AFRIQUE/ RELIGION CATHOLIQUE : le pape François en Afrique (RD Congo, Sud Soudan)

15 février 2023 | AUTEUR/MISE EN COHERENCE: | A LA UNE, ACTUALITES / AFRIQUE, AFRIQUE/SOCIAL, JEUNESSE ET EMPLOIS, POUR LA PAIX, RECOMMANDE | Aucun commentaire   //   vue(s) 734 fois

 

« SUD SOUDAN : «Assez de destructions, c’est l’heure de la construction!»: le cri du Pape à Juba. «Il est temps de tourner la page». «Il est temps de dire assez, sans “si” et sans “mais”: assez de sang versé, assez de conflits, assez de violences et d’accusations réciproques sur ceux qui les commettent, assez d’abandonner le peuple assoiffé de paix. Assez de destructions, c’est l’heure de la construction ! »

 

The Pope has called for peace in South Sudan in the final part of his Africa tour | Georgia Public Broadcasting

 

—————————

 

1 million attend joyful Mass with Pope Francis in Democratic Republic of Congo | Catholic News Agency

 

1 – «Cessez d’étouffer l’Afrique!»: l’appel du Pape à son arrivée à Kinshasa

Dès le début de son 40e voyage apostolique, le Pape François s’est élevé contre les multiples formes d’exploitation menées en Afrique et plus spécialement en République démocratique du Congo, où il est arrivé ce mardi 31 janvier après-midi. Dans le premier discours de ce voyage, prononcé devant les autorités, les représentants de la société civile et le corps diplomatique, le Saint-Père a lancé un appel vibrant pour que «chaque Congolais se sente appelé à jouer son rôle».

 

Pope Francis celebrates Mass in DR Congo – DW – 02/01/2023

 

  • Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

Un «pays immense et plein de vie», mais qui «semble depuis longtemps avoir perdu son souffle». Le Saint-Père a d’emblée relevé le paradoxe qui caractérise la République démocratique du Congo, première étape de son 40e voyage apostolique entamé ce mardi 31 janvier.

Dans les jardins du Palais de la Nation, où il venait de rencontrer en privé le président de la république Félix Tshisekedi, François s’est adressé aux autorités, aux représentants de la société civile et au corps diplomatique, en leur parlant des divers maux qui affectent le pays et le continent.

 

Pope preaches peace, cooperation, resilience to a Congo 'gasping for breath' | Vatican | thefloridacatholic.org

 

  • «Courage, frère et sœur congolais!»

Tout au long de cette première prise de parole particulièrement forte, le Saint-Père a recouru à l’image du diamant, que l’on trouve en abondance dans le sol congolais. «Votre pays est vraiment un diamant de la création ; mais vous, vous tous, êtes infiniment plus précieux que toutes les choses bonnes qui sortent de ce sol fertile!», a-t-il assuré.  

Un peuple qui lutte «pour sauvegarder [sa] dignité et [son] intégrité territoriale contre les méprisables tentatives de fragmentation du pays», et vers lequel François vient «comme un pèlerin de réconciliation et de paix».

Le Pape a salué les «dons d’intelligence, de sagacité et d’assiduité» de la population. «Courage, frère et sœur congolais! Relève-toi, reprends dans tes mains, comme un diamant très pur, ce que tu es, ta dignité, ta vocation à garder en harmonie et en paix la maison que tu habites», a-t-il encouragé.

Et de poursuivre en souhaitant que «chaque Congolais se sente appelé à jouer son rôle! Que la violence et la haine n’aient plus de place dans le cœur et sur les lèvres de quiconque, car ce sont des sentiments inhumains et anti-chrétiens qui paralysent le développement et ramènent en arrière, vers un sombre passé».

 

The DRC exported in the first half of 2021 a volume of 6.3 million carats of diamonds for a value of 65 million USD - Copperbelt Katanga Mining

 

  • Des diamants ensanglantés

Le Pape s’est ensuite désolé que le pays, et plus largement le continent africain, «souffrent encore de diverses formes d’exploitation». Il a dénoncé le «colonialisme économique» qui engendre le pillage des abondantes ressources: «on en est arrivé au paradoxe que les fruits de sa terre le rendent “étranger” à ses habitants. Le poison de la cupidité a ensanglanté ses diamants», a déclaré le Souverain pontife, y voyant un «drame devant lequel le monde économiquement plus avancé ferme souvent les yeux, les oreilles et la bouche».

