RELATIONS INTERNATIONALES/ SANTE/ CORONAVIRUS : face à la Covid-19, ces inquiétudes et ces soupçons…

2 septembre 2020 | AUTEUR/MISE EN COHERENCE: | A LA UNE, AFRIQUE/SOCIAL / SANTÉ, INFORMATIONS GENERALES, MONDE/SOCIAL / SANTÉ, NOTRE OPINION, RECOMMANDE, SANTE & TECHNOLOGIES MEDICALES, SOCIAL / SANTÉ | Aucun commentaire   //   vue(s) 84 fois

 

« Le coronavirus touche 25.969.540 personnes dans le monde et est responsable de la mort d’au moins 865.790 individus. Quels sont les pays qui sont les plus touchés ? Par ici pour découvrir le TOP 10 des pays qui ont le plus grand nombre de cas, de décès ou de rétablissements.

Les 10 pays qui ont le plus de cas : 1. États-Unis : 6.257.889 cas recensés ; 2. Brésil : 3.950.931 cas recensés ; 3. Inde : 3.779.263 cas recensés ; 4. Russie : 1.000.048 cas recensés ; 5. Mexique : 676.942 cas recensés ; 6.      Pérou : 657.129 cas recensés ; 7. Afrique du Sud : 628.259 cas recensés ; 8. Colombie : 624.069 cas recensés ; 9. Espagne : 470.973 cas recensés ; 10. Argentine : 428.239 cas recensés »

 

Covid-19 : pourquoi un vaccin développé à Oxford suscite autant d'espoir

 

————————–

 

Les États-Unis étudient un traitement contre le coronavirus

 

1 – Les Afro-Américains, principales victimes du Covid-19 aux États-Unis

 

Alors qu’aux États-Unis, plus de 23 500 personnes sont décédées du Covid-19, les Afro-Américains apparaissent comme une des catégories de la population les plus touchées par le nouveau coronavirus. Dans certains États, ils sont largement surreprésentés parmi les victimes. Selon les statistiques fournies par l’agence de santé publique de l’Illinois, les Noirs représentent 40 % des décès dus au Covid-19, alors qu’ils sont moins de 15 % de la population dans cet État. Même constat dans le Michigan ou encore en Louisiane, où 60 % des près de 900 morts sont afro-américains.

 

Black People Are Not to Blame for Dying of COVID-19 - The Atlantic

 

Seules les données d’une quinzaine d’États ont été publiées pour le moment, mais Donald Trump a reconnu des disparités raciales parmi les victimes du Covid-19. “Il y a un vrai problème et il apparaît très fortement dans nos données sur la communauté afro-américaine, a déclaré le président américain le 7 avril. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour relever ce défi, c’est un énorme défi. C’est terrible et nous devons fournir un soutien aux citoyens afro-américains de ce pays qui traversent cette période. C’est disproportionné, ils sont très, très durement touchés.”

 

Covid-19: les Etats-Unis d'Amérique vers les 100 000 morts | Financial Afrik

 

_ Inégalités sociales et sanitaires

Mais comment expliquer cette forte proportion de décès chez les Afro-Américains ? Sociologues et médecins s’accordent à dire que la population noire aux États-Unis fait face à des inégalités sociales et sanitaires qui la rendent plus vulnérable face à la pandémie que la population blanche. “Il y a d’abord des caractéristiques sanitaires, liées à la santé d’une manière générale, de cette population qui a un taux de mortalité plus important, explique Pap Ndiaye, enseignant à Sciences Po Paris, spécialiste de l’histoire sociale des États-Unis. Le taux de diabète notamment, le taux de maladies cardiovasculaires, l’obésité aussi, voilà des facteurs qui font que cette population est en moins bonne santé générale.” Or, les personnes présentant des comorbidités sont très souvent celles que l’on retrouve en réanimation et donc celles qui ont le plus de chances de mourir.

