http://www.pipopatat.nl canda goose outlet http://www.desmidsehemmen.nl canada goose sale canada goose belgie canadagooseoutlet.at

MONDE/ SPORT/ COMPETITION ET HAUT NIVEAU : forces et faiblesses du sport, sport et santé

 

« Jeux de la Francophonie 2017/ trois défis pour la Côte d’Ivoire : Les 8e Jeux de la Francophonie se déroulent du 21 au 30 juillet 2017 à Abidjan. Trois défis attendent la capitale économique ivoirienne à cette occasion : calmer la grogne des forces de sécurité locales, faire mieux que les Jeux de 2013 à Nice et envoyer ainsi un signal positif avant la Coupe d’Afrique des nations 2021 prévue en Côte d’Ivoire. Trente ans après leur naissance, les Jeux de la Francophonie effectuent un quatrième passage en Afrique.

Après Rabat/Casablanca en 1989, Antananarivo en 1997 et Niamey en 2005, c’est en effet au tour d’Abidjan d’accueillir du 21 au 30 juillet cette grande manifestation sportive et culturelle qui rassemble une grande partie des 84 pays liés à l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). « Cette édition 2017 va être fortement marquante, a assuré Mahaman-Lawan Seriba, le directeur général du Comité international des Jeux de la Francophonie (CIJF), lors d’une conférence de presse. Les autorités ivoiriennes sont parvenues à mobiliser toute une capitale (sic) pour faire ces Jeux. C’est vraiment un gros effort. » »

 

Résultat de recherche d'images pour "abidjan, francophonie, 2017"

 

——————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "Cyril Despres, David Castera, china, 2017"

 

1 – Rallye-raid Silk Way: Cyril Despres conserve son titre

 

Le pilote français Cyril Despres (Peugeot) a remporté vendredi en Chine son deuxième rallye-raid Silk Way (ex-Route de la soie) consécutif en catégorie auto après près de 10.000 km parcourus depuis Moscou. Une 14e et dernière étape aurait dû être disputée samedi entre Zhongwei et Xi’an, mais a été annulée en raison des fortes précipitations prévues, a annoncé le directeur de l’épreuve Vladimir Chagin. 

 

Résultat de recherche d'images pour "Cyril Despres, china, 2017"

 

Cyril Despres, quintuple vainqueur du Dakar à moto (2005, 2007, 2010, 2012, 2013), remporte ainsi son second titre en auto depuis sa reconversion entamée en 2014. « Une victoire sur le Dakar reste le Graal. Mais une victoire sur le Silk Way, ce n’est pas rien« , a commenté vendredi soir Cyril Despres tout sourire. « L’an dernier, j’avais reçu les félicitations d’autres pilotes après mon premier titre. J’étais arrivé dans le clan (des vainqueurs de rallye-raids en auto). J’espère maintenant changer ma tête de tigre pour un Touareg en 2018« , a-t-il plaisanté, en référence aux trophées respectifs du Silk Way et du rallye Dakar. 

 

Au classement général, le Français devance son compatriote Christian Lavieille (Baicmotor) et le pilote chinois Han Wei (Geely). Le Silk Way, qui entend s’imposer au calendrier mondial du rallye-raid face au Dakar, s’est déroulé du 8 au 22 juillet. Les 9.599 kilomètres du tracé ont traversé la Russie, le Kazakhstan, et finiront samedi par rallier l’ex-cité impériale de Xi’an (centre de la Chine). Régulier tout au long du parcours de steppes, de routes de pierres puis de dunes du désert de Gobi, Cyril Despres a remporté une des 13 spéciales disputées lors de cette édition 2017. 

 

Dans un scénario similaire à celui de l’an passé, il a bénéficié des déboires de ses coéquipiers français chez Peugeot, qui étaient les principaux favoris. Stéphane Peterhansel, vainqueur du Dakar-2017, est parti en tonneaux dès la première semaine de course et a été distancé au général. Le nonuple champion du monde WRC Sébastien Loeb a abandonné après une entorse à un doigt, consécutive à un accident au volant de sa 3008. 

 

Dans la catégorie camions, l’équipe russe Kamaz, largement favorite, signe un triplé avec Dmitry Sotnikov, Anton Shibalov et Airat Mardeev.  Le Silk Way existe depuis 2009 mais a été remis au goût du jour l’année dernière après deux ans d’absence. Il bénéficie désormais d’un important budget, assuré notamment par le géant russe des hydrocarbures Gazprom. 

 

Résultat de recherche d'images pour "2017, Rallye-raid Silk Way, china, 2017"

 

******

 

Résultat de recherche d'images pour "Cyril Despres/David Castera (Peugeot 3008 DKR) , 2017"

 

Classement général final: 

 

_ Autos

  1. Cyril Despres/David Castera (Peugeot 3008 DKR) 
  2. Christian Lavieille/Jean-Pierre Garcin (Baicmotor BJ40L) à 1h 04 min 39 sec 
  3. Han Wei/Min Liao (Geely SMG Buggy) à 1h 11 min 29 sec 
  4. Eugenio Amos/Sébastien Delaunay (Ford TRX08LMOD) à 2h 12 min 12 sec 
  5. Stéphane Peterhansel/Jean-Paul Cottret (Peugeot 3008 DKR) à 2h 37 min 27 sec 

 

Résultat de recherche d'images pour "Dmitry Sotnikov, Kamaz, china, 2017"

 

_ Camions

  1. Dmitry Sotnikov/Ruslan Akhmadeev/Ilnur Mustafin (Kamaz) 
  2. Anton Shibalov/Andrey Mokeev/Dmitrii Nikitin (Kamaz) à 06 min 04 sec 
  3. Airat Mardeev/Aydar Belyaev/Dmitrii Svistunov (Kamaz) à 23 min 12 sec 
  4. Artur Ardavicius/Marco Ferran/Michel Huisman (Iveco) à 2h 40 min 27 sec 
  5. Siarhei Viazovich/Pavel Haranin/Andrei Zhyhulin (MAZ) à 6h 28 min 56 sec 

 

Par AFP , publié le 21/07/2017/ Mis à jour à le 21/07/2017 / Zhongwei (Chine)

 

http://www.lexpress.fr/actualites/1/sport/rallye-raid-silk-way-cyril-despres-conserve-son-titre_1929410.html

 

Résultat de recherche d'images pour "Dmitry Sotnikov, Kamaz, china, 2017"

 

——————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "football, transferts, argent, joueurs marchandises, football, 2016, 2017"

 

2 – MERCATO : DOIT-ON LIMITER LES MONTANTS DES TRANSFERTS DANS LE FOOT ?

 

110 millions d’euros. C’est le montant astronomique dépensé par Manchester United en août 2016 pour faire venir Paul Pogba dans ses rangs, le plus gros transfert de l’histoire du football jusqu’à présent. Le mercato estival a débuté en France le 9 juin 2017, pour s’achever le 31 août. Le record de Pogba sera-t-il battu durant l’été ? Le montant élevé des transferts dans le football fascine autant qu’il dérange. Début 2017, le gouvernement chinois a choisi de limiter et d’encadrer les transferts de joueurs et les salaires des sportifs. Doit-on faire de même en Europe et encadrer les montants des transferts dans le foot ? 

