INTERNET/ MEDIAS/ INFORMATION ET DESINFORMATION : forces, faiblesses et perspectives

15 mai 2020 | AUTEUR/MISE EN COHERENCE: | INDUSTRIES ET TECHNOLOGIES, MONDE/ TECHNOLOGIES AVANCES/ENERGIES PROPRES, STRATEGIES | Aucun commentaire   //   vue(s) 264 fois

« L’intelligence artificielle s’invite dans les médias : Quotidiens, magazines, télévisions… toutes les rédactions utilisent de plus en plus l’IA. Ecriture automatique d’articles, veille journalistique, mais aussi prolifération de fausses informations, l’IA peut servir le pire comme le meilleur. »

Résultat de recherche d'images pour "google, artificial intelligence, data center"

————————————

Résultat de recherche d'images pour "internet, artificial intelligence, data center"

1 – NOUVELLES TECHNOLOGIES : 5 APPLICATIONS DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE QUI DISRUPTENT LE JOURNALISME

 

De la rédaction automatisée d’articles à la création de vidéos «deepfakes» par les faussaires de l’information, voici cinq façons dont l’intelligence artificielle (IA) pourrait bouleverser le journalisme… ou a déjà commencé à le faire.

Résultat de recherche d'images pour "artificial intelligence, data center, innovations, future internet"

  • Articles automatisés

L’IA peut permettre de créer automatiquement des articles à partir de bases de données structurées, en particulier chiffrées. Le groupe suédois Mittmedia, spécialisé dans l’information de proximité, a par exemple développé un algorithme qui génère automatiquement, à partir de données publiques, un article à chaque fois qu’une propriété est vendue dans le pays. Ils résument les principales caractéristiques de chaque transaction (emplacement, nom du vendeur et de l’acquéreur, prix de vente) et peuvent mettre en avant les éléments saillants, par exemple un prix record.

Ils sont proposés aux internautes de manière personnalisée en fonction de l’endroit où ils habitent. Autres exemples, l’agence d’information financière Bloomberg ou l’agence Associated Press l’utilisent pour générer certains articles sur des résultats d’entreprises. D’autres médias se servent de techniques similaires pour couvrir certains résultats sportifs ou électoraux, à l’instar d’Heliograph, un robot développé par le Washington Post. Des usages qui ne vont pas sans susciter des craintes de voir les journalistes humains remplacés, à terme, par des algorithmes générateurs de contenus.

Résultat de recherche d'images pour "internet, desinformation, artificial intelligence"

  • Couteau suisse numérique

Plusieurs applications basées sur l’IA, dont certaines sont déjà employées dans des rédactions, forment une sorte de boîte à outils qui peuvent aider les journalistes à accomplir certaines tâches répétitives ou basiques plus rapidement, par exemple retranscrire automatiquement un discours ou une interview sous forme de texte, traduire une vidéo dans plusieurs langues ou encore rechercher des données liées à des mots clés. On peut aussi imaginer des fonctions plus évoluées comme un assistant virtuel qui poserait des questions identiques à un grand nombre d’internautes, un moyen de collecter une masse de témoignages au plus vite, là où il faudrait des heures ou des jours à un reporter en chair et en os.

Résultat de recherche d'images pour "internet, desinformation, artificial intelligence"

  • Commentaires et interactivité

Plusieurs grands quotidiens, comme Le Monde en France, El Pais en Espagne ou le New York Times aux Etats-Unis, ont adopté Perspective, un système de gestion des commentaires en ligne, développé par Jigsaw (filiale de Google). Il permet de détecter les commentaires potentiellement «toxiques», en leur attribuant une note qui évalue leur nocivité, et laisse ensuite les modérateurs agir. Ce principe est censé aider à réduire le harcèlement en ligne et favoriser les conversations en écrémant les propos s’apparentant à des attaques personnelles ou des insultes. De plus en plus utilisés, les robots conversationnels, ou chatbots, peuvent, quant à eux, permettre aux médias de proposer leurs informations sous un nouveau format, de manière interactive, en répondant à des questions sur l’actualité posées directement par l’utilisateur, notamment via des enceintes connectées.