 

Coronavirus: Pourquoi le virus a-t-il frappé si durement les Afro-Américains? | FR24 News France

 

“Cette moins bonne santé, elle est liée – c’est le deuxième aspect – à des conditions sociales, à des conditions de vie plus difficiles, assure le professeur. On ajoutera aussi le fait que les emplois – c’est lié à la situation sociale – sont souvent des emplois de première ligne en quelque sorte. Des emplois de livreur, des emplois qui ne peuvent pas bénéficier du télétravail et ils sont donc plus vulnérables par rapport à la contamination de ce virus. Et puis enfin, le troisième facteur, c’est l’assurance maladie.

 

En effet, la population africaine-américaine est moins bien assurée que le reste de la population en dépit de la loi Obamacare, qui a pu assurer une vingtaine de millions d’Américains qui ne l’étaient pas avant 2014. Mais il reste encore une partie significative de la population pauvre, que ce soit la population africaine-américaine, la population hispanique mais aussi la population amérindienne dans les réserves de l’ouest des États-Unis en particulier, qui ne disposent pas d’assurance maladie.”

 

Le coronavirus semble frapper démesurément les Noirs aux États-Unis | Coronavirus | Radio-Canada.ca

 

_ Transparence sur les chiffres

Dans une lettre adressée au ministre américain de la Santé, l’organisation de défense des minorités Lawyers’ Committee for Civil Rights Under Law exhorte les autorités sanitaires fédérales à publier rapidement les données ethniques et raciales sur le dépistage et la prévalence du Covid-19 de tous les États américains. Objectif : donner un meilleur accès aux soins aux Afro-Américains et mieux répondre à la pandémie sur l’ensemble du territoire.

 

Source : www.france24.com/fr/ Publié le 14/04/2020/ Texte par Laura MOUSSET/

 

https://www.france24.com/fr/20200414-les-afro-am%C3%A9ricains-principales-victimes-du-covid-19-aux-%C3%A9tats-unis/

 

Les Afro-Américains, principales victimes du Covid-19 aux États-Unis

 

————————–

 

India races for COVID-19 vaccine by mid-August as cases rise - Nikkei Asian Review

 

2 – Coronavirus/Covid-19 : Un nouvel ordre mondial en gestation

 

Repenser l’ordre mondial à la lumière des ravages de la Covid-19 pourrait être fait, à notre sens, sous le prisme de la rivalité sino-américaine. Force est de rappeler que le « nouvel » ordre mondial qui pourrait se profiler est tributaire des structures préexistantes : un monde uni-multipolaire dans lequel Les États-Unis sont contraints de composer avec les puissances émergentes, surtout la Chine.

 

Coronavirus: la Chine ou les USA gagneront le leadership mondial – Site de la chaîne AlManar-Liban

 

À vrai dire, une absence latente du leadership américain et une Amérique en perte de vitesse, combinées à la montée en puissance de la Chine (mais pas solidement ancrée), constituent les marqueurs les plus structurants de l’ordre mondial actuel. Cela crée un vide en termes de puissance esquissant un système international dépourvu d’un réel mécanisme fonctionnel de gouvernance, ce qu’Ian Bremer a nommé le « G-0 ».

 

Covid-19 : comment se passe l'admission en réanimation ? - Doctissimo

 

Dans un tel contexte, la Covid-19 agit comme accélérateur de l’histoire, précisément amplificateur des tendances préexistantes, en déplaçant le conflit sino-américain dans une situation dans laquelle se trouvent les États-Unis (une puissance bien établie), face à l’émergence de la Chine (une nouvelle puissance rivale), ce que Graham Allison a baptisé « le piège de Thucydide ».

 

Dans cette optique, le conflit sino-américain, perçu par la lorgnette du « piège de Thucydide », pourrait précipiter les deux puissances de l’arène mondiale dans une spirale dangereuse dont les répercussions seraient effroyables. Pour dire les choses de façon schématique, l’allure de l’ordre mondial de demain dépend hypothétiquement de deux scénarios. Le premier, renvoie à la disposition des États-Unis d’accepter de négocier un New Deal politique avec la Chine ou, du moins, l’endiguer en douceur.

