ou tenter de le contrôler. En 2020, le marché des contacts clients explosera en proposant davantage d’alternatives d’intégration voix et vidéo, et nous observerons une évolution continue vers les terminaux éphémères et les services de centres d’appel distribués. Les sociétés doivent conserver l’expérience client au centre de leur stratégie, sous peine d’endommager leur réputation et leur marque.

 

How Artificial Intelligence will impact banking and financial ...

 

_ Le temps des DSI numériques est venu

Dans un environnement informatique d’entreprise de plus en plus complexe, les humains sont mis au défi de traiter les nombreuses données des systèmes pour saisir précisément la situation. La réponse est un tableau de bord immersif et personnalisé présentant les données formulées dans des termes compréhensibles par les humains. L’intelligence artificielle permettra de créer un « DSI numérique », qui travaillera aux côtés du DSI humain et utilisera les données sensorielles pour valoriser les performances du système et signaler les éventuels problèmes.

 

La cybersécurité, ou sécurité des systèmes informatiques face aux ...

 

_ Être pragmatiques en termes de sécurité

Nous avons observé des attaques ciblées à l’encontre d’entreprises et du gouvernement ces derniers mois, parfois parrainées par des États. En cette année marquée par les élections américaines et les crises politiques et économiques à travers le monde, il est à prévoir que les acteurs malveillants tentent de mettre nos défenses à l’épreuve. Nous devons revenir aux fondements de la sécurité et ne rien laisser au hasard afin de préserver la sécurité et la confidentialité de nos informations. Cependant, les menaces les plus sérieuses proviennent de l’intérieur. La nécessité de créer et gérer des architectures Zero Trust est plus grande que jamais, car l’ami d’aujourd’hui peut devenir l’ennemi de demain.

 

japan-science-robot-pepper-74416962 - Food4Brains

 

_ La 5G

Avec le déploiement des services 5G autour du globe en 2020, l’enjeu des entreprises consistera à mettre à profit efficacement cette technologie. La robotique, l’automatisation et l’IdO seront les premières technologies à bénéficier des possibilités de la 5G d’entreprise. Cependant, en 2020, la priorité majeure sera d’explorer l’art du possible. Nous observerons une recrudescence des services de conseils 5G, car les pionniers dans ce domaine chercheront à monétiser leur expertise à travers le monde.

 

« Dans cette nouvelle ère de démocratisation des données et des technologies sur le plan général, nous continuerons à assister à une accélération de l’innovation mondiale à un rythme supérieur à celui de la loi de Moore », affirme George Fischer, président Global Enterprise de Verizon Business. « Les entreprises et les gouvernements exigent une stratégie et un plan d’exécution bien définis pour éviter de perdre du terrain en raison d’une paralysie des analyses. Nous entrons dans une nouvelle ère où ces technologies permettent de proposer des expériences hautement personnalisées articulées autour de l’utilisateur final et des valeurs l’entreprise ».

 

Source : //entreprisedigitale.info/ Publié le 27 janvier 2020/ Par Le modérateur web

 

https://entreprisedigitale.info/transformation-numerique-les-tendances-2020/

 

LeWeb : Innover en #Chine, le boom des startups "Made in Asia" et ...

 

————————-

 

Plaine Images Rapprocher les innovations technologiques des ...

 

7 – Les dix innovations technologiques qui améliorent l’inclusion

 

HANDICAP La tech se met au service de l’accessibilité des personnes en situation de handicap. Maison connectée, lunettes avec capteurs, gants intelligents. Ces dix innovations ont retenu notre attention.

 

Les dix innovations technologiques qui améliorent l'inclusion

 

1- Un environnement qui s’adapte

Défendre l’inclusion, c’est défendre l’idée selon laquelle nous sommes tous différents mais normaux. Dans ce contexte, pas question d’intégrer des personnes au reste du groupe, mais de changer notre environnement pour que celui-ci soit adapté à tous. En matière de handicap, cela passe par des entreprises mieux adaptées, des trottoirs élargis, des outils disponibles facilement… Pour l’association APF France handicap, « c’est faire en sorte que notre société considère les personnes en situation de handicap, ainsi que toutes les personnes ayant une quelconque déficience, comme normales. » En France, « de plus en plus d’entreprises se lancent dans l’inclusion par l’innovation technologique », note Elise Akiki, de l’association Le Comptoir des solutions, spécialisée dans l’innovation dans le handicap. Et on va le prouver.

 

Dot Watch, la montre connecté qui affiche l'heure, les appels et ...

 

2- La montre connectée qui vous parle en braille

Dot watch a été conçue par la start-up coréenne Dot. Cette montre connectée au design moderne propose une interface interactive en braille à son utilisateur. En plus de donner l’heure, la montre permet « de recevoir et lire des SMS, de savoir qui vous appelle et de décider si vous souhaitez répondre ou non », explique Elise Akiki.