Résultat de recherche d'images pour "internet, desinformation, artificial intelligence"

  • Machines à fakes

C’est le grand revers de la médaille: les mêmes fonctions de reconnaissance vocale et visuelle, traduction, création automatisée de contenus, etc., peuvent être détournées par les créateurs de fausses nouvelles ou fake news, par exemple pour créer des vidéos «deepfakes», dans lesquelles on fait dire à des personnalités des propos qu’elles n’ont jamais tenus. Récemment, des artistes et ingénieurs ont publié sur Instagram une vidéo trafiquée du fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg. Une manière d’interpeller publiquement le groupe, critiqué récemment pour avoir refusé de supprimer une vidéo «deepfake» d’une opposante à Donald Trump, au nom de la liberté d’expression.

Résultat de recherche d'images pour "internet, desinformation, artificial intelligence"

  • Dérives éthiques

Un autre grand défi de l’utilisation de l’intelligence artificielle dans tous les domaines, journalisme compris, est la prise en compte des problématiques éthiques pour éviter des dérives, comme des biais discriminatoires. La façon dont les algorithmes sont conçus, la diversité des équipes qui les créent et la qualité des données utilisées pour les nourrir sont des points cruciaux.

Par exemple, un média pourrait utiliser l’intelligence artificielle pour générer des articles personnalisés qui s’appuient sur les opinions politiques du lecteur et lui présenter une version des faits qui conforte systématiquement sa vision du monde. Une fonction pernicieuse si elle se généralisait car elle contribuerait à renforcer les clivages au sein de la société, plutôt que de tendre vers un idéal d’objectivité ou de favoriser la réflexion. Et qui s’ajoute à des problématiques non moins délicates comme le contrôle et la commercialisation des données personnelles.

Source : www.strategies.fr/ ERIC CABANIS / AFP17/06/2019/ Par CDQ, avec AFP

https://www.strategies.fr/actualites/medias/4030803W/5-applications-de-l-intelligence-artificielle-qui-disruptent-le-journalisme.html/

Résultat de recherche d'images pour "future internet, artificial intelligence"

————————————

Résultat de recherche d'images pour "artificial intelligence, medias"

2 – L’intelligence artificielle s’invite dans les médias

L’intelligence artificielle s’invite dans les médias : Quotidiens, magazines, télévisions…, toutes les rédactions utilisent de plus en plus l’IA. Ecriture automatique d’articles, veille journalistique, mais aussi prolifération de fausses informations, l’IA peut servir le pire comme le meilleur.

Résultat de recherche d'images pour "future internet"

Costume-cravate, lunettes sur le nez, regard vers la caméra comme s’il lisait un prompteur, le 7 novembre, l’agence de presse gouvernementale chinoise Xinhua a présenté son nouveau présentateur virtuel de journal télévisé. Une illustration supplémentaire de l’utilisation de plus en plus poussée de l’intelligence artificielle dans les médias. Loin de cet avatar, qui n’est pas le premier en son genre et qui manque encore de naturel, les machines investissent les rédactions sous bien d’autres aspects moins visibles. Et ce n’est, paraît-il, que le début…

On trouve ainsi dans les rédactions des articles rédigés par des robots. L’entreprise  Syllabs a par exemple travaillé avec « Le Monde » et « L’Express », pour traiter automatiquement les résultats d’élections ; son outil génère des textes dès que les informations arrivent sur le site du ministère de l’Intérieur. De quoi couvrir 36.000 communes instantanément, quand un média ne pouvait en évoquer en direct qu’une cinquantaine ou une centaine auparavant.

Le système a aussi été utilisé par France Bleu aux élections régionales de 2015 : « Il y a eu 700.000 visites sur les pages générées automatiquement en deux jours », indique Claude de Loupy, PDG de Syllabs. Lors des Européennes de mai, il compte sortir un nouveau produit qui va plus loin dans l’écriture, « avec des comparaisons par rapport aux élections précédentes et des datavisualisations ». Pour France Télévisions, la machine de Syllabs écrit des comptes rendus de matchs de Ligue 1, permettant ainsi de couvrir l’intégralité des rencontres, soit 380 par an, contre environ la moitié auparavant. Le logiciel fait de même pour la Liga espagnole et la Premier League anglaise.