 

Athletic Housing in Indonesia Turned into Emergency Coronavirus Hospital | Voice of America - English

 

Le deuxième, amènerait les protagonistes au bord d’une 2ème guerre froide si l’administration Trump persiste à refuser de voir son statut remis en question par Pékin. D’autant plus que la Chine s’empresse de combler le vide laissé par les États-Unis sur la scène internationale. En ce sens, la menace générée par l’ascension de la Chine rendrait ainsi une nouvelle guerre froide presque inévitable.

 

Source : www.ecoactu.ma/ Moulay Omar Mharzi / Chronique/ L’IMPACT DE LA COVID-19 SUR LES RELATIONS INTERNATIONALES/ 23 juin 2020

 

https://www.ecoactu.ma/limpact-de-la-covid-19-sur-les-relations-internationales/

 

WHO hopes US leadership will reconsider its departure | coronavirus outbreak News,The Indian Express

 

————————–

 

Pour trouver un vaccin au coronavirus, ce labo britannique cherche des volontaires | Le HuffPost

 

3 – Santé/ Échappé d’un laboratoire, fabriqué par l’homme… D’où vient vraiment le coronavirus ?

 

Les théories les plus farfelues continuent de circuler autour de l’origine du coronavirus. Mais les chercheurs l’affirment : son origine est bien naturelle. On fait le point. Le coronavirus Sars-CoV-2, un virus fabriqué de toute pièce ? C’est en tout cas l’objet de diverses théories qui circulent depuis le début de l’épidémie de Covid-19 et qui ont toutes été réfutées, notamment par l’Institut Pasteur.

 

مكتشف فيروس الإيدز يشعل "نظرية المؤامرة" بشأن كورونا

 

Loin de l’idée d’une origine animale, le coronavirus aurait ainsi été fabriqué en laboratoire. Parmi les hypothèses les plus relayées ? Celle de la fabrication du virus pour en faire une “arme bactériologique” en vue d’une “troisième guerre mondiale”, ou encore celle d’une erreur commise par des scientifiques, qui auraient laissé s’échapper une chauve-souris sur laquelle ils effectuaient des recherches.

 

Coronavirus au Maroc: Infléchissement de la courbe des infections, les dépistages en hausse (Infographies) | www.le360.ma

 

_ Coronavirus : l’hypothèse d’une fabrication en laboratoire démentie

Le dernier scénario concernant l’origine du coronavirus ? Il aurait été fabriqué à la suite d’une mauvaise manipulation du virus du VIH. Une théorie qui a fait couler de l’encre, puisqu’elle a été relayée par Luc Montagnier, prix Nobel de médecine en 2008. “Nous en sommes arrivés à la conclusion qu’il y a eu une manipulation sur ce virus. Une partie, je ne dis pas le total. Il y a un modèle qui est le virus classique, venant surtout de la chauve-souris, mais auquel on a ajouté par-dessus des séquences du VIH (…) Ce n’est pas naturel, c’est un travail de professionnel, de biologiste moléculaire, d’horloger des séquences. Dans quel but ? Je ne sais pas”, a-t-il déclaré sur CNews le 17 avril dernier.

 

Une théorie là encore démentie par l’Institut Pasteur, qui explique que si l’on retrouve effectivement une séquence du VIH dans le génome du coronavirus Sars-CoV-2, ces deux virus n’ont aucun lien. “Cette thèse repose sur une lecture erronée d’un article transitoirement posté sur un site internet, dont les nombreuses erreurs méthodologiques et inexactitudes ont été depuis dénoncées par la communauté scientifique, conduisant à la rétraction de l’article par ses auteurs”, peut-on lire sur le site de l’Institut.

 

Coronavirus SARS-CoV-2 : origine, transmission, recherche... que sait-on ?

 

_ Virus Sars-CoV-2 : l’origine animale confirmée par une étude

Autant d’hypothèses réfutées par une étude publiée dans la revue Nature Medecine, qui confirme l’origine animale du coronavirus. “En comparant les données disponibles sur la séquence du génome pour les souches de coronavirus connues, nous pouvons fermement déterminer que le virus Sars-CoV-2 provient de processus naturels”, a déclaré Kristian Andersen, co-auteur de l’étude.