 

Résultat de recherche d'images pour "football, transferts, argent, joueurs marchandises, football, 2016, 2017"

 

_ Un marché des transferts qui s’emballe

94 millions d’euros pour Cristiano Ronaldo en 2009, 101 millions pour Gareth Bale en 2013, ou encore 90 millions pour Gonzalo Higuain en 2016. Le montant des transferts dans le foot atteint des sommets astronomiques et insensés. Des chiffres « délirants » pour cet article publié dans Capital en 2016 : les montants dépensés par les clubs de foot de toute la planète au cours du marché estival des transferts ont en effet dépassé les 4,2 milliards d’euros, à en croire les statistiques du site spécialisé Transfermarkt, avec plus de 14 000 mouvements de joueurs. Un emballement du marché dû notamment à l’arrêt Bosman, une décision de justice de 1995 qui a permis la libre circulation des footballeurs dans l’Union Européenne. Ainsi, le football s’est mondialisé et les clubs, soutenus par de gros investisseurs venus de Russie ou du Moyen-Orient, n’hésitent plus à investir des sommes énormes pour faire venir de grands joueurs.

 

Résultat de recherche d'images pour "football, transferts, argent, joueurs marchandises, football, 2016, 2017"

 

_ Un business opaque

Une enquête de Mediapart, publiée le 9 mai 2017, révèle que la FIFA a ouvert une enquête en septembre 2016 sur le transfert de Paul Pogba à Manchester United. À l’issue de ce plus gros transfert de l’histoire, Mino Raiola, agent des deux clubs et du joueur, aurait touché 49 millions d’euros lors de ce conflit d’intérêt hors norme.

 

Résultat de recherche d'images pour "football, transferts, argent, joueurs marchandises, football, 2016, 2017"

 

_ Argent détourné, fonds spéculatifs, agents troubles…

De nombreux soupçons pèsent sur les transferts de joueurs. Selon Patrick Mendelewitsh, ancien agent de joueurs interrogé parl’émission Secrets d’Info sur France Inter, « Soit le prix du transfert inclut une rétro-commission, ce qui est le cas le plus fréquent, soit il est accompagné d’un véritable micmac du type ‘acquisition des droits à l’image’. J’ai constaté que 90 % des transferts étaient pipés ».

 

Des transactions frauduleuses dont le football serait gangrené. Ces sommes élevées passent ensuite discrètement dans les paradis fiscaux et s’évaporent : près de 30% des sommes, selon la FIFA, iraient dans d’autres poches que dans celles des joueurs. Mais là encore, très peu de preuves, car les montages financiers sont particulièrement complexes. L’argent du foot, notamment celui investit par les fonds souverains, servirait-il à blanchir celui du trafic d’armes à la frontière turco-syrienne ? C’est en tout cas ce qui se raconte en « off » au sein des instances du football européen, comme l’explique cet article publié dans le journal Libération. Une raison supplémentaire pour encadrer plus strictement les transferts.

 

Résultat de recherche d'images pour "football, transferts, argent, joueurs marchandises, football, 2016, 2017"

 

_ Des joueurs relégués au rang de marchandises

Le joueur ne serait qu’une vulgaire marchandise. Dans un articlepublié dans le journal Le Monde en 2015, Luc Misson, avocat de Jean-Marc Bosman (Arrêt Bosman, 1995), dénonce une libéralisation excessive du football. « Comment voulez-vous qu’un club sud-américain ou africain puisse résister à la volonté de Manchester United ou du Barça d’engager la perle qu’ils ont chez eux ? » En bref, ce football mondialisé comporte des déséquilibres financiers tels que ce sont toujours les mêmes clubs qui raflent le pactole. Les joueurs ne sont alors que des marchandises dans le système, ballottés d’un club à l’autre en fonction des intérêts financiers en jeu. Pourtant, les footballeurs les mieux rémunérés en profitent, et négocient un salaire confortable au passage.

 

Un encadrement plus strict des transferts permettrait-il de limiter les excès du foot-business ? C’est en tout cas la voie choisie par la Chine depuis janvier 2017 : un porte-parole de l’administration générale des sports a expliqué la volonté du gouvernement de réguler et restreindre les transferts records, ainsi que de limiter les salaires des joueurs évoluant dans le championnat chinois. Comment ? En fixant notamment des quotas de joueurs locaux à respecter ainsi qu’une taxe sur les transferts réalisés par les clubs déficitaires.

 

Résultat de recherche d'images pour "football, transferts, argent, 2017"

 

_ Une valorisation du talent

Pour les opposants à une réglementation plus stricte des transferts dans le football, le talent serait une marchandise comme une autre. Et tant mieux si les clubs sont prêts à débourser des sommes mirobolantes pour acquérir un joueur de football exceptionnel. « Comme pour une voiture ou un appartement, détaille cet article publié dans le journal Le Figaro, un footballeur dispose d’un prix théorique et d’un prix réel ». Le premier dépend de plusieurs paramètres: son âge, son statut (est-il international ou pas ?) ou encore sa situation contractuelle (est-il en fin de contrat ou pas ?). Le prix réel, en revanche, s’éloigne parfois de ces critères. À l’été 2012, Zlatan Ibrahimovic quitte le Milan AC pour poser ses valises au PSG. Montant du transfert : 20 millions. Un montant peu élevé mais compensé par un salaire de 14 millions net par an. Ainsi, entre le transfert et le salaire, c’est le talent global du joueur qui est récompensé.

 

Résultat de recherche d'images pour "football, transferts, argent, justice, football, 2016, 2017"

 

_ Une juste redistribution des droits collectés

Les droits télé connaissent une évolution exponentielle. D’une centaine de millions de dollars en 1990 à 3 milliards pour le cycle 2015-2018. « Des chiffres vertigineux, des montants irrationnels, bref, le marché des droits sportifs semble ne répondre à aucune autre logique que celle du… marché » ironise le journal Le Monde. Des droits audiovisuels qui sont ensuite répartis entre les clubs : le PSG aurait touché 57,9 millions d’euros pour la saison 2016-2017, contre 41,9 millions pour l’AS Monaco, indique le journal sportif L’Équipe. Les clubs de football brassent donc des sommes considérables… qui sont logiquement redistribuées en salaires ou lors des transferts de joueurs.

 

Résultat de recherche d'images pour "football, transferts, argent, 2017"

 

_ Les règles existantes sont suffisantes

Les mesures de Fair-play financier mises en place par l’UEFA sont suffisantes. Ces règles, en vigueur depuis 2011, visent à améliorer la santé financière des clubs de football. Les clubs doivent notamment respecter un équilibre financier, c’est à dire ne pas dépenser plus qu’ils ne gagnent. En cas de non respect des règles, l’UEFA prévoit tout un arsenal de sanctions, allant de l’amende à l’interdiction d’inscrire de nouveaux joueurs dans des compétitions de l’UEFA.