Résultat de recherche d'images pour "artificial intelligence, medias, china"

Source : www.lesechos.fr/ Par Remy Demichelis/ Elsa Conesa/ Nicolas Rauline/ Publié le 21 nov. 2018 / Mis à jour le 21 nov. 2018 /

https://www.lesechos.fr/tech-medias/intelligence-artificielle/lintelligence-artificielle-sinvite-dans-les-medias-149287/

Résultat de recherche d'images pour "future internet"

———————————–

Résultat de recherche d'images pour "artificial intelligence, medias, china"

3 – Médias et intelligence artificielle

Les médias sont chamboulés par l’intelligence artificielle. De la traduction automatique à la rédaction automatisée de résumés de textes, en passant par la personnalisation des contenus proposés.

Les Fake News, l’un des sujets phares de ces dernières années sont également nourries par les avancées technologiques en matière de Deep Fakes. Il est désormais possible de créer de toute pièce des contenus vidéos plus vrais que nature. Si l’intelligence artificielle alimente le problème, elle représente également l’une des principales pistes de solutions. Elle est en effet un allier dans la lutte contre les détournements et falsifications d’informations. Les projets en ce sens se multiplient, citons notamment Neutral News, le projet de 3 étudiants EPITA. Articles décrivant l’impact de l’intelligence artificielle dans le secteur médias.

Résultat de recherche d'images pour "artificial intelligence, medias, Fake News"

Assurez une veille sectorielle et suivez en temps réel l’avancement de l’intelligence artificielle. Ces articles vous permettent de suivre les progrès et nouvelles applications de l’IA dans le secteur médias.

Source : www.actuia.com/ Février 2020

https://www.actuia.com/domaine/medias/

Résultat de recherche d'images pour "future internet"

————————————

Résultat de recherche d'images pour "Google, DATA CENTER, Desinformation, Internet"

4 – Google s’engage dans la lutte contre la désinformation sur Internet

Le week-end dernier, à l’occasion d’une conférence sur la sécurité à Munich, Google a publié un livret sous forme de PDF qui expose l’engagement de la firme contre la désinformation. Les fake news sont un des fléaux de nos sociétés actuelles. Alors que certains politiques étaient réunis pour une conférence sur la sécurité à Munich, Google a publié un livre blanc disponible sous forme de PDF détaillant la façon dont il lutte contre elles sur Google Search, Google News, YouTube ainsi que sa plateforme publicitaire.

Résultat de recherche d'images pour "Google, fake news"

_ Un fléau mondial

Google voit d’un très mauvais œil ces désinformations qui ont pour unique but de désorganiser l’information mondiale : ce sont des « efforts délibérés pour duper et tromper en utilisant la vitesse, l’échelle et les technologies qu’offre Internet ». Les objectifs de ces malfrats sont multiples. Certains sont motivés par l’argent alors que d’autres ont des motivations politiques et veulent susciter une dissension au sein de l’électorat. D’autres ont pour but de fracturer les sociétés. On trouve également ceux qui sont surnommés les « trolls » et qui ont pour simple objectif d’intimider pour leur propre divertissement personnel.

Résultat de recherche d'images pour "advanced artificial intelligence and fake news"

_ Une stratégie qui pose question

Pour combattre cette invasion de désinformation, la firme a mis en place trois stratégies au sein de ses principaux services comme Google Search, Google News, YouTube et sa plateforme de publicité, Google Advertising. L’idée est de lutter contre toutes ces fausses informations en privilégiant la qualité, en essayant de contrer les acteurs malveillants et en donnant aux utilisateurs plus de contexte.

La firme s’engage également à supporter le journalisme de qualité. C’est à l’aide de puissants algorithmes que Google va tenter de mettre en place cela même si la firme se trahit un peu en avouant la faiblesse du processus : une machine n’est pas toujours capable de distinguer le vrai du faux et encore moins d’évaluer les bonnes ou mauvaises intentions du créateur du contenu.