Puis cette vive exhortation: «Mais ce pays et ce continent méritent d’être respectés et écoutés, ils méritent espace et attention: Retirez vos mains de la République démocratique du Congo, retirez vos mains de l’Afrique! Cessez d’étouffer l’Afrique: elle n’est pas une mine à exploiter ni une terre à dévaliser. Que l’Afrique soit protagoniste de son destin!», a demandé le Saint-Père.

 

The Bloodiest Trade: Conflict Minerals in the DRC – Penn Political Review

 

«Que le monde se souvienne des désastres commis au cours des siècles au détriment des populations locales et qu’il n’oublie pas ce pays ni ce continent. Que l’Afrique, sourire et espérance du monde, compte davantage: qu’on en parle davantage, qu’elle ait plus de poids et de représentation parmi les nations!», a-t-il aussi exigé face aux autorités, aux diplomates et aux représentants de la société civile congolaise.

Le Pape a regretté que la communauté internationale se soit «presque résignée à la violence» qui «dévore» la population. «Nous ne pouvons pas nous habituer au sang qui coule dans ce pays, depuis des décennies désormais, faisant des millions de morts à l’insu de beaucoup. Il faut que l’on sache ce qui se passe ici, que les processus de paix en cours, -que j’encourage de toutes mes forces- soient soutenus dans les faits et que les engagements soient tenus», a-t-il déclaré.

Il a ensuite invité le pays à ne pas «glisser dans le tribalisme et la confrontation», ni à prendre «obstinément parti pour sa propre ethnie ou pour des intérêts particuliers, alimentant des spirales de haine et de violence». Le «problème n’est pas la nature des hommes ou des groupes ethniques et sociaux, mais la manière dont on décide d’être ensemble», a rappelé François.

 

Pope Francis in DR Congo: A million celebrate Kinshasa Mass - BBC News

 

  • Religion, pouvoir, éducation, environnement

Le Saint-Père a aussi abordé le rôle des religions, appelées à contribuer à la pacification du pays, «par un effort quotidien de renoncement à toute agressivité, prosélytisme et contrainte, qui sont des moyens indignes de la liberté humaine». Tout comme les membres de la société civile, qui «jouent également un rôle essentiel dans la construction d’un avenir de paix et de fraternité».

Les personnes détenant des responsabilités politiques et gouvernementales ont quant à elles été appelées à vivre «la fonction reçue comme un moyen de servir la société. Le pouvoir n’a de sens en effet que s’il devient service», a insisté le Pape, demandant de fuir «l’autoritarisme, la recherche de gains faciles et la soif d’argent», ou encore –alors que la présidentielle aura lieu en décembre 2023– de «favoriser des élections libres, transparentes et crédibles».

 

1 million flock to pope's Congo Mass on day of forgiveness | National News | ifiberone.com

 

«Que l’on ne se laisse pas manipuler, et moins encore acheter, par ceux qui veulent maintenir le pays dans la violence afin de l’exploiter et de faire des affaires honteuses : cela n’apporte que discrédit et honte, avec la mort et la misère», a mis en garde le Saint-Père.

Le Pape a également dénoncé le «fléau du travail des enfants», et la marginalisation des filles, rappelant combien «l’éducation est fondamentale».

Il a reconnu que «la République démocratique du Congo abrite l’un des plus grands poumons verts du monde, qui doit être préservé. Comme pour la paix et pour le développement, dans ce domaine également une collaboration large et fructueuse est importante, permettant d’intervenir efficacement, sans imposer des modèles extérieurs plus utiles à ceux qui aident qu’à ceux qui sont aidés». Les modèles sanitaires et sociaux doivent eux aussi contribuer à «une croissance sociale effective».