 

Si le Fair-play financier ne concerne que les clubs européens, la FIFA a de son côté développé la plateforme en ligne TMS (Pour Transfer Matching System) afin de réguler les transferts de joueurs et gagner en transparence. Joseph F. Blatter, alors président de la FIFA, déclarait en 2010 vouloir lutter contre le blanchiment d’argent et protéger les mineurs. Comment fonctionne la plateforme ? Il s’agit de centraliser dans la même base toutes les données requises pour réaliser un transfert international. Les informations entrées par les deux parties doivent ainsi être identiques afin que soit délivré le précieux Certificat international de transfert, sans lequel il est impossible de transférer un joueur.

 

PUBLIÉ LE 04/07/2017/ MIS À JOUR LE 13/07/2017/

 

http://www.capital.fr/polemik/mercato-doit-on-limiter-les-montants-des-transferts-dans-le-foot-1235642

 

Résultat de recherche d'images pour "football, transferts, argent, 2017"

 

——————————

 

Résultat de recherche d'images pour "Francophonie 2017, Côte d’Ivoire"

 

3 – Jeux de la Francophonie 2017: trois défis pour la Côte d’Ivoire

 

Les 8e Jeux de la Francophonie se déroulent du 21 au 30 juillet 2017 à Abidjan. Trois défis attendent la capitale économique ivoirienne à cette occasion : calmer la grogne des forces de sécurité locales, faire mieux que les Jeux de 2013 à Nice et envoyer ainsi un signal positif avant la Coupe d’Afrique des nations 2021 prévue en Côte d’Ivoire.

 

Trente ans après leur naissance, les Jeux de la Francophonie effectuent un quatrième passage en Afrique. Après Rabat/Casablanca en 1989, Antananarivo en 1997 et Niamey en 2005, c’est en effet au tour d’Abidjan d’accueillir du 21 au 30 juillet cette grande manifestation sportive et culturelle qui rassemble une grande partie des 84 pays liés à l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). « Cette édition 2017 va être fortement marquante, a assuré Mahaman-Lawan Seriba, le directeur général du Comité international des Jeux de la Francophonie (CIJF), lors d’une conférence de presse. Les autorités ivoiriennes sont parvenues à mobiliser toute une capitale (sic) pour faire ces Jeux. C’est vraiment un gros effort. »

 

L’emblématique stade Félix Houphouët-Boigny a ainsi été rénové, tout comme le Palais des Sports de Treichville. D’autres infrastructures sont sorties de terre, comme le village des athlètes ou une salle polyvalente de 2 500 places. Enfin, un accent particulier a été mis sur la communication des Jeux, via les réseaux sociaux notamment.

 

Résultat de recherche d'images pour "Francophonie, Nice 2013"

 

_ Faire mieux que Nice 2013

Ces mini-Jeux olympiques sont pourtant tout sauf simples à organiser. Les moyens humains et financiers (environ 11 millions d’euros pour Abidjan, selon la presse locale) alloués ne sont pas ceux – démesurés – des JO. Nice, en 2013, en avait fait l’expérience. La ville française avait organisé une édition décriée par des athlètes mécontents de l’accueil et de l’organisation, notamment. Pour le CIJF et pour son émanation locale, le Comité national des Jeux de la Francophonie (CNJF), il s’agit donc évidemment de faire mieux. « Tous ceux qui étaient à Nice ont pu constater les difficultés liées au fait qu’il y avait plusieurs sites de compétition et plusieurs lieux d’hébergement, a souligné Mahaman-Lawan Seriba. Là, nous avons misé sur une unité de lieux. […] Notre plus grosse attente est que ces Jeux soient populaires. »

 

Il ajoute : « Après Niamey, Abidjan est la ville qui a construit le plus d’infrastructures de très grandes factures (en vue des Jeux). Jamais la Francophonie n’a été autant honorée en infrastructures sportives et culturelles. »

 

Résultat de recherche d'images pour "Francophonie 2017, Côte d’Ivoire"

 

_ Un bon test en vue de la CAN 2021 de football

Ces Jeux de la Francophonie 2017 serviront par ailleurs de test, en vue de la Coupe d’Afrique des nations 2021 de football, prévue en Côte d’Ivoire. La durée, le format et la médiatisation des deux événements sportifs n’ont certes pas grand-chose à voir. Mais en accueillant avec succès quelques 4 000 participant(e)s venus d’une cinquantaine de pays, les autorités ivoiriennes feraient en partie leur preuve aux yeux de la Confédération africaine de football (CAF). La nouvelle direction de la CAF vient en effet tout juste d’engager une réforme de la CAN qui va sans doute considérablement alourdir son cahier des charges, avec 24 équipes participantes au lieu de 16.

 

Résultat de recherche d'images pour "Francophonie 2017, Côte d’Ivoire"

 

_ Risques sécuritaires

Reste la question sécuritaire. Des coups de feu ont été tirés à Cocody, dans la nuit du 19 au 20 juillet. Des hommes en arme et en cagoule ont pénétré le camp de l’école de police du quartier. Un membre du Centre de coordination des opérations décisionnelles (CCDO), la brigade mixte de police et de gendarmerie, a par la suite trouvé la mort à Yopougon, suite à une fusillade avec les assaillants.

Des mutineries ont éclaté dans plusieurs régions depuis le début de l’année. Elles ont occasionné un remaniement ministériel le 19 juillet. Le gouvernement compte donner une bonne image de la Côte d’Ivoire à travers les Jeux de la Francophonie, après une décennie de crise politique et militaire (2002-2011), ainsi qu’un attentat jihadiste en 2016. « Au niveau de la sécurité, il n’y a vraiment pas de problème », martèle Daouda Sanogo, le directeur général du CNJF, à la veille de la cérémonie d’ouverture.

 

Par David KalfaPublié / le 21-07-2017 / Modifié le 21-07-2017 /

 

http://www.rfi.fr/sports/20170721-jeux-francophonie-2017-trois-defis-cote-ivoire-abidjan

 

Image associée

 

——————————

 

Résultat de recherche d'images pour "football in china, 2016, 2017, foreign players"

 

4 – Les transferts en Chine, une absurdité économique avec visées politiques

 

Si le marché chinois bat son plein et attire de plus en plus de joueurs médiatisés, surtout grâce à des salaires stratosphériques, l’explication est davantage politique qu’économique. En réalité, au plus haut sommet de l’Etat, le foot est devenu une priorité en vue de la Coupe du Monde 2022. Trente-huit millions d’euros par saison: le salaire astronomique de l’attaquant argentin Carlos Tevez, accordé par le Shanghai Shenhua, illustre l’explosion des transferts en Chine, une absurdité économique qui s’inscrit dans une volonté politique plus générale, estiment les analystes. Avant le transfert de Tevez, celui d’Oscar avait déjà fait l’effet d’une bombe, le 23 décembre: le milieu brésilien était passé deChelsea au Shanghai SIPG contre 71 millions d’euros, un record en Asie.

