Dakar, Abidjan, Douala : Air France entre fake news et controverses en Afrique

15 mai 2020 | Auteur: | ACTUALITÉS, ACTUALITES / AFRIQUE, ECONOMIE, ECONOMIE AFRIQUE | Aucun commentaire   //   vu 54 fois

Officiellement, la reprise vise Dakar et Cotonou. Mais les barrières contre Air France se multiplient sur le continent. Décryptage de Jeune Afrique.

Comme d’autres acteurs, Air France n’échappe pas non plus à l’épidémie de rumeurs et fake news, qui pullulent particulièrement en ces temps de crise du coronavirus. C’est ainsi que la compagnie, qui n’exploite actuellement que 5 % de ses capacités totales, a dû faire le 13 mai une mise au point sur la reprise de ses vols sur le continent. Alors qu’un programme précis n’émanant pas de ses services circulait abondamment sur les réseaux sociaux, et indiquait par exemple un Cotonou-Abidjan-Paris les 3 et 11 juin, deux Paris-Nouakchott-Conakry, et un Paris-Yaoundé-Douala-Paris par semaine à partir du 15 juin…

« Les opérations de rapatriement touchent désormais à leur fin dans la plupart des régions. (…) À ce jour, et pour les mois de mai et juin, sur le réseau Afrique, seules les destinations de Dakar et Cotonou restent ouvertes à la vente avec deux vols par semaine sur Dakar les mardis et dimanches et un vol par semaine sur Cotonou les mercredis », affirme le communiqué d’Air France.

Be the first to comment on "Dakar, Abidjan, Douala : Air France entre fake news et controverses en Afrique"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*