 

Les chercheurs soulignent la similitude du coronavirus avec celui retrouvé sur des chauves-souris, mais précisent également que certains coronavirus retrouvés sur des pangolins ont une structure similaire à celle du virus Sars-CoV-2. “Donc, le plus probable est qu’un virus venant d’une chauve-souris s’est mélangé avec un virus venant d’un pangolin, soit directement dans un pangolin ou dans un autre animal, créant ce nouveau virus”, conclut Robert Garry, co-auteur de l’étude, dans Sciences et Avenir.

 

Source : www.femmeactuelle.fr/ 20 avril 2020/

 

https://www.femmeactuelle.fr/sante/news-sante/echappe-dun-laboratoire-fabrique-par-lhomme-dou-vient-vraiment-le-coronavirus-2094015/

 

Coronavirus: Russia hits new daily COVID-19 record as hospitals struggle to cope | Euronews

 

————————–

 

Did coronavirus really originate in a Chinese laboratory? | World| Breaking news and perspectives from around the globe | DW | 18.04.2020

 

4 – Coronavirus fabriqué en laboratoire : des scientifiques contestent vivement la théorie

 

Une théorie avancée par le professeur français Luc Montagnier, co-découvreur du virus du sida, selon laquelle le nouveau coronavirus serait issu d’un accident de laboratoire, a été vivement contestée vendredi par la communauté scientifique. D’après le prix Nobel de Médecine, habitué des polémiques et désormais très controversé dans le monde scientifique, le coronavirus (SARS-CoV-2) est issu d’une tentative de fabrication en laboratoire d’un vaccin contre le virus du sida.

 

En atteste, selon lui, la présence d’éléments du VIH dans le génome du nouveau virus, et même d’éléments du «germe de la malaria», argumente-t-il dans un entretien aux sites frequencemedicale et pourquoidocteur. D’après le Pr Montagnier, qui s’est également exprimé sur la chaîne CNews, ces caractéristiques du nouveau coronavirus ne peuvent être survenues de façon naturelle.

 

France says no evidence Covid-19 linked to Wuhan research lab set up with French help

 

L’accident serait intervenu dans le laboratoire de haute sécurité de la ville de Wuhan, en Chine, ajoute-t-il. Il propose même de débarrasser le virus de ces éléments étrangers «avec des ondes». «Cela n’a pas de sens. Ce sont de tout petits éléments que l’on retrouve dans d’autres virus de la même famille, d’autres coronavirus dans la nature», explique à l’AFP le virologue Etienne Simon-Lorière de l’Institut Pasteur à Paris.

 

«Ce sont des morceaux du génome qui ressemblent en fait à plein de séquences dans le matériel génétique de bactéries, de virus et de plantes», lance-t-il. «Si on prend un mot dans un livre et que ce mot ressemble à celui d’un autre livre, peut-on dire que l’un a copié sur l’autre?» «C’est aberrant», assène ce responsable de la structure génomique évolutive des virus ARN à l’Institut Pasteur.

 

Nobel winning scientist says COVID-19 originated in Wuhan lab | New Europe

 

Les modifications du virus qui chercherait à se débarrasser des éléments étrangers (morceaux génétiques de VIH…) et qui seraient observées à Seattle aux États-Unis, selon le Nobel controversé, sont fausses, ajoute M. Simon-Lorière qui s’abstient de tout commentaire sur les «ondes» du Pr Montagnier. La théorie selon laquelle ce virus est issu de manipulations génétiques circule depuis longtemps et a été déjà démentie d’après les analyses du génome du virus communiqué par les Chinois, d’autant que les chercheurs dans le monde entier ont pu depuis isoler et analyser eux-même ce virus à partir de prélèvements provenant de patients sur leur propre territoire.

 

Le Pr Montagnier, ancien de l’Institut Pasteur, est lauréat du Nobel de médecine 2008 pour l’identification du virus responsable du sida, avec sa collègue de l’époque, Pr Françoise Barré-Sinoussi. Outre ses théories sur les ondes électromagnétiques émises par l’ADN et sur les bienfaits de la papaye, qui lui ont attiré les moqueries, il s’est affiché en 2017 aux cotés du Pr Henri Joyeux, figure de proue des antivaccins, et a joint sa voix pour dénoncer la dangerosité des vaccins et de la vaccination obligatoire estimant qu’on risquait «avec une bonne volonté au départ, d’empoisonner petit à petit toute la population».