Résultat de recherche d'images pour "Google, fake news, corruption"

Il faudrait que les gens soient initiés à l’éducation aux médias afin d’être capable de détecter les désinformations qui courent sur le monde du web. Internet évoluant très rapidement, il est difficile de prévoir ce qui pourrait arriver dans un futur proche. C’est pour cela que Google a investi dans la recherche pour essayer de mettre au point une intelligence artificielle qui serait capable de détecter un contenu malveillant. Il y a donc encore beaucoup de progrès à faire.

Source : www.journaldugeek.com/ Sur le web Par Manon le 19 février 2019/

https://www.journaldugeek.com/2019/02/19/google-sengage-lutte-contre-desinformation-internet/

Résultat de recherche d'images pour "Google, DATA CENTER"

————————————

Résultat de recherche d'images pour "Microsoft, date base center, Microsoft, headqarter"

5 – Microsoft s’attaque aussi aux fake news avec un outil dédié pour son navigateur mobile

 

Les géants de la high-tech semblent avoir pris la mesure de la multiplication des fake news, et développent leur solution pour les éviter. Microsoft est de la partie. Les « fake news » font beaucoup parler d’elles et les plus grosses entreprises se penchent sur la question. C’est le cas de Microsoft qui a décidé d’intégrer un outil pour alerter sur le potentiel de fausses informations des sites visités sur la version mobile de Edge.

Résultat de recherche d'images pour "Microsoft, fake news,"

TechCrunch rapporte que la firme a développé ce plug-in avec le collectif de journalistes NewsGuard. Il est désormais possible d’activer cette option de vérification, qui fait apparaitre un petit badge vert ou rouge à côté de l’URL. Pour l’instant, la majorité des sites concernés sont américains ou anglophones. Le Los Angeles Times ou The Verge se voient affublés d’une pastille verte tandis que le très populaire journal britannique DailyMail voit rouge (C’est aussi le cas de RT France chez nous par exemple).

Résultat de recherche d'images pour "Microsoft, fake news, fbi"

Une fois que l’on rentre sur ses sites, il est possible de consulter les raisons de cet avertissement. On retrouve par exemple la volonté d’une dissociation claire entre les articles et la publicité, l’information et l’opinion tranchée, le regroupement des sources ou encore l’utilisation de titres trompeurs. Newsguard conseille dans ce cas de lire avec précaution. Il est également possible de l’utiliser sur la version desktop, mais il faut alors le télécharger dans le Microsoft Store.

Une initiative qui fait écho à celle de Facebook, qui a récemment lancé un outil baptisé « Page Quality ». Ce dernier se destine aux gestionnaires des pages et permet de prendre connaissance des contenus récemment supprimés par la plateforme, ou détectés par les « fact-checkers ».

https://www.journaldugeek.com/2019/01/24/microsoft-sattaque-aux-fake-news-outil-dedie-navigateur-mobile/Microsoft / Par Henri le 24 janvier 2019/

https://www.journaldugeek.com/2019/01/24/microsoft-sattaque-aux-fake-news-outil-dedie-navigateur-mobile/

Résultat de recherche d'images pour "Microsoft, fake news, fbi"

————————————

Résultat de recherche d'images pour "internet, search engine"

6 – 21 moteurs de recherche alternatifs à utiliser en 2020

Quand on parle de SEO et des moteurs de recherche, nous pensons instantanément à Google. Mais saviez-vous qu’il existe de nombreux moteurs de recherche alternatifs qui ont tout autant à offrir ? Google est un moteur de recherche mondialement reconnu et un géant de l’industrie, en fait, même le second plus grand « moteur de recherche » est Google Images, d’après cette étude :

  • Part de marché des moteurs de recherche

Part de marché des moteurs de recherche

Même s’il est le plus grand et le plus connu, cela ne signifie pas que c’est votre seul choix. Obtenez jusqu’à 200% de boost de vitesse de votre site WordPress juste en déménageant chez Kinsta.