 

Échographie : non-voyant, il découvre son bébé via une ...

 

3- Voir son enfant en modélisation 3D

Thimothée, non-voyant, a pu « voir » l’embryon de son enfant. Comment ? Grâce à la modélisation 3D réalisée par deux chercheurs à partir d’une échographie classique. Le projet est soutenu par l’association Sébastien Joachim Kick Blindness.

 

Utilisation de la commande oculaire avec domotique JIB HOME - YouTube

 

4- JIB smart home, la domotique pour PMR

JIB est un dispositif de maison connectée pensé pour tous qui permet d’améliorer le quotidien des personnes à mobilité réduite. Peu coûteux (10 €/ mois), le kit connecté offre toutes les possibilités de la domotique moderne. « Il est possible d’utiliser sa voix pour commander à distance l’ensemble de ses appareils », explique Elise Akiki.

 

Appli Emoface : des émotions décryptées pour les autistes

 

5- L’app qui apprend à lire les émotions faciales

Un jeu éducatif avec des avatars 3D à destination des jeunes autistes. Emoface est une application créée par Adela Barbulescu, chercheuse en informatique à l’université Grenoble Alpes. Quatre approches sont proposées à ceux qui éprouvent des difficultés à comprendre les émotions et à gérer des situations sociales : émotions, expressions, situations sociales et miroir virtuel. Cette dernière permet de contrôler l’avatar et de créer ses propres expressions faciales. « Je l’ai testée quelques minutes, le résultat est impressionnant », témoigne Elise Akiki.

 

Handicap : vaincre l'enfermement en un regard | Ecole polytechnique

 

6- Quand les yeux font sortir de la paralysie

Parler avec ses yeux. When your eyes speak est une technologie oculaire qui permet aux personnes paralysées, et dans l’incapacité de s’exprimer, de pouvoir communiquer. Comment ? Via une paire de lunettes munies de capteurs infrarouges. Ces derniers détectent les clignements des yeux volontaires et les envoient en direct à une interface de communication enrichie d’une intelligence artificielle. « Trois étudiants ingénieurs de l’ECE Paris sont à l’initiative de ce projet, note Elise Akiki. Cette solution est extraordinaire. »

 

Verticalisation, gyropode, voici Gyrolift, le fauteuil roulant du ...

 

7- Gyrolift, le fauteuil roulant du futur

Gyrolift est le premier dispositif de mobilité qui combine un gyropode et un système robotique d’assise modulable stabilisée. Ce fauteuil électrique permet aux personnes à mobilité réduite de se déplacer assis ou debout. S’il convainc, ce fauteuil devrait ouvrir de nouvelles perspectives professionnelles et sociales.

 

Ce Kenyan de 25 ans a inventé des gants qui convertissent la ...

 

8- Les gants qui changent les signes en mots

Roy Allela a 25 ans. Cet inventeur kenyan a créé un prototype de gants intelligents baptisés Sign-IO. Leur particularité : ils convertissent en temps réel la langue des signes en discours audio. Le gant reconnaît les mouvements et les transmet à une application dédiée qui les vocalise. Il est possible de choisir la langue de traduction, la hauteur et le timbre de voix ou le sexe de celle-ci.

 

Ford presents Feel the View - YouTube

 

9- Ford fait « voir » le paysage aux personnes aveugles

Feel the View, innovation développée par la filière Italie de Ford en 2018, semble tout droit sortie d’un film de science-fiction. Le dispositif se fixe sur le haut d’une vitre ou d’une portière et retranscrit la vue au toucher avec l’aide d’un assistant vocal qui décrit précisément le paysage.

 

SmartEar – Le son que l'on voit.

 

10- Entendre les sons et les alarmes en couleurs

SmartEar est une solution de bien être et de sécurité destinée aux personnes sourdes ou malentendantes. Développé par une start-up française, le dispositif retranscrit les sons en flashs sonores. « Chaque son est associé à une couleur, par exemple le rouge pour l’alarme incendie, le bleu pour la sonnette de l’entrée, le jaune pour le réveil… », explique Elise Akiki. SmartEar peut aussi bien être installé chez soi qu’en entreprise.

 

Source : www.20minutes.fr/ Antoine Coste Dombre/ Publié le 19/11/19 / Mis à jour le 21/11/19 /

 

https://www.20minutes.fr/magazine/2639539-20191119-dix-innovations-technologiques-ameliorent-inclusion/

 

Stephen Hawking's voice will be beamed into space during memorial

 

————————-

 

AI in Healthcare: The Future is Here - Infosys Consulting - One ...

 

 

Be the first to comment on "NUMERIQUE/ INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES/SOCIAL : Aperçu saisissant des technologies essentielles d’aujourd’hui et de demain"

Leave a comment

Your email address will not be published.