 

Source : //journalmetro.com/ 17 avril 2020/ Mise à jour le 18 avril 2020/ Par Rédaction Agence France-Presse/

 

https://journalmetro.com/monde/2438974/coronavirus-laboratoire/

 

Le coronavirus a-t-il été créé en laboratoire ?

 

————————–

 

Trump speculates that China released virus in lab 'mistake'

 

5 – Covid-19 : “Si la Chine est sciemment responsable, il devrait y avoir des conséquences” (Trump)

 

Le président américain, Donald Trump, a mis en garde samedi la Chine contre d’éventuelles “conséquences” si elle était “sciemment responsable” de la pandémie de coronavirus. Le président américain, Donald Trump, a mis en garde samedi la Chine contre d’éventuelles “conséquences” si elle était “sciemment responsable” de la pandémie de coronavirus. “Elle aurait pu être arrêtée en Chine avant qu’elle ne commence et elle ne l’a pas été”, a déclaré M. Trump lors de sa conférence de presse quotidienne à la Maison Blanche. “Et maintenant, le monde entier souffre à cause de cela”, a-t-il ajouté.

 

Mike Pompeo launches fresh attack on the WHO over coronavirus | Daily Mail  Online

 

A un journaliste lui demandant si la Chine devait subir les conséquences de l’épidémie apparue en décembre dans la ville chinoise de Wuhan et qui a fait plus de 157.000 morts dans le monde, Donald Trump a répondu: “S’ils étaient sciemment responsables, certainement. Si c’était une erreur, une erreur est une erreur. Mais s’ils étaient sciemment responsables, oui, alors il devrait y avoir des conséquences”, a-t-il souligné.

 

Coronavirus COVID-19 Pandemic China Wuhan Institute of Virology - Jewish  Business NewsJewish Business News

 

_ L’institut de virologie de Wuhan dans le collimateur

“Est-ce une erreur qui a échappé à tout contrôle ou a-t-elle été commise délibérément?” a interrogé le président américain. “Il y a une grande différence entre les deux. Dans les deux cas, ils auraient dû nous le faire savoir”, a-t-il dit. “Nous avons demandé à être impliqués plus tôt, et ils ne voulaient pas. Je pense qu’ils savaient que ce n’était pas bien et ils étaient gênés. Ils ont dit qu’ils faisaient une enquête”, a poursuivi Donald Trump. “Alors voyons ce qui se passe avec leur enquête. Mais nous faisons aussi des investigations”, a-t-il encore dit.

 

Alors que la plupart des scientifiques estime que le nouveau coronavirus a probablement été transmis à l’homme depuis un animal, en pointant du doigt un marché de la ville de Wuhan où sont vendus des animaux sauvages vivants, l’administration Trump n’exclut pas qu’il ait été propagé (accidentellement)  à partir d’un laboratoire de recherche sur les chauves-souris à Wuhan. Situé à quelques kilomètres du marché, l’Institut de virologie alimente depuis des mois les hypothèses d’une fuite du SARS-CoV-2 depuis ces installations sensibles.

 

At least 10 existing drugs could weaken Covid-19, study says

 

Selon le quotidien Washington Post, l’ambassade des Etats-Unis à Pékin, après plusieurs visites à l’institut, a alerté en 2018 les autorités américaines sur des mesures de sécurité apparemment insuffisantes dans un laboratoire qui étudiait les coronavirus issus de chauves-souris. La chaîne américaine Fox News, citant “plusieurs sources” anonymes, a incriminé le laboratoire P4 (pour pathogène de classe 4) du site.