L’une des principales raisons pour lesquelles les gens choisissent d’utiliser un moteur de recherche alternatif est la vie privée, car Google est connu pour suivre les données des utilisateurs à la fois pour son propre usage et celui de tiers. Si vous n’avez jamais utilisé que Google, jetez un coup d’œil à d’autres moteurs de recherche et vous trouverez peut-être quelque chose que vous préférez.

 

Résultat de recherche d'images pour "internet, search engine"

Table des matières

  1. Notre guide des moteurs de recherche alternatifs
  2. Quel est le meilleur moteur de recherche autre que Google ?
  3. Quel est le meilleur moteur de recherche pour la vie privée ?

 

Résultat de recherche d'images pour "Internet, best search engine, 2019, 2020"

_ Notre guide des moteurs de recherche alternatifs

Avant de nous plonger et de commencer à penser aux moteurs de recherche alternatifs, posez-vous quelques questions sur ce que vous attendez réellement d’un moteur de recherche :

  • Quel est le meilleur moteur de recherche autre que Google ?
  • Quel moteur de recherche est le plus sûr ?
  • Quel est le meilleur moteur de recherche pour la confidentialité ?
  • Quel est le meilleur moteur de recherche ?

Résultat de recherche d'images pour "Internet, best search engine, 2019, 2020"

Jetez un coup d’œil à cette liste de moteurs de recherche dont vous avez peut-être entendu parler et d’autres qui pourraient vous être nouveaux :

     1Bing (Bing de Microsoft),

       2.DuckDuckGo (DuckDuckDuckGo),

  1. Yahoo ! (Yahoo),
  1. Ask (Ask),
  1. Baidu (Baidu),
  1. WolframAlpha (WolframAlpha),
  1. Boardreader (Boardreader),
  1. StartPage (StartPage),
  1. Ecosia (Ecosia),
  1. Qwant (Qwant)
  1. Search Encrypt (Search Encrypt),
  1. SearX (SearX),
  1. Yandex (Yandex),
  1. Gibiru (Gibiru),
  1. Disconnect Search (Disconnect),
  1. Yippy (Yippy),
  1. Swisscows (Swisscows),
  1. Lukol (Lukol),
  1. MetaGer (MetaGer),
  1. Gigablast (Gigablast),
  1. Oscobo (Oscobo).

 

Résultat de recherche d'images pour "internet, moteur de recherche, 2019, 2020"

_ Quel est le meilleur moteur de recherche autre que Google ?

Il n’y a aucun doute que Google est le plus grand et sans doute le meilleur moteur de recherche sur le marché, grâce à ses algorithmes puissants et son intelligence artificielle. Ainsi, choisir de naviguer sur Internet sans utiliser Google peut sembler une chose étrange à essayer. Mais être le meilleur moteur de recherche a un coût. Il est bien connu que Google personnalise votre expérience de navigation au prix du partage de vos données personnelles et en permettant à Google de vous suivre sur Internet. Pour certains, cette personnalisation peut devenir agaçante au minimum.

De plus, bon nombre de ces solutions de rechange ont des caractéristiques et des approches différentes à vous offrir en matière de protection de la vie privée. Alors n’hésitez pas à en essayer une, vous obtiendrez peut-être même de meilleurs résultats de recherche.

Résultat de recherche d'images pour "Internet, best search engine, 2019, 2020"

Voici quelques façons d’utiliser ces moteurs de recherche alternatifs :

  _ Effectuer une recherche Bang sur DuckDuckGo

DuckDuckDuckGo Bang est un raccourci qui vous amène rapidement aux résultats de recherche sur d’autres sites. Par exemple, lorsque vous voulez faire une recherche sur un autre site (comme Wikipedia, Amazon, GitHub, Stack Overflow ect), ajoutez simplement un ! à la barre de recherche :

Recherche Bang avec DuckDuckGo

Vous pourrez choisir parmi une grande liste de sites cibles et effectuer une recherche. Le bang vous amènera alors directement à la page de résultats de la recherche sur le site que vous venez de définir. Utile pour quand vous savez que vous voulez chercher sur un autre site…

Be the first to comment on "INTERNET/ MEDIAS/ INFORMATION ET DESINFORMATION : forces, faiblesses et perspectives"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*