 

Comme un symbole d’un marché chinois dépassant désormais le marché anglais, avec plus de 8 milliards de yuans (1,1 md EUR) dépensés en 2016. La tendance s’était précisée lors du mercato de janvier 2016, lorsque la Super League chinoise avait dépassé la Premier League anglaise en déboursant la somme record de 331 millions d’euros, selon le site Transfermarkt, pour s’attacher les services de 163 nouveaux joueurs.

L’année dernière, « le monde entier a été surpris » mais désormais « l’effet de surprise est parti, et tout le monde s’attend à la même chose« , soutient Mark Dreyer, du média China Sports Insider. « Les propriétaires milliardaires veulent se damer le pion les uns les autres et continuer à attirer de grands noms« , explique Marcus Luer, PDG de l’agence de marketing Total Sports Asia.

 

Résultat de recherche d'images pour "football in china, 2016, 2017, foreign players"

 

_ CR7 visé

Alors que précédemment les clubs chinois attiraient surtout des Brésiliens inconnus ou des joueurs en fin de parcours, de type Nicolas Anelka, les plus grandes stars du foot sont désormais dans le viseur. Même Cristiano Ronaldo a été approché: son agent Jorge Mendes a affirmé que le Ballon d’Or 2016 a refusé une offre hallucinante de près de 100 millions d’euros annuels d’un club chinois, sans le nommer, dans un entretien accordé jeudi soir à Sky Sports Italia. « Mais l’argent ne fait pas tout« , a-t-il précisé.

Outre les recrutements pharaoniques, les investisseurs chinois ont ouvert le porte-feuille pour acquérir des droits TV de championnats étrangers et des clubs étrangers, avec des participations capitalistiques plus ou moins élevées dans des clubs français comme LyonAuxerre ou Sochaux, et ailleurs en Europe (Espanyol BarceloneInter MilanWest Bromwich AlbionAston Villa).

 

Les énormes sommes investies n’ont pas vraiment de sens économique: du côté des recettes, les billets pour voir des matches des clubs les plus populaires de la Super League chinoise (CSL) se vendent pour trois fois rien et les droits TV de ce championnat restent très bas. « On ne peut rentrer dans ses frais quand on dépense ces sommes pour des joueurs au sommet, on ne peut pas faire de retour sur investissement« , assure Mark Dreyer. Cette stratégie répond à la volonté du régime et du président chinois, Xi Jinping, de préparer le terrain avec en point de mire l’espoir d’organiser un jour la Coupe du monde, et l’objectif de la gagner.

 

Résultat de recherche d'images pour "football in china, world cup, 2017"

 

_ Objectif Coupe du monde

Horizon lointain, puisque la Chine, qui n’a participé qu’à un Mondial (en 2002), n’occupe que la 82e place au classement Fifa. Le pays le plus peuplé du monde (1,375 milliard d’habitants) est ainsi classé juste derrière les archipels du Cap-Vert et de Saint-Kitts-et-Nevis, moins de 600.000 habitants à eux deux. Et la sélection entraînée par l’Italien Marcello Lippi occupe la dernière place de son groupe dans les éliminatoires pour le Mondial 2018, et a perdu presque tout espoir de s’y qualifier. « On dépense beaucoup d’argent dans les salaires de joueurs étrangers alors qu’il devrait l’être dans les centres de formation« , regrette Mark Dreyer. Les joueurs de renom semblent servir de produits d’appel, et la stratégie globale a connu une inflexion: les clubs chinois sont désormais appelés à maîtriser leurs dépenses en transferts afin d’éviter une bulle spéculative, a mis en garde mi-décembre le Quotidien du peuple, organe du Parti communiste chinois au pouvoir.

 

La Fédération chinoise de foot (CFA) a dans la foulée annoncé qu’elle allait réduire en 2017 de cinq à quatre son quota de joueurs étrangers autorisés dans chaque club afin de ne pas boucher l’horizon aux joueurs chinois. « Les joueurs étrangers de haut niveau ont apporté leur dynamisme à la CSL et en ont rendu les matches plus attrayants mais ils ont aussi créé un fardeau économique pour les clubs tout en réduisant les opportunités pour nos joueurs« , soulignait la Fédération, précisant que seuls trois étrangers seraient autorisés à jouer en même temps dans chaque formation.

 

Par AFP/ Le 30/12/2016/

 

http://www.eurosport.fr/football/transferts/2016-2017/les-transferts-en-chine-une-absurdite-economique-avec-visees-politiques_sto5995871/story.shtml

 

Résultat de recherche d'images pour "football, 2017, transferts en Chine"

 

——————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "japon, Industrie du luxe, sport, technologies, japon"

 

5 – Industrie du luxe : des engagements à renforcer contre la corruption et le blanchiment d’argent 

 

. Transparency International appelle à des actions urgentes pour lutter contre l’argent sale circulant dans le marché du luxe.

 

L’industrie du luxe – des joaillers aux agents immobiliers en passant par les constructeurs de yachts et les diamantaires – n’est pas assez vigilante sur la provenance des fonds utilisés par leurs clients pour effectuer des achats haut de gamme. C’est le constat dressé par le nouveau rapport du mouvement de lutte contre la corruption Transparency International, « Trésors viciés : le risque de blanchiment d’argent dans le marché du luxe ».

Ce rapport montre que peu de vérifications préalables sur la situation des acheteurs sont effectuées, et que lorsqu’il existe des lois dans ce domaine, elles sont peu appliquées. Transparency International appelle les gouvernements des pays très exposés, notamment la Chine, le Japon, les Etats-Unis et le Royaume-Uni, à légiférer pour imposer un devoir de vigilance lors des ventes de biens jugés à haut risques, et à créer une autorité spécifique pour s’assurer de la bonne application de ces mesures.

 

Résultat de recherche d'images pour "Industrie du luxe,sport, technologies, luxe,"

 

« Pour les personnalités corrompues, l’industrie du luxe n’est pas qu’un instrument au service du blanchiment d’argent. Au contraire, la tendance des kleptocrates à vouloir amasser rapidement des millions en immobilier de luxe, en voitures de sport et en œuvres d’art montre que le désir de posséder des objets de luxe peut être un facteur de corruption en soi. Le marché du luxe a la responsabilité d’empêcher que les fonds publics d’un pays, qui auraient pu être alloués au secteur éducatif ou hospitalier, ne soient dilapidés en produits de luxe, même si cela signifie une baisse de leur chiffre d’affaires. » a déclaré le président de Transparency International, José Ugaz.

 

Malgré les accusations de détournement de fonds publics, faisant suite à des années d’enquêtes médiatisées, le vice-président de la guinée Equatoriale, Teodorin Obiang, continue d’acquérir des biens immobiliers et des voitures coûteuses. Certains de ces biens lui ont déjà été régulièrement confisqués à Malibu, Genève et Paris.

 

_ On estime que 100 milliards d’euros sont blanchis en Allemagne chaque année. Selon une étude commandée par le Ministère des Finances allemand en 2016, la majorité de ces transactions concernent des propriétés immobilières, des voitures, des œuvres d’art, des yachts et autres biens de luxe.