 

Pope Francis tells war-weary Congolese Catholics: Be a 'conscience of peace' | National Catholic Reporter

 

  • Dieu des recommencements

À la fin de ce grand panorama des défis que doit affronter la RDC, François a reconnu que «la répétition continuelle des attaques violentes ainsi que les nombreuses situations de détresse pourraient affaiblir la résistance des Congolais, miner leur force d’âme, les conduire à se décourager et à s’enfermer dans la résignation». «Mais, au nom du Christ qui est le Dieu de l’espérance, a-t-il poursuivi, le Dieu de toute possibilité qui donne toujours la force de recommencer, au nom de la dignité et de la valeur des diamants les plus précieux de cette terre splendide que sont ses habitants, je voudrais inviter chacun à un nouveau départ social courageux et inclusif». «L’histoire lumineuse mais blessée du pays l’exige, les jeunes et les enfants en particulier l’implorent», a-t-il conclu, encourageant la nation dans sa recherche d’un avenir meilleur, et lui accordant sa bénédiction.

 

Source : www.vaticannews.va/fr/ 31 janv. 2023

 

https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2023-01/pape-francois-kinshasa-discours-aux-autorites-congo-rdc.html

 

Pope Francis in Democratic Republic of Congo: 1 Million Attend Joyful Mass| National Catholic Register

 

—————————

 

Pope's Africa trip spotlights conflict, church's future | PBS NewsHour

 

2 – En RD Congo, le pape invite les jeunes à devenir “acteurs” de l’avenir du pays

 

Le pape François a exhorté jeudi à Kinshasa des milliers de jeunes à bâtir un nouvel avenir en prenant garde au “tribalisme” et en s’opposant à la corruption en République démocratique du Congo, à l’avant-dernier jour de sa visite dans le pays.

 

Accueilli au rythme des tambours, des chants et des danses traditionnelles jeudi 2 février dans le grand stade de Kinshasa, le pape François a invité les jeunes à être “acteurs” de l’avenir de la République démocratique du Congo (RDC), en proie au chômage et à des violences endémiques.

Le chef spirituel de l’Église catholique a fait une entrée digne d’une rock star au stade des Martyrs à bord de sa “papamobile”, saluant et bénissant la foule sur fond d’une sono endiablée. Plus de 65 000 personnes, selon les organisateurs, ont participé à cette rencontre, avides de message de paix dans ce pays très catholique rongé par des exactions meurtrières à l’est.

 

Pope, in Congo, calls for an 'amnesty of the heart' to build peace - Arlington Catholic Herald

 

Face au “tribalisme” et à “l’individualisme”, François a appelé les fidèles à privilégier la “communauté”, les invitant à prendre leur voisin par la main puis à faire silence en pensant “à des personnes qui (les) ont offensés”.

Le pape a aussi vilipendé la corruption, un problème aigu en RDC, disant à la foule : “Tous ensemble disons : ‘pas de corruption’ !”

“Tu es indispensable et responsable de ton Église et de ton pays. Tu appartiens à une histoire plus grande qui t’appelle à être acteur”, a-t-il lancé alors que les conflits, le chômage et les luttes de pouvoir assombrissent l’avenir de la RDC, où environ 60 % des habitants ont moins de 20 ans.

 

Pope condemns "poison of greed" stoking conflict in Congo - MINING.COM

 

“Vos larmes sont mes larmes”

Dans les tribunes, des milliers d’adolescents, étudiants mais aussi des parents chantaient en frappant des mains, sous une chaleur intense. Beaucoup étaient vêtus de T-shirts, chemises ou casquettes à l’effigie de Jorge Bergoglio, premier pape à visiter le pays depuis Jean Paul II en 1985.

“Le M23 tue une multitude d’entre nous à l’est, j’aimerais que tout cela s’arrête car ça dure depuis trop longtemps”, a confié à l’AFP Sheila Mangumbu, 21 ans, en référence au groupe rebelle accusé par le gouvernement d’être soutenu par le Rwanda.

Très attendue, cette visite entourée d’une immense ferveur a été marquée mercredi par une séquence chargée d’une lourde émotion lors de laquelle François a lancé un “vibrant appel” devant les “cruelles atrocités” perpétrées dans l’est du pays, après avoir entendu les témoignages de victimes.

 

Hands off Africa!': Pope blasts foreign plundering of Congo | WPRI.com

 

“Vos larmes sont mes larmes, votre souffrance est ma souffrance”, a lâché François, qui entend attirer l’attention sur les drames frappant certaines “périphéries” du monde.