 

Il s’agit d’une installation de très haute sécurité, qui héberge les souches les plus dangereuses des virus connus, comme Ebola. Ce lieu ultrasensible a été réalisé avec la collaboration de la France. Il permet de mener des recherches de pointe. Objectif : réagir plus rapidement à l’apparition de maladies infectieuses. L’Institut de virologie de Wuhan possède par ailleurs la plus grande collection de souches de virus en Asie, avec 1.500 spécimens différents, selon son site internet. Selon Fox News, le “patient zéro” à l’origine de l’épidémie pourrait être un employé de l’institut, contaminé, qui aurait ensuite diffusé sans le vouloir l’agent pathogène ailleurs à Wuhan. Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a rejeté vendredi les accusations américaines visant l’institut.

 

China opens coronavirus hospital built in 10 days - YouTube

 

_ Doutes sur le nombre de morts en Chine

Donald Trump a également mis en doute les données officielles chinoises montrant que le pays n’avait subi que 0,33 décès pour 100.000 habitants. “Ce chiffre est impossible. C’est un chiffre impossible à atteindre”, a-t-il dit. Les Etats-Unis, selon un graphique présenté lors de la conférence de presse, ont enregistré 11,24 décès pour 100.000 personnes, contre 27,92 pour la France et 42,81 pour l’Espagne.

 

Source : www.latribune.fr/ Par latribune.fr/ 19/04/2020/

 

https://www.latribune.fr/economie/international/covid-19-si-la-chine-est-sciemment-responsable-il-devrait-y-avoir-des-consequences-trump-845537.html/

 

covid 19 origin: Wuhan virology lab chief denies COVID-19 originated from  institute, says virus 'cannot be man made' - The Economic Times

 

————————–

 

Vaccin russe contre le Covid-19 : la communauté scientifique doute en l'absence de données

 

6 – Coronavirus : la Russie a développé un vaccin approuvé pour utilisation, annonce Poutine

 

Le président Poutine a déclaré que le vaccin, développé par l’Institut Gamaleya de Moscou, offrait une “immunité durable” contre le coronavirus. Le président russe Vladimir Poutine a déclaré qu’un vaccin développé localement contre la Covid-19 avait reçu l’approbation réglementaire après moins de deux mois d’essais cliniques sur les humains.

 

Covid-19 : pourquoi la précipitation russe à sortir un vaccin pose problème

 

Poutine a déclaré que le vaccin avait passé tous les contrôles requis, ajoutant que sa fille a déjà été vaccinée. Les autorités ont déclaré qu’ils prévoyaient de commencer une vaccination de masse en octobre. Des scientifiques ont exprimé récemment leurs préoccupations face à la rapidité de la mise au point du vaccin et ses essais en Russie, rappelant le respect des lignes directrices. En outre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a exhorté la Russie la semaine dernière à suivre les directives internationales de production d’un vaccin contre la Covid-19. Le vaccin russe ne fait pas partie de la liste des six vaccins de l’OMS qui ont atteint la phase trois des essais cliniques, qui impliquent des tests plus répandus chez l’homme.

 

Biocad company to produce Russia's second coronavirus vaccine - Society & Culture - TASS

 

_ Qu’a dit le président Poutine à propos du vaccin ?

Évoquant une première mondiale, le président Poutine a déclaré que le vaccin, développé par l’Institut Gamaleya de Moscou, offrait une “immunité durable” contre le coronavirus. Le ministre de la Santé, Mikhail Murashko, a déclaré que le vaccin s’était “révélé hautement efficace et sûr”, reflétant un grand pas vers la “victoire de l’humanité” sur la Covid-19.

 

Covid-19 : pourquoi la précipitation russe à sortir un vaccin pose problème

 

La semaine dernière, le gouvernement russe a annoncé qu’il se préparait à commencer des vaccinations de masse après avoir déclaré qu’il avait mené avec succès des essais du vaccin. Plus de 100 vaccins dans le monde sont en cours de développement, certains d’entre eux étant testés sur des personnes dans le cadre d’essais cliniques. Malgré des progrès rapides, la plupart des experts pensent qu’un vaccin efficace ne sera pas disponible bien avant la mi-2021.