 

_ Au Royaume-Uni, de septembre 2013 à septembre 2014, les salles de ventes aux enchères n’ont déposé que 15 dossiers de signalement d’opérations suspectes sur les 381 882 signalement déposés tous secteurs d’activité confondus, et il semble qu’aucune maison de vente aux enchères ou galerie d’art n’a fait l’objet de poursuites judiciaires à ce sujet’.

 

Résultat de recherche d'images pour "tokyo city"

 

_ Au Japon en 2014, les agents immobiliers n’ont signalé qu’une seule opération suspecte sur un total de 377 513.

 

_ A  Anvers en Belgique, haut lieu du commerce diamantaire mondial, aucun signalement d’activitésuspecte n’a été effectué par l’industrie des pierres précieuses jusqu’en 2014, bien que le marché soit considéré à haut-risque pour le blanchiment d’argent. L’utilisation répandue de sociétés écran pour masquer les véritables bénéficiaires de ces biens ainsi que la tradition de discrétion et de confidentialité dans l’industrie du luxe, constituent des signaux d’alerte importants. Dans les secteurs des bijoux précieux ou des accessoires de luxe, composés des produits de grande valeur facilement transportables, les mesures de lutte contre le blanchiment d’argent sont peu nombreuses.

 

Malgré ces risques, les mesures de lutte contre le blanchiment d’argent sont limitées dans des pays leader sur le marché du luxe comme la Chine, le Japon et les Etats-Unis. Dans les pays où une législation en la matière est au moins partiellement appliquée, comme la France, l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni, leur mise en œuvre effective par les autorités reste floue.

 

Berlin, le 3 avril 2017/

 

Résultat de recherche d'images pour "Industrie du luxe,sport, technologies, luxe, panama papers"

 

*******

 

 

Résultat de recherche d'images pour "Industrie du luxe,sport, technologies, luxe, panama papers"

 

Le rapport formule les recommandations suivantes pour faire face aux risques de blanchiment d’argent sale via l’achat de produits de luxe :

 

_ Les pays qui accueillent les principaux marchés de luxe – comme la Chine, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni et les Etats-Unis – devraient renforcer leur législation afin que les professionnels du luxe aient un devoir de vigilance quant à la situation des acheteurs et une obligation de signalement, conformément aux meilleurs standards internationaux.

 

_ Les gouvernements devraient également veiller à se doter d’autorités spécifiquement dédiées au contrôle et à la régulation de l’industrie du luxe. Ces autorités devraient être indépendantes et dotées de moyens suffisants pour conduire leur mission, incluant notamment un pouvoir de sanction envers les entreprises en cas de manquement.

 

_ Les grandes marques et les multinationales du secteur devraient se doter de plans de vigilance et de systèmes de signalements dans leurs chaines de valeur, y compris dans les pays dans lesquels ceci n’est pas encore une obligation légale, conformément aux engagements en matière d’éthique et d’intégrité que de nombreuses entreprises ont déjà pris.

 

_ En tant qu’instrument normatif international contre le blanchiment d’argent, le Groupe d’Action Financière International (GAFI) devrait renforcer ses recommandations afin de veiller à ce que les secteurs du luxe soient correctement couverts par les standards internationaux.

 

https://transparency-france.org/actu/rapport-industrie-luxe-engagements-a-renforcer-contre-corruption-blanchiment-dargent/

 

Résultat de recherche d'images pour "Industrie du luxe,sport, technologies, luxe, panama papers"

 

——————————

 

Résultat de recherche d'images pour "lux, banks, corruption, Rio, Jeux olympiques"

 

6 – Surfacturations, pots-de-vin tous azimuts : le méga-scandale de corruption

 

Surfacturations, pots-de-vin tous azimuts: le méga-scandale de corruption au Brésil n’épargne pas le monde du sport, touché par des accusations en série concernant la construction des stades du Mondial de soccer 2014 et des Jeux olympiques de Rio 2016.

Les dernières révélations en date sont issues des confessions explosives d’anciens cadres du géant BTP Odebrecht ayant noué des accords avec la justice en échange de futures remises de peine, mettant en cause toute l’élite politique brésilienne. Accusé d’avoir formé un cartel illicite avec les autres grands groupes du secteur pour truquer systématiquement les marchés publics, Odebrecht est omniprésent dans la construction des installations sportives des méga-événements qui ont rythmé la vie du Brésil ces dernières années.

 

«Sans nous, il n’y aurait pas eu de Mondial ni de JO. Il n’y aurait rien eu du tout, a résumé dans une de ses confessions Marcelo Odebrecht, ancien PDG du groupe, condamné à 19 ans de prison en première instance. «Malheureusement, cela ne me surprend absolument pas que cette corruption systématique ait atteint le monde du sport», déplore Ricardo Ferreira Freitas, professeur de l’Université d’État de Rio de Janeiro (UERJ), spécialisé dans les grands événements sportifs. «Comme il s’agit de chantiers monumentaux, c’est beaucoup plus facile de détourner de l’argent dans ce type de situation, qui impliquent de longs travaux, extrêmement coûteux et avec beaucoup d’acteurs concernés», explique-t-il.

 

Résultat de recherche d'images pour "corruption, Rio, Jeux olympiques"

 

_ Politiciens sans scrupule

Selon le journal Estado de Sao Paulo, l’ensemble des confessions rendues publiques mardi soir par la Cour suprême du Brésil permet d’identifier des irrégularités dans la construction d’au moins six des 12 stades utilisés lors du Mondial. Pour les JO, Odebrecht a construit entre autres le Parc olympique, aujourd’hui peuplé d’éléphants blancs, et le Village qui a hébergé les sportifs, dont moins de 10 % des 3600 appartements ont trouvé preneur, d’après les médias locaux.

Pour s’assurer les meilleurs contrats, la direction du groupe n’a pas lésiné sur les moyens. L’entreprise disposait d’un service comptable spécialement dédié à graisser la patte de politiciens: le «secteur d’opérations structurées», plus connu en interne comme le «département des pots-de-vin».

 

Résultat de recherche d'images pour "corruption, Rio, Jeux olympiques"

 

_ Le petit nerveux

Chaque dépense était compilée dans une comptabilité informatique où chaque politicien répondait à un sobriquet ironique. Parmi elles, Eduardo Paes, ancien maire de Rio affublé du surnom de «petit nerveux» et gratifié «du fait de son intérêt dans la facilitation de contrats relatifs aux Jeux olympiques», selon un ancien cadre d’Odebrecht. Odebrecht affirme lui avoir remis des dessous de table pour «au moins 15 millions de réais» (environ 7,5 millions de dollars au taux de change de l’époque)», en 2012, alors qu’il faisait campagne pour sa réélection.

 

L’ancien édile, qui agitait fièrement le drapeau olympique lors de la cérémonie de clôture des Jeux, au stade Maracana, nie en bloc ces accusations, qu’il considère comme «absurdes» et mensongères. Temple du football brésilien, le Maracana lui-même est sous le coup de nombreuses accusations de surfacturation à l’occasion de sa rénovation totale au coût pharaonique de 1,2 milliard de réais (495 millions de dollars), plus du double du devis initial. Selon un rapport du Tribunal des Comptes de Rio, même le ciment était trois fois plus cher que le prix du marché, entraînant à lui seul un surcoût total de 23 millions de réais (9,8 millions de dollars).

