BENIN/ CORONAVIRUS : Riposte à la pandémie Covid-19, le « remède » béninois

8 juin 2020 | AUTEUR/MISE EN COHERENCE: | ACTUALITES / AFRIQUE, AFRIQUE/SOCIAL / SANTÉ, RECOMMANDE | Aucun commentaire   //   vue(s) 59 fois

 

1 – BENIN/ CORONAVIRUS : Riposte à la pandémie Covid-19, le « remède » béninois

 

Confinement général, couvre-feu, instauration d’état d’urgence… Les formules employées par la plupart des Etats, notamment africains qui se sont inspirés de modèles européens et asiatiques, n’ont pas été appliquées au Bénin qui a préféré creuser son propre sillon plutôt que de faire du suivisme. Puisant dans son propre génie, le gouvernement béninois, sous la férule de Patrice Talon, a su trouver des réponses adaptées au contexte local, dont l’efficacité lui vaut d’être reprises un peu partout et d’engranger les bonnes appréciations des observateurs  et spécialistes.

 

Covid-19: le président Patrice Talon du Bénin contre le ...

 

Pas de place pour la tergiversation. Le Bénin anticipe que cette crise sanitaire pourrait devenir un véritable boulet pour les pays africains. Il met en place, dès les premiers instants un protocole de traitement basé sur l’hydroxychloroquine.

 

Les autres, ailleurs, décrètent-ils le confinement général ? Patrice TALON a le génie d’analyser qu’en Afrique, la structure de l’économie est telle que, imposer d’un trait des mesures radicales à tout le monde en même temps pourrait être contre-productif à terme. Le Bénin opte alors pour la mise en place d’un cordon sanitaire pour isoler les communes les plus exposées à la pandémie du reste du pays.

 

Dans le même temps, il investit le marché de fourniture des équipements et passe massivement commande là où d’autres cherchaient encore les adresses des fournisseurs. De fait, au bout de quelques semaines, le pays est capable de déployer et d’équiper des laboratoires de dépistage et des centres de prise en charge dans ses douze départements.

 

Covid-19 : Le Bénin enregistre son premier décès lié à la pandémie ...

 

Entre-temps, après avoir observé que les premiers voyageurs rentrés au pays ne respectaient pas la mesure d’auto-isolement qui leur est prescrite dès l’aéroport, donnant ainsi naissance aux premiers cas sur son sol, le pays décide de la mise en quarantaine systématique de tous ceux qui rentrent de l’extérieur. La mesure a l’effet de contenir un foyer potentiel de propagation.

 

Elle fait sens car, aux résultats, plusieurs cas ont été identifiés parmi les personnes ainsi isolées. Plus tard encore, grâce aux efforts d’équipements et tenant compte de la nécessite du retour au cours normal de la vie, le Bénin a installé un centre de dépistage à l’aéroport de Cotonou. Il permet aux voyageurs de connaître leur statut dès leur arrivée et de ne plus passer par la case quarantaine de 14 jours.

 

 

Les mesures évoluent en gradation ascendante. Le Gouvernement, un tantinet pragmatique, n’hésite pas à les actualiser. A une grosse campagne médiatique pour sensibiliser les populations notamment dans les langues nationales, il allie outre le cordon sanitaire, la fermeture de certains espaces jugés comme étant des vecteurs potentiels de transmission de masse. Les écoles, les lieux de cultes, les bars…

 

Les transports en commun sont interdits. Mais le Gouvernement se veut lucide : le transport de marchandises reste autorisé, les marchés ouvrent avec obligation de respecter les mesures-barrières. Idem pour les grandes surfaces qui ne doivent pas accueillir plus de 10 personnes à la fois et, plus tard, 50. L’annonce des dernières mesures a permis la réouverture des écoles et l’assouplissement des mesures qui, quoique n’étant pas drastiques, ne manquaient déjà pas de produire leurs effets nocifs.

 

Malgré la pandémie de Covid-19, les élections municipales sont ...