Le souverain pontife s’est également “indigné” de “l’exploitation, sanglante et illégale, de la richesse” de la RDC, où les violences de groupes armés ont tué des centaines de milliers de personnes et jeté des millions d’autres sur les routes.

Il devait lui-même se rendre dans l’est du pays, à Goma, mais cette étape a été supprimée en raison des risques pour sa sécurité. 

 

Pope Francis at Mass in South Sudan: In the name of Jesus, lay down the weapons of hatred | Catholic News Agency

 

Direction le Soudan du Sud

Malgré l’influence croissante des Églises évangéliques depuis les années 1990, l’Eglise catholique conserve un rôle majeur dans l’éducation, la culture, la politiques ou la tenue des infrastructures socio-sanitaires en RDC, où elle a souvent fait office de contre-pouvoir.

Le pape de 86 ans, qui se déplace en chaise roulante en raison de douleurs au genou, doit rencontrer en fin de matinée le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde à la nonciature apostolique, “ambassade” du Saint-Siège en RDC. Puis il se rendra en milieu d’après-midi à la cathédrale Notre-Dame du Congo, construite en 1947, où il prononcera un discours devant des prêtres et religieux. 

 

Pope Francis' stops in the DRC and South Sudan

 

Comme à son habitude lors de ses voyages, le jésuite argentin terminera cette troisième journée de visite par une rencontre privée avec des membres de la Compagnie de Jésus. Mercredi, le pape avait célébré une messe en plein air qui a, selon les autorités, rassemblé plus d’un million de fidèles, sur un aéroport de l’est de la capitale.

Il s’agit du quarantième voyage international du chef de l’Église catholique depuis son élection en 2013, le cinquième sur le continent africain. Vendredi, il rejoindra Juba, capitale du Soudan du Sud, plus jeune État du monde et parmi les plus pauvres de la planète.

 

Source : www.france24.com/fr/ Publié le : 02/02/2023/ Modifié le : 02/02/2023/ Texte par : FRANCE 24/ Natalia MENDOZA/ Avec AFP

 

https://www.france24.com/fr/afrique/20230202-en-rd-congo-le-pape-invite-les-jeunes-%C3%A0-devenir-acteurs-de-l-avenir-du-pays

 

Apostolic Journey of His Holiness Pope Francis to the Democratic Republic of Congo and South Sudan (Ecumenical Peace Pilgrimage to the South Sudan) (31 January - 5 February 2023) | Francis

 

—————————

 

Pope Francis in DR Congo: A million celebrate Kinshasa Mass – Kasese Guide Radio

 

3 – AFRIQUE/ RD Congo : à Kinshasa, le pape dénonce un “colonialisme économique” sur le continent africain

 

Le pape François a dénoncé ce mardi 31 janvier avec force à Kinshasa le “colonialisme économique” qui “se déchaîne” en Afrique et en République démocratique du Congo (RDC), au premier jour de sa visite dans le pays.

Après le colonialisme politique, un “colonialisme économique” tout aussi asservissant s’est déchaîné. Ce pays, largement pillé, ne parvient donc pas à profiter suffisamment de ses immenses ressources“, a-t-il déploré, sous les applaudissements, lors d’un discours très politique devant les autorités et le corps diplomatique. Que l’on ne se laisse pas manipuler, et moins encore acheter, par ceux qui veulent maintenir le pays dans la violence afin de l’exploiter et de faire des affaires honteuses.

 

After pope's call for peace, violence rages in east DR Congo | The Guardian Nigeria News - Nigeria and World News — World — The Guardian Nigeria News – Nigeria and World News

 

. Le Pape François

Ôtez vos mains de la République Démocratique du Congo, ôtez vos mains de l’Afrique! Cessez d’étouffer l’Afrique: elle n’est pas une mine à exploiter ni une terre à dévaliser“, a-t-il encore lancé dans les jardins du palais présidentiel. Cet appel résonne tout particulièrement en RDC, pays au sous-sol d’une immense richesse et à la terre fertile, dont les deux tiers des quelque 100 millions d’habitants vivent avec moins de 2,15 dollars par jour.