 

Le méga-scandale de corruption n’épargne pas le monde du sport.

 

Rio De Janeiro/ AFP/ Samedi, 15 avril 2017/ MISE à JOUR Samedi, 15 avril 2017

 

http://www.journaldemontreal.com/2017/04/15/le-mega-scandale-de-corruption-nepargne-pas-le-monde-du-sport

 

Résultat de recherche d'images pour "lux, banks, corruption, football, fifa"

 

——————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "sport, racism, discrimination"

 

6 – Sport, racisme et discriminations, par Rosarita Cuccoli

 

« Comment lutter contre le racisme et les discriminations dans le sport ? », une question malheureusement toujours d’actualité, comme en témoignent les affaires Mario Balotelli et Louis Nicollin, qui ont alimenté les chroniques ces derniers mois. « Comment lutter contre le racisme et les discriminations dans le sport ? », une question malheureusement toujours d’actualité, comme en témoignent les affaires Mario Balotelli et Louis Nicollin, qui ont alimenté les chroniques ces derniers mois.

 

Le sport est un fait social majeur, il est fortement médiatisé et pourrait servir de modèle vers une meilleure construction de la société. Il est donc essentiel que l’opinion publique et la société civile se saisissent de ces questions. Le débat d’orientation à l’Agora du Sport co-organisé par le cercle de réflexion Sport et Citoyenneté, l’Université de Chicago et la Fondation Lilian-Thuram sur ce thème le mardi 8 décembre au Centre de l’Université de Chicago à Paris, a apporté un éclairage intéressant.

 

Animé par Jérôme de Bontin, ancien président de l’AS Monaco, et présidé par Lilian Thuram, représentant sa fondation Education contre le racisme, le débat a permis à des experts et acteurs engagés (citons, sans être exhaustif, Pascal Picq, paléoanthropologue, professeur au Collège de France, Stanislas Frossard, secrétaire exécutif de l’EPAS-Conseil de l’Europe, Annie Sugier, présidente de la Ligue du droit international des femmes, Jean-Claude Hamel, président de l’AJ Auxerre, Sylvère-Henry Cisse, journaliste à Canal+ …) de s’emparer du sujet.

 

Le sport a un potentiel extraordinaire. Il a incontestablement la capacité de mettre en relation les gens, de leur apprendre à respecter des règles du jeu communes, à se comporter dignement dans la victoire comme dans la défaite. Néanmoins, il n’est pas une panacée. Il ne peut qu’être le reflet de la société dans laquelle il baigne et, à ce titre, aussi bien de ses valeurs que de ses maux. Le sport pose parfois même un problème en tant que tel parce qu’il renforce certains stéréotypes – l’homme comme étant plus fort que la femme, le Noir plus athlétique que le Blanc, pour citer quelques exemples. Nier l’existence des discriminations dans le sport n’a rien de constructif. Au contraire, il faut fermement les combattre en aidant le sport à réaliser son potentiel intrinsèque de modèle de « diversité ». Il y a donc un travail à réaliser, tout d’abord pour alerter les consciences, prendre en compte ces dérives, puis pour lutter efficacement contre ces fléaux.

 

Résultat de recherche d'images pour "sport, racism, discrimination"

 

Quel que soit le type de discrimination (liée à la couleur de peau, au sexe, à l’orientation sexuelle, au handicap …), une première étape apparaît nécessaire : celle de la déconstruction de l’inconscient collectif. Cela passe nécessairement par l’éducation. La première rencontre d’un élève avec le Noir est souvent l’histoire de l’esclavage, et ensuite celle du colonialisme. Ce sont donc des images qui s’installent dans l’inconscient depuis le plus jeune âge. Il s’agit de remplacer les idéesreçues par la construction d’une éthique de la différence, où la différence n’est pas du tout niée mais, au contraire, regardée comme une richesse. A ce titre, l’exemple des Etats-Unis, à travers la délivrance de bourses universitaires aux sportifs, constitue un modèle de bonne pratique, car il permet aux plus modestes de pouvoir poursuivre leurs études et d’évoluer socialement.

 

Les campagnes menées par le mouvement sportif et les institutions européennes sont aussi autant de bonnes pratiques à poursuivre, même si elles restent souvent peu contraignantes : notons les documents et les déclarations émises par la Commission et le Parlement européens, l’action menée par l’UEFA et son partenaire, le réseau FARE (Football Against Racism in Europe) « tous contre le racisme », la campagne de la FIFA « Dites non au racisme », ou encore celle du Conseil de l’Europe « Speak out against discrimination » avec les médias pour sensibiliser l’opinion publique.

En reconnaissant qu’un problème de racisme et de discriminations existe aussi dans le sport, et en utilisant en même temps le potentiel intrinsèque du sport et des valeurs dont il est porteur pour s’attaquer efficacement à ces dérives, on pourra évoluer vers une société où les différences et les diversités ne sont pas hypocritement niées, mais plutôt mises en avant comme une richesse et une occasion pour progresser.

 

Sport et Citoyenneté/ 14.12.2009 / Mis à jour le 14.12.2009/ Par Rosarita Cuccoli est secrétaire générale de l’International Association of Sports Newspapers, membre du comité scientifique de Sport et Citoyenneté

 

http://www.lemonde.fr/sport/article/2009/12/14/sport-racisme-et-discriminations_1280163_3242.html

 

Résultat de recherche d'images pour "sport, racism, discrimination"

 

——————————

 

Résultat de recherche d'images pour "italia, sport, racism, Sulley Muntari, italia"

 

7 – Pour avoir quitté le terrain sous des cris racistes, un footballeur est sanctionné par la ligue italienne

 

Le Ghanéen Sulley Muntari, cible de cris racistes à Cagliari, avait quitté le terrain pour protester. Le football italien l’a suspendu pour une rencontre, suscitant l’incompréhension. « Comportement non réglementaire » : voilà le motif, dans les textes, de la suspension, pour une rencontre, du footballeur ghanéen de Pescara (Abruzzes), Sulley Muntari. Coupable d’avoir protesté auprès de l’arbitre contre des cris racistes (premier carton jaune) émanant des tribunes de Cagliari, en Sardaigne, dimanche 30 avril, puis d’avoir quitté la pelouse sans y être autorisé (deuxième carton jaune).

 

Deux jours plus tard, l’instance disciplinaire a confirmé le carton rouge infligé par l’arbitre et a suspendu pour une rencontre Sulley Muntari, un baroudeur de la Serie A, le championnat italien. Le club sarde, de son côté, n’a pas été sanctionné, en stricte application du règlement : les « cris de singe » ont été « « lancés par environ dix supporters, soit moins de 1 % des occupants du secteur », et le critère de « perception réelle » des cris n’était pas non plus réuni. Après avoir subi des cris racistes en première période, notamment de la part d’un groupe d’enfants avec leurs parents, Muntari avait offert son maillot à la pause à l’un d’entre eux dans l’espoir de les ramener à plus d’humanité. Les insultes avaient continué en seconde période, jusqu’à ce que Muntari s’énerve et demande à l’arbitre d’interrompre le match, sans succès.