 

En somme, en réponse à la crise sanitaire, les Béninois peuvent se vanter d’être des rares populations à ne pas vivre le stress inhérent au confinement absolu ou au couvre-feu et tous leurs corrolaires anxiogènes. Et ceci sans compter les morts comme dans les pays du Nord, ni voir le mal se propager. Avec moins de 350 cas au moment où nous mettions sous presse, tous mis sous traitement dont près de 90 cas guéris et deux décès « seulement », le Bénin est loin de payer un lourd tribut au coronavirus.

 

Et quand, pour faire face aux effets économiques de la crise, les pays du G20 décident de différer le remboursement du service de la dette publique des pays pauvres voire de l’annuler, peu chaud à un tel raccourci, le Bénin fait entendre sa différence à travers son argentier national. Romuald WADAGNI réclame plutôt de nouveaux financements pour contenir les impacts économiques de la crise et préserver la crédibilité des pays pauvres aux yeux de leurs créanciers. Le Bénin sera rejoint, dans cette position, par d’autres pays et institutions financières internationales qui en approuvent la pertinence.

 

Source : www.jeuneafrique.com/ Juin 2020

 

https://www.jeuneafrique.com/landing/republique-du-benin-covid-19/

 

Pourquoi l'Afrique résiste mieux à la Covid-19 : l'analyse de l'ex ...

 

———————————

 

LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : LES AUTORITES SANITAIRES ET ...

 

2 – Afrique/ Bénin : Le Bénin assouplit ses mesures de lutte contre le coronavirus

 

Ce mardi, les transports en commun, bars et lieux de culte ont été autorisés à reprendre leurs activités, après deux mois d’arrêt. Le gouvernement avait décidé de lever certaines mesures la semaine dernière, tout en appelant à continuer de respecter les gestes barrières contre le Covid-19. Le constat de ce premier jour de reprise est que le Bénin s’est remis presque totalement en mouvement. Les fortes pluies de ce mardi matin n’ont pas empêché les fidèles catholiques de retrouver le chemin des églises. La paroisse Bon Pasteur de Cadjèhoun, en plein cœur de Cotonou, a fait sa rentrée.

 

Coronavirus : les mesures prises par certains pays africains ...

 

Une reprise version « riposte au coronavirus » : plusieurs dispositifs de lavage de main dans la cour, trois fidèles par banc tous masqués. Le nombre de messes est passé lui de trois à huit par jour pour éviter l’affluence. Sur la route, les minibus ont refait leur apparition à Cotonou. Ces bus qu’on disait champions de la surcharge ont été raisonnables. Chose rare, ils ont installé seulement deux passagers par banquette et veillé au port du masque par les passagers.

 

À la place de l’Étoile rouge, gare de départ de certaines compagnies de transport en commun, le trafic vers le nord du pays a repris. Le premier bus pour Parakou est parti à 7 heures avec des voyageurs masqués et distants les uns des autres, deux sièges pour un passager. Quant aux bars, il faudra attendre une heure plus avancée dans la journée pour savoir s’ils retrouvent leur animation d’avant.

 

Cotonou | Benin | Britannica

 

Nous avons respecté les règles que l’Etat a données. Il faut avoir le cache nez avec son tapis, on lave la main avant de rentrer dans la mosquée. Cette mesure dans les mosquées est très dure à respecter.

 

Source : www.rfi.fr/ Jean-Luc Aplogan/ Publié le : 02/06/2020/ Modifié le : 02/06/2020/ Avec notre correspondant à Cotonou, Jean-Luc Aplogan

 

http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200602-le-b%C3%A9nin-assouplit-mesures-lutte-contre-le-coronavirus/

 

Coronavirus : l'OMS appelle les pays africains à prendre des ...

 

———————————

 

Coronavirus en Afrique : quels sont les pays impactés ?

 

 

Be the first to comment on "BENIN/ CORONAVIRUS : Riposte à la pandémie Covid-19, le « remède » béninois"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*