 

Le “colonialisme économique” était le fait de multinationales et pays lointains, mais des pays voisins de la RDC sont désormais également accusés d’avoir pris le relais du pillage des ressources de la RDC, qui leur profite économiquement et alimente les conflits qui ensanglantent l’est congolais depuis des décennies. Très attendu sur la réponse aux conflits endémiques qui gangrènent l’est du pays, notamment dans le Nord-Kivu, le pape a exhorté les Congolais à ne pas “glisser dans le tribalisme et la confrontation” et “encouragé les processus de paix en cours” afin que “les engagements soient tenus“.

 

LES DIRIGEANTS DE LA RÉGION DES GRANDS LACS SE RÉUNISSENT DANS LA CAPITALE ANGOLAISE POUR EXAMINER LES RECENTES ÉVOLUTIONS EN MATIÈRE DE POLITIQUE ET DE SÉCURITÉ DANS LA RÉGION ET POUR FAIRE

 

L’Angola a initié une médiation pour tenter d’apaiser les tensions entre la RDC et le Rwanda, accusé de soutenir la rébellion du M23 qui s’est emparée depuis l’année dernière de portions de territoire du Nord-Kivu et que des combats continuent d’opposer aux forces loyalistes et à des groupes armés. De son côté, le Kenya tente d’inciter au dialogue entre le pouvoir de Kinshasa et les dizaines de groupes armés actifs dans l’est depuis près de 30 ans. Mais ces processus ne se sont pour l’instant pas accompagnés d’avancée concrète sur le terrain. Le pape argentin n’a par ailleurs pas ménagé la classe dirigeante du pays, appelant à “favoriser des élections libres, transparentes et crédibles” face à la menace de la corruption, alors que le pays se prépare à une élection présidentielle décisive en décembre.

 

Que l’on ne se laisse pas manipuler, et moins encore acheter, par ceux qui veulent maintenir le pays dans la violence afin de l’exploiter et de faire des affaires honteuses“, a-t-il insisté en présence du président Félix Tshisekedi, candidat à sa réélection, arrivé au pouvoir début 2019 après une élection controversée. Certaines organisations considèrent déjà le processus pour les prochaines élections très mal engagé, déplorant des velléités de main mise du pouvoir sur les instances électorales.

 

Angola: Un Angolais dirige le mécanisme de paix dans l'est de la RDC - allAfrica.com

 

Comparant la RDC à un “diamant“, le pape a abordé un large éventail de thématiques telles que l’éducation, la protection de l’environnement, le prosélytisme religieux– allusion voilée à certaines Eglises du réveil, en plein essor -ou encore”le fléau du travail des enfants“.”Trop d’entre eux meurent, soumis à des travaux asservissants dans les mines“, a-t-il déploré. Comme les conditions de travail, dangereuses et indignes, et la corruption, les accusations de travail des enfants pèsent sur l’exploitation artisanale de minerais comme le très recherché cobalt, dont la RDC assure quelque 70% de la production mondiale.

 

Source : https://information.tv5monde.com/ 01 FÉV 2023/ Mise à jour 01.02.2023/ TV5MONDE/ avec AFP

 

https://information.tv5monde.com/afrique/rd-congo-kinshasa-le-pape-denonce-un-colonialisme-economique-sur-le-continent-africain

 

Pope Francis preaches peace to one million Congolese people at Zaire rite Mass | America Magazine

 

—————————

 

Pope Francis wraps up South Sudan trip, urges end to 'blind fury' of violence | Reuters

 

4 – AFRIQUE : Au Soudan du Sud, le pape François appelle à un “sursaut” pour la paix

 

Le pape François et le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, lors d’une réunion avec les autorités, les dirigeants de la société civile et le corps diplomatique, dans le jardin du palais présidentiel de Juba, le 3 février 2023. 

 Arrivé vendredi au Soudan du Sud afin de promouvoir la paix et la réconciliation dans le plus jeune pays du monde, déchiré par la guerre civile et l’extrême pauvreté, le pape François a appelé les dirigeants de l’État à un “nouveau sursaut” pour la paix.  

 

Photos: Pope Francis visits conflict-torn African nations | CNN

 

“Assez de sang versé !”: le pape François a appelé, vendredi 3 février, les dirigeants du Soudan du Sud à un “nouveau sursaut” pour la paix, au premier jour de sa visite dans ce pays déchiré par les luttes de pouvoir et l’extrême pauvreté. “Les générations futures honoreront ou effaceront la mémoire de vos noms en fonction de ce que vous faites maintenant”, a-t-il déclaré lors de son premier discours devant les autorités et le corps diplomatique à Juba. “Assez de sang versé, assez de conflits, assez de violences et d’accusations réciproques sur ceux qui les commettent, assez d’abandonner le peuple assoiffé de paix. Assez de destructions, c’est l’heure de la construction !”, a-t-il lancé.