 

Résultat de recherche d'images pour "italia, sport, racism, Sulley Muntari, italia"

 

_ « La parfaite injustice du football à l’italienne »

Jusqu’à présent, Sulley Muntari n’avait récolté que des louanges pour son comportement, dont celles du commissaire aux droits humains de l’ONU, Zeid Raad Al-Hussein, qui voyait en lui « un exemple » et appelait la Fédération internationale (FIFA) à agir plus fermement contre le racisme. Le syndicat international des joueurs, FifPro, a souligné qu’« aucun joueur ne devrait jamais ressentir le besoin de gérer seul ces problèmes, comme Muntari s’est clairement senti obligé de le faire ». Le consul du Ghana en Italie a rendu visite à Sulley Muntari au centre d’entraînement de Pescara, et a soutenu sa décision de quitter le terrain. Mercredi, la presse italienne soulignait le paradoxe de la décision de la ligue. « Le puni est Muntari ; la parfaite injustice du football à l’italienne », écrivait La Repubblica, pour qui « l’application des règles a accouché d’un monstre ».

 

Résultat de recherche d'images pour "italia, sport, racism, italia"

 

_ Phénomène récurrent

Le même jour, le juge sportif n’a pas non plus sanctionné les supporteurs romains ayant hué le Sénégalais de la Lazio Rome, Baldé Keita, et n’ont infligé qu’une suspension d’un match avec sursis pour la tribune de supporteurs de la Lazio d’où sont partis d’autres chants racistes, à l’encontre du défenseur de la Roma Antonio Rüdiger. Ils impliquaient pourtant 80 % de la tribune de 7 000 personnes, selon le juge.

titre de comparaison, les cris racistes lors du match Bastia-Nice, émanant d’une poignée de supporteurs bastiais, avaient valu au club corse un point de retrait avec sursis et trois matchs de suspension ferme pour la tribune en question. Critiqué, le président de la Fédération italienne de football, Carlo Tavecchio, s’est contenté dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport de propos généraux « contre le racisme dans et en dehors des stades ». Sans en dire plus, par souci derespecter l’indépendance des arbitres et de la justice sportive.

 

Les cris racistes reviennent fréquemment dans les tribunes italiennes. Les rencontres sont généralement interrompues quelques minutes avant la reprise du jeu. La Gazzetta dello Sport constatait, mercredi, que les réactions à l’affaire Muntari avaient été bien plus virulentes à l’étranger qu’en Italie. « C’est comme si nous nous étions tristement habitués au racisme dans le football. D’autres s’en scandalisent encore. Heureusement. »

 

LE MONDE/ 03.05.2017 / Mis à jour le 04.05.2017/

 

http://www.lemonde.fr/football/article/2017/05/03/apres-avoir-quitte-le-terrain-sous-des-cris-racistes-un-footballeur-est-sanctionne-par-la-ligue-italienne_5121558_1616938.html

 

Résultat de recherche d'images pour "italie, sport, racism, discrimination, italie"

 

——————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "Garbiñe Muguruza, Venus Williams, Wimbledon, 2017"

 

8 – Sports/ Tennis : Garbiñe Muguruza bat Venus Williams et remporte Wimbledon

 

La joueuse espagnole Garbiñe Muguruza a remporté le tournoi de Wimbledon, samedi, en battant l’Américaine Venus Williams (7-5, 6-0). C’est sa deuxième victoire en tournoi du Grand Chelem, après Roland Garros en 2016. Le match fut serré pendant un set. Après avoir empoché la première manche (7-5) de la finale femme dutournoi de Wimbledon, samedi 15 juillet, la jeune joueuse espagnole de tennis Garbiñe Muguruza, 23 ans, n’a laissé aucune chance à son adversaire, l’Américaine Venus Williams, 37 ans, en remportant largement le second set (6-0).

 

L’Espagnole a privé l’Américaine (11e) d’un huitième titre majeur, qui aurait été son sixième dans le tournoi londonien, en remportant sa première finale à Wimbledon, en deux sets (7-5, 6-0) samedi. Garbiñe Muguruza, 15e joueuse mondiale avant sa victoire, remporte ainsi son deuxième titre du Grand Chelem, après Roland-Garros en 2016, gagné face à la sœur de son adversaire du jour, Serena Williams. Elle avait déjà failli inscrire Wimbledon à son palmarès en 2015, face à cette même Serena Williams. « Il y a deux ans, Serena m’a dit que je le gagnerai un jour. Et m’y voilà ! », a d’ailleurs confié la lauréate 2017.

 

_ La deuxième Espagnole titrée à Wimbledon

L’Espagnole devient ainsi la deuxième joueuse espagnole à triompher sur le gazon du All England Club après sa capitaine de Fed Cup Conchita Martinez, lauréate en 1994. Cette dernière l’a coachée pendant le tournoi en l’absence de son entraîneur attitré, le Français Sam Sumyk, resté auprès de sa compagne enceinte. Dépossédée de son titre à Roland-Garros le mois dernier, après sa sortie précoce dès les huitièmes de finale, Muguruza confirme avec ce deuxième « Major » qu’elle incarne bel et bien l’avenir du circuit. Elle réintégrera lundi la cinquième place du classement mondial.

 

Avec AFP/ Première publication : 15/07/2017/ Texte par Valentin GRAFF/ Dernière modification : 15/07/2017/

 

http://www.france24.com/fr/20170715-tennis-garbine-muguruza-victoire-venus-williams-wimbledon-roland-garros-espagne

 

Résultat de recherche d'images pour "Garbiñe Muguruza, Venus Williams, Wimbledon, 2017"

 

——————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "Roger Federer, Marin Cilic, Wimbledon, 2017"

 

9 – SPORT/ Wimbledon : Federer remporte son 19e titre en Grand Chelem

 

Le Suisse écrit un peu plus sa légende sur le gazon londonien. Le Suisse Roger Federer a décroché un huitième titre record àWimbledon, son 19e en Grand Chelem, en dominant le Croate Marin Cilic, 6e mondial, en trois sets (6-3, 6-1, 6-4), ce dimanche 16 juillet en finale. Lauréat de l’Open d’Australie, en janvier, l’ancien N.1 mondial (N.5 actuellement) décroche donc son deuxième trophée majeur cette saison, le premier à Londres depuis 2012. Le Suisse n’a pas eu à forcer son talent contre le lauréat de l’US Open 2014, en panne de service, son coup majeur, et visiblement touché au pied gauche. Après un set et demi (6-3, 3-0), le géant des Balkans (1,98 m) a fondu en larmes sur son banc.

