AFRIQUE/ PASSE ET FUTUR : grands moments et rédemption de l’Afrique

11 mai 2020 | Auteur: | AFRIQUE/ RETROSPECTIVES, RETROSPECTIVES | Aucun commentaire   //   vu 26 fois

« Le royaume de Wakanda, une Afrique du futur en miniature ?

Le blockbuster « Black Panther » agrège des références à de multiples cultures du continent, tout en s’inscrivant dans une esthétique afrofuturiste. En janvier, le président américain, Donald Trump, a une fois de plus choqué l’opinion internationale en qualifiant Haïti et les Etats africains de « shithole countries » – littéralement « pays trous à merde ». Un mois après nous arrive, toujours des États-Unis, le blockbuster Black Panther, dont la majeure partie de l’action se situe dans le royaume fictif de Wakanda. Un « pays-trou à merde » de plus ?

Non, plutôt une véritable mine d’or. Ou plus exactement de vibranium, minerai imaginaire et précieux capable d’absorber les vibrations environnantes. Le dernier roi du Wakanda, T’Chaka, en a vendu de petites quantités pour financer l’éducation et le développement de son pays, présenté dans le film comme la nation la plus avancée technologiquement au monde… »

Résultat de recherche d'images pour "Black Panther, wakanda"

————————

Image associée

1 – Indicateurs Africains de la Science, de la Technologie et de l’Innovation (IASTI) sur le continent

À la première Conférence ministérielle africaine sur la Science et la technologie (AMCOST), les pays se sont engagés à développer et à adopter un ensemble commun d’indicateurs.

Parmi ses principales retombées figure l’adoption des Indicateurs africains de la science, de la technologie et de l’innovation (ASTII) du NEPAD en 2005 pour contribuer pour une meilleure qualité des politiques STI aux niveaux national, régional et continental. L’objectif de l’ASTII est de soutenir et de renforcer les capacités des Africains à développer et à utiliser les indicateurs de STI dans la planification et la politique de développement.

Résultat de recherche d'images pour "afrique, science, technologies, innovation, top des pays africains"

L’ASTII vie plus précisément à :

. Développer et promouvoir l’adoption des indicateurs STI compatibles à l’échelle internationale.

. Renforcer les capacités humaines et institutionnelles pour les indicateurs STI et les études relatives.

. Permettre aux pays africains de participer aux programmes internationaux portant sur les indicateurs de STI.

. Informer les pays africains sur l’état de la STI en Afrique.

http://www.nepad.org/fr/programme/indicateurs-africains-de-la-science-de-la-technologie-et-de-l%E2%80%99innovation-iasti?qt-programme_page=1

Résultat de recherche d'images pour "afrique, science, technologies, innovation, top des pays africains"

————————

Résultat de recherche d'images pour "africa, rapid trains, industries, innovations, technologies, city, port, africa,"

 2 – High Tech : le top 10 des innovations africaines

Dans les domaines de la santé, de la téléphonie mobile, de l’agriculture ou du développement durable, le continent sait être à pointe de la modernité lui aussi. On fait le point sur dix innovations africaines. Malgré des moyens limités, l’Afrique a commencé à se faire une place dans le monde très confidentiel de l’innovation technologique. Pragmatiques, les entrepreneurs africains ont opté pour la résolution de problèmes locaux. De nombreux projets ont vu le jour dans l’agriculture, la santé, les transports ou l’énergie, et représentent un vrai gage d’avenir pour l’économie du continent. Sans prétendre à l’exhaustivité, nous avons recensé 10 des innovations qui font bouger l’Afrique avant, peut-être, de partir à la conquête d’autres marchés.

Résultat de recherche d'images pour "recharge solaire, "Mobile Kiosk Platform" (Rwanda)"

_ La recharge solaire, « Mobile Kiosk Platform » (Rwanda)

La « Mobile Kiosk Platform » du Rwandais Henry Nyakarundi est une unité mobile de recharge électrique pour téléphones portables. Le procédé est simple : le jour, deux panneaux solaires (40W) chargent la batterie centrale ; la nuit ou par temps nuageux, elle peut être alimentée par le système de pédalage qui permet son déplacement. Ce kiosque mobile permet de recharger jusqu’à 16 téléphones en même temps pour un coût modeste (10 centimes de dollars).

Image associée

_ Mlouma, la bourse agricole en ligne (Sénégal)

Avec la plateforme Mlouma, créée en 2012, le Sénégalais Aboubacar Sidy Sonko a décidé de bousculer le circuit de production agricole dans son pays. Bâtie sur le principe d’une bourse en ligne disponible via SMS, internet et call center, Mlouma offre aux producteurs la possibilité de communiquer avec des clients sur leurs produits en indiquant prix, quantités, lieux de production, etc. Ils peuvent également faire la mise à jour de leur stock en temps réel, consulter des offres et commander. des produits. À travers Mlouma, plus de 3 000 producteurs sont actuellement en relation avec des grossistes.

Be the first to comment on "AFRIQUE/ PASSE ET FUTUR : grands moments et rédemption de l’Afrique"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*