 

Soudan du Sud : « Être des pasteurs et témoins généreux, armés seulement de la prière et de la charité » - ZENIT - Francais

 

Selon François, “le processus de paix et de réconciliation exige un nouveau sursaut” et le “chemin tortueux” de la paix “ne peut plus être reporté”. Le jésuite argentin est arrivé vendredi après-midi dans ce pays de 12 millions d’habitants qui a plongé en 2013 dans une sanglante guerre civile de cinq ans, opposant les leaders ennemis Salva Kiir et Riek MacharLe conflit a fait quelque 380 000 victimes, des millions de déplacés et laissé une économie exsangue. En dépit d’un accord de paix en 2018, la violence perdure, alimentée par les élites politiques.

 

South Sudan dialogue body proposes to re-establish colonial three provinces - Sudan Tribune

 

Des processus de paix “paralysés”

En 2019, un an après un accord de paix, François avait reçu les deux dirigeants ennemis au Vatican et s’était agenouillé pour leur embrasser les pieds en les suppliant de faire la paix, un geste symbolique fort qui avait marqué les esprits. Mais quatre ans plus tard, “ces promesses de paix restent inaccomplies” et “les processus de réconciliation semblent paralysés”, s’est-il désolé.

 

Sans mâcher ses mots, Jorge Bergoglio a aussi fustigé le fléau de la corruption. “Circuits financiers injustes, intrigues cachées pour s’enrichir, affaires clientélistes, manque de transparence : voilà le fond pollué de la société humaine”, a-t-il lâché. Il a aussi évoqué “l’urgence de prendre soin des citoyens” à travers “des politiques de santé adéquates”, “l’alphabétisation et l’éducation” dans le pays indépendant depuis 2011, le plus jeune État du monde.

Conscient de ses mots “francs et directs”, le pape a aussi mis en garde les autorités devant “la tentation de servir ses propres intérêts” afin que les “ressources abondantes du pays” profitent à tous.

 

Source : www.france24.com/fr/afrique/ Publié le : 03/02/2023/ Avec AFP/ Texte par FRANCE 24/ Natalia MENDOZA/

 

https://www.france24.com/fr/afrique/20230203-au-soudan-du-sud-le-pape-fran%C3%A7ois-appelle-%C3%A0-un-nouveau-sursaut-pour-la-paix

 

Pope Francis encourages South Sudanese people, says he will raise plight of women - The Standard

 

—————————

 

Pope Francis wraps up Apostolic Journey to South Sudan & DRC - Vatican News

 

5 – SUD SOUDAN : «Assez de destructions, c’est l’heure de la construction!»: le cri du Pape à Juba

 

Dans son premier discours prononcé à Juba, François a expliqué le sens de son pèlerinage oecuménique au Soudan du Sud et exhorté les responsables du pays à un engagement véritable et concret en faveur de la paix et de la réconciliation. Depuis le jardin du palais présidentiel de Juba, le Pape François a prononcé vendredi après-midi son premier discours au Soudan du Sud, devant les autorités politiques du pays ainsi que les membres de la société civile et représentants du corps diplomatique. Aux côtés de l’archevêque de Canterbury Mgr Justin Welby et du modérateur de l’Église d’Écosse Iain Greenshields, le Souverain pontife a rendu hommage à la jeune nation tout en exhortant avec force ses dirigeants à s’engager vers une paix véritable. 

 

Pope Francis holds moment of silence for slain priests and religious in South Sudan | Catholic News Agency

 

«Je viens comme pèlerin de réconciliation, avec le rêve de vous accompagner sur votre chemin de paix, un chemin tortueux mais qui ne peut plus être reporté», a d’emblée expliqué le Pape, précisant que ce «pèlerinage œcuménique de paix» a pu être possible «après avoir écouté le cri de tout un peuple qui, avec grande dignité, pleure à cause de la violence qu’il subit, du perpétuel manque de sécurité, de la pauvreté qui le frappe et des catastrophes naturelles qui sévissent».