 

_ Il dépasse Sampras à Wimbledon

Un frisson a parcouru les tribunes du Centre Court où les spectateurs ont craint qu’un abandon n’écourte le spectacle. Cilic, pour sa deuxième finale en Grand Chelem, a fait front mais sans donner l’impression d’être en capacité de priver Federer d’un premier titre à Londres en cinq ans. Avec ce succès, le recordman des trophées en Grand Chelem a dépassé l’un de ses modèles de jeunesse, l’Américain Pete Sampras, et le Britannique William Renshaw, un champion de la fin du 19e siècle avec lesquels il partageait le record de titres à Londres.

 

S’imposer de nouveau dans le temple du All England Club, c’était un défi ultime pour le Bâlois, devenu à 35 ans et 342 jours le plus vieux lauréat d’un tournoi majeur dans l’ère professionnelle (depuis 1968). Une obsession aussi. Car « RF » chérit plus que tout le prestigieux tournoi sur herbe, remporté chez les juniors en 1998 et cinq ans plus tard chez les adultes pour la première fois.

 

En 2003, Federer soulevait son premier trophée majeur. Le jeune talent au look de surfeur, avec catogan et barbe de trois jours, allait s’installer comme le maître des lieux et devenir l’incarnation même de l’élégance sur le court. Il remportera les « Championships » cinq années de suite, avant que Rafael Nadal ne le détrône en 2008. Suivront trois autres trophées en 2009 puis 2012 et donc cette année où il était redevenu un favori après son titre inattendu à l’Open d’Australie et les difficultés rencontrées par le Serbe Novak Djokovic et l’Ecossais Andy Murray, tenant du titre.

 

16/07/2017 / Actualisé 16/07/2017 / Rédaction du HuffPost avec AFP/

 

http://www.huffingtonpost.fr/2017/07/16/wimbledon-federer-remporte-un-19e-titre-en-grand-chelem_a_23032483/

 

Résultat de recherche d'images pour "Roger Federer, Marin Cilic, Wimbledon, 2017"

 

——————————

 

Résultat de recherche d'images pour "sport, health," 

 

10 – Bienfaits du sport sur la santé

 

Un Français sur deux ne sait pas que l’activité physique peut aider à prévenir l’apparition de nombreuses maladies telles que l’hypertension ou l’ostéoporose. Le sport a pourtant de nombreux avantages comme améliorer les conditions physiques et mentales. Depuis plus de 20 ans, la science reconnaît les bienfaits du sport sur la santé. Une grande enquête menée auprès de 8 000 personnes a été réalisée à ce sujet par le Journal des Femmes et Santé-Médecine. Les Français connaîtraient en fait les effets de l’activité physique sur le poids mais beaucoup moins sur la santé.

Les médecins sont quant à eux peu nombreux à prescrire du sport à leurs patients reconnaissant eux-mêmes un manque d’informationLe risque de développer une maladie est pourtant diminué avec la pratique d’exercices réduisant ainsi les frais de santé qui peuvent être très élevés en cas de maladies chroniques. 

 

_ Ostéoporose

L’activité physique est également un élément de prévention essentiel pour garder des os solides et prévenir ainsi l’ostéoporose.

 

Résultat de recherche d'images pour "Hypertension artérielle"

 

_ Hypertension artérielle

L’activité physique diviserait par deux le risque d’hypertension chez les patients ayant une activité physique régulière

 

_ Obésité

Le sport est aussi utile pour lutter contre diverses pathologies. Même si l’activité physique ne permet pas d’éviter le surpoids, elle peut aider à maintenir un poids normal. Elle contribue par ailleurs à maintenir une perte de poids et à prévenir une reprise. 

 

_ Lombalgies et maladies musculo-squelettiques

Pour traiter et prévenir les lombalgies, il est conseillé d’avoir un quotidien aussi actif que possible et donc de pratiquer du sport. Cela permet également de prévenir la récurrence des symptômes. Le renforcement musculaire occasionné lors des exercices physiques est aussi bénéfique pour les rhumatismes inflammatoires chroniques. 

 

Résultat de recherche d'images pour "Dépression, anxiété, sport"

 

_ Dépression et anxiété

L’activité physique a également des conséquences positives d’ordre psychologique. Elle atténue ainsi les dépressions et les anxiétés.

 

_ Maladie d’Alzheimer

Dans la maladie d’Alzheimer, elle joue aussi un rôle auprès des malades qui voient leur taux de mortalité et leur risque de chutes diminuer. 

 

_ Chez les enfants et adolescents

Enfant, le sport influe sur l’état de santé en ralentissant par exemple l’évolution des facteurs de risque responsables des maladies chroniques. Durant l’adolescence, il permet d’avoir une meilleure estime de soi, une réduction du stress et de l’anxiété.

 

_ Augmentation de l’espérance de vie

Augmenter la longévité est un des atouts de l’activité sportive en diminuant notamment la mortalité due à différentes maladies chroniques. Avec 92 minutes de sport par semaine, la vie est prolongée de 3 ans. Vieillir en bonne santé et garder des fonctions immunitaires efficaces plus longtemps font partie des avantages des exercices sportifs.

 

_ La sexualité

La sexualité bénéficie aussi des bienfaits du sport. Bonne endurance du muscle cardiaque et bonne fonction érectile, l’activité physique a un rôle dans le maintien de la bonne qualité des rapports dans le temps.

 

FR BR/ Juillet 2017

 

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/7405-bienfaits-du-sport-sur-la-sante

 

Résultat de recherche d'images pour "sport, health,"

 

——————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "usain bolt, sport, santé, 2016, 2017"

 

11 – Pourquoi promouvoir la santé par le sport ?

 

Le « sport-santé » recouvre la pratique d’activités physiques ou sportives qui contribuent au bien-être et à la santé du pratiquant conformément à la définition de la santé par l’organisation mondiale de la santé (OMS) : physique, psychologique et sociale.

 

Résultat de recherche d'images pour "sport, santé, 2016, 2017"

 

_ De quoi parle-t-on ?

Le « sport-santé » recouvre la pratique d’activités physiques ou sportives qui contribuent au bien-être et à la santé du pratiquant conformément à la définition de la santé par l’organisation mondiale de la santé (OMS) : physique, psychologique et sociale. La pratique d’activités physiques ou sportives contribue au maintien de la santé chez le sujet sain dans le cadre de la prévention primaire. Elle contribue aussi chez les personnes vivant avec une maladie chronique non transmissible à améliorer l’état de santé et à prévenir l’aggravation et/ou la récidive de ces maladies chroniques (prévention tertiaire).

 

Résultat de recherche d'images pour "sankara, sport et santé,"

 

_ Enjeux et mesures : Lutter contre l’inactivité physique permet de gagner des années de vie en bonne santé, de diminuer ou de prévenir les risques liés aux maladies chroniques.

 

http://www.sports.gouv.fr/pratiques-sportives/sante-bien-etre/Le-Pole-Ressources-national-Sport-et-Sante-11176/article/Pourquoi-promouvoir-la-sante-par-le-sport

 

Image associée

 

——————————

 

Résultat de recherche d'images pour "health, sport"

 

 

 

Soyez le premier à réagir à "MONDE/ SPORT/ COMPETITION ET HAUT NIVEAU : forces et faiblesses du sport, sport et santé"

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publié