 

“Parfois, des chercheurs affirment avoir trouvé quelque chose, ce qui est bien sûr, en tant que tel, une excellente nouvelle”, a déclaré le porte-parole de l’OMS, Christian Lindmeier, aux journalistes le 4 août. “Mais entre trouver ou avoir la moindre idée d’avoir un vaccin qui fonctionne et avoir franchi toutes les étapes, il y a une grande différence.”

 

Source : www.bbc.com/ 11 août 2020

 

https://www.bbc.com/afrique/monde-53738934/

 

TABIB: Azerbaijan didn't start negotiations to purchase anti-COVID-19 vaccine from Russia | MENAFN.COM

 

————————–

 

Moderna to test coronavirus vaccine on 30,000 people: Live | News | Al Jazeera

 

7 – ETATS-UNIS/ Vaccin anti-Covid-19 : 30 000 volontaires testés aux Etats-Unis

 

Aux Etats-Unis, le président Donald Trump est allé voir par lui-même ce qui se passe sur l’un des sites de développement de vaccins anti-coronavirus en Caroline du Nord. Le gouvernement fédéral a beaucoup investi dans l’opération publique-privée “Warp Speed”, (ce qui veut dire à la vitesse de la lumière) et Donald Trump espère obtenir des résultats d’ici la fin de l’année. Un essai clinique de phase 3 vient de commencer, mené par la société de biotechnologie Moderna, Inc. du Massachusetts.

 

The United States is developing a COVID-19 vaccine, U.S. Republican congressional Senate leader may launch new anti-epidemic relief bill - Z.com Bullion

 

Avec 30 000 volontaires, c’est le plus grand essai jamais réalisé sur un vaccin contre le Covid-19. Les volontaires viennent de diverses parties du pays. Les États-Unis comptent plus de 4,2 millions de cas confirmés de Covid-19. La course à la mise au point d’un vaccin se déroule dans plusieurs pays. 160 vaccins sont en cours de développement. En Grande-Bretagne, à l’université d’Oxford, les phases 1 et 2 ont eu lieu simultanément en avril dans le sud de l’Angleterre, sur plus d’un millier de volontaires en bonne santé âgés de 18 à 55 ans. Et il est prometteur.

 

Le Brésil a aussi lancé la troisième et dernière phase de développement sur un vaccin chinois, le Coronavac. Il y a six jours, les tests ont démarré sur environ 9 000 volontaires, des médecins et autres personnels de santé à l’université fédérale de São Paulo.

 

Source : //fr.euronews.com/ Par euronews  •  Dernière MAJ: 28/07/2020

 

https://fr.euronews.com/2020/07/28/vaccin-anti-covid-19-30-000-volontaires-testes-au-etats-unis/

 

Could employers and states mandate COVID-19 vaccinations? Here's what the courts have ruled

 

————————–

 

Coronavirus: premiers tests d'un vaccin à Seattle

 

8 – CORONAVIRUS : LA SITUATION DANS LE MONDE, LE MERCREDI 2 SEPTEMBRE : LES PAYS LES PLUS TOUCHÉS

 

Le coronavirus qui sévit actuellement un peu partout dans le monde a déjà fait près de 26 millions de cas et est responsable d’au moins 865.000 décès. Mais quels sont les pays les plus touchés ? Où y a-t-il le plus de cas ? Qui s’en sort le mieux ? On fait le point ce mercredi 2 septembre 2020. Le coronavirus touche 25.969.540 personnes dans le monde et est responsable de la mort d’au moins 865.790 individus. Quels sont les pays qui sont les plus touchés ? Par ici pour découvrir le TOP 10 des pays qui ont le plus grand nombre de cas, de décès ou de rétablissements.

 

Coronavirus : où en sont les recherches sur les traitements et les vaccins? - L'Express

 

Les 10 pays qui ont le plus de cas :

  1. États-Unis: 6.257.889 cas recensés 
  2. Brésil: 3.950.931 cas recensés
  3. Inde: 3.779.263 cas recensés
  4. Russie: 1.000.048 cas recensés
  5. Mexique: 676.942 cas recensés
  6. Pérou: 657.129 cas recensés
  7. Afrique du Sud: 628.259 cas recensés
  8. Colombie: 624.069 cas recensés 
  9. Espagne: 470.973 cas recensés
  10. Argentine: 428.239 cas recensés

 

Emmanuel Macron "confiant de pouvoir avancer" avec la Russie, notamment en Libye

 

Les 10 pays qui ont le plus grand nombre de cas par million d’habitants :

  1. Qatar: 45.091/M
  2. Bahreïn: 35.124/M
  3. Chili: 22.889/M
  4. Panama: 22.824/M
  5. Saint-Marin: 21.408/M
  6. Koweït: 20.743/M
  7. Pérou: 20.427/M
  8. Aruba: 19.988/M
  9. États-Unis : 19.126/M
  10. Brésil : 18.859/M

 

COVID-19: US President Donald Trump says Americans want to return to work- The New Indian Express

 

Les 10 pays qui comptabilisent le plus de morts :

  1. États-Unis: 188.902 morts 
  2. Brésil: 122.596 morts
  3. Mexique: 69.446 morts
  4. Inde: 66.480 morts
  5. Royaume-Uni: 41.504 morts
  6. Italie: 35.491 morts 
  7. France: 30.661 morts
  8. Espagne: 29.152morts
  9. Pérou: 29.068 morts
  10. Iran: 21.672 morts

 

Peru to reevaluate the national health crisis amid Coronavirus - NYK Daily

 

Les 10 pays qui ont le plus grand nombre de décès par million d’habitants :

  1. Saint-Marin: 1.258/M
  2. Pérou: 904/M
  3. Belgique: 864/M
  4. Andorre: 689/M
  5. Chili : 628/M
  6. Royaume-Uni : 623/M
  7. Espagne: 622/M
  8. Italie: 587/M
  9. Brésil: 586/M
  10. Suède: 578/M

 

Covid-19 : les médecins cubains au secours de l'Afrique du Sud - Le Point

 

Les 10 pays qui ont le plus grand nombre de rétablissements :

  1. États-Unis : 3.502.260
  2. Brésil: 3.159.096
  3. Inde : 2.902.097
  4. Russie : 815.705
  5. Afrique du Sud: 549.993
  6. Pérou: 471.599
  7. Colombie: 469.557
  8. Mexique: 421.790
  9. Chili: 385.790
  10. Iran: 325.124

 

Covid-19 : le Mexique passe le seuil des 40 000 morts

 

Les 10 pays qui ont le plus de cas actifs ce mercredi 2 septembre 2020 :

  1. États-Unis: 2.566.727
  2. Inde: 801.686
  3. Brésil: 669.239
  4. Espagne: 441.821
  5. Royaume-Uni: 295.664
  6. Mexique: 186.123
  7. Russie: 167.044
  8. France : 157.994
  9. Pérou: 156.462
  10. Colombie : 134.460

 

La Covid-19 offre la possibilité de résoudre les conflits et de remédier aux faiblesses dans toute la région arabe (António Guterres) | ONU Info

 

Les 10 territoires qui ont le plus fort taux de létalité :

  1. Yémen: 29,05 %
  2. Italie: 13,14 %
  3. Royaume-Uni : 12,31 %
  4. Belgique: 11,59 %
  5. France: 10,72 %
  6. Mexique: 10,26 %
  7. Sahara occidental: 10,00 %
  8. Hongrie: 9,35 %
  9. Pays-Bas: 8,76 %
  10. Jersey: 8,47 %

 

Source : www.sortiraparis.com/Par Julie M./ Publié le 2 septembre 2020/ Mis à jour le 2 septembre 2020/

 

https://www.sortiraparis.com/actualites/a-paris/articles/224514-coronavirus-la-situation-dans-le-monde-le-mercredi-2-septembre-les-pays-les-plus/

 

Le coronavirus semble frapper démesurément les Noirs aux États-Unis | Coronavirus | Radio-Canada.ca

 

————————–

 

Vaccin contre le coronavirus : voici ce que font les scientifiques | Science | Actualités | Le Soleil - Québec

 

 

Be the first to comment on "RELATIONS INTERNATIONALES/ SANTE/ CORONAVIRUS : face à la Covid-19, ces inquiétudes et ces soupçons…"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*