François a déploré que le Soudan du Sud ne soit toujours pas débarrassé de la guerre et regretté que «les processus de réconciliation semblent paralysés et que les promesses de paix restent inaccomplies» en raison de la violence chronique qui secoue le pays.

 

Pope Francis exhorts South Sudanese leaders to implement peace accord

 

Regarder le Nil

Comme il le fait régulièrement pour décrire un pays qui l’accueille, le Pape a choisi une métaphore naturelle, en prenant l’image du Nil qui traverse le Soudan du Sud, pour mieux y évoquer les défis du pays. «Ce que l’historien de l’antiquité Hérodote disait de l’Égypte, qu’elle est un “don du Nil”, vaut aussi pour le Soudan du Sud», a-t-il ainsi expliqué. «Comme on le dit ici, cette terre est vraiment une “terre de grande abondance”.

 

Je voudrais donc me laisser porter par l’image du grand fleuve qui traverse ce pays récent mais à l’histoire ancienne. Au cours des siècles, les explorateurs se sont introduits sur le territoire où nous sommes pour remonter le Nil Blanc à la recherche des sources du fleuve le plus long du monde. C’est par la recherche des sources du vivre ensemble que je voudrais commencer mon parcours avec vous. Parce que cette terre, qui regorge de tant de biens dans le sous-sol, mais surtout dans les cœurs et les esprits de ses habitants, a besoin d’être à nouveau désaltérée par des sources fraîches et vitales».

 

Pope Francis wraps up South Sudan trip, urges end to 'blind fury' of violence | Reuters

 

“Vous êtes appelées à régénérer la vie sociale, comme des sources limpides de prospérité et de paix, car c’est de cela dont ont besoin les enfants du Soudan du Sud: de pères, non de maîtres; d’étapes stables de développement, non de chutes continuelles”

Filant la métaphore, François a ainsi lancé un appel aux dirigeants sud-soudanais, invités à «régénérer la vie sociale, comme des sources limpides de prospérité et de paix, car c’est de cela dont ont besoin les enfants du Soudan du Sud: de pères, non de maîtres; d’étapes stables de développement, non de chutes continuelles». Solennellement, le Pape a expliqué aux responsables politiques du pays que leurs enfants se rappelleront d’eux «dans la mesure où vous aurez fait du bien à cette population qui vous a été confiée pour la servir».

 

Dans un Soudan du Sud qui peine à tourner la page de la guerre civile, la violence «fait reculer le cours de l’histoire» a par ailleurs déploré l’évêque de Rome. Son discours s’est alors transformé en supplique urgente aux responsables du pays «pour que cette terre ne se réduise pas à un cimetière, mais redevienne un jardin florissant».

 

Pope Francis Concludes His Africa Tour And Departs From South Sudan

 

 «Il est temps de tourner la page»

«Il est temps de dire assez, sans “si” et sans “mais”: assez de sang versé, assez de conflits, assez de violences et d’accusations réciproques sur ceux qui les commettent, assez d’abandonner le peuple assoiffé de paix. Assez de destructions, c’est l’heure de la construction!

 

Que le temps de la guerre soit rejeté et que se lève un temps de paix!» a lancé François, avant de dresser le portrait d’un politique vertueux: le but du pouvoir est de servir la communauté. Le Saint-Père a ainsi mis en garde contre toute tentation de s’en servir pour ses propres intérêts. Le développement démocratique est fondamental pour la vie d’une République, a-t-il poursuivi, rappelant que «la démocratie suppose également le respect des droits humains, protégés par la loi et son application, et en particulier la liberté d’exprimer ses idées».

 

Source : www.vaticannews.va/fr/ Olivier Bonnel – Cité du Vatican/ 3 févr. 2023

 

https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2023-02/pape-francois-soudan-sud-paix-reconciliation.html

 

Pope Francis leaves South Sudan, bound for Rome | Reuters

 

 

—————————

 

Pope Francis wraps up South Sudan trip, urges end to 'blind fury' of violence - Times of India

 

Be the first to comment on "AFRIQUE/ RELIGION CATHOLIQUE : le pape François en Afrique (RD Congo, Sud Soudan)"

Leave a comment

Your